Email catcher

calambac

Définition

Définition de calambac ​​​ nom masculin

Bois d'aloès odorant, utilisé en tabletterie. syn. calambour ​​​ .

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CALEMBA, ou Calamba s. m.

Bois odoriferant & d'une odeur forte, fort rare même dans l'Inde d'où il vient, & où il est desja tres-cher. Car on en vend la livre au Japon 30. Jacobus, & quelquefois 40. & on croit que c'est la moëlle de l'arbre Aquila du Japon, dont il est difficile de le discerner, quoy que d'un prix fort inferieur. On s'en sert comme de l'encens pour parfumer les habits & les chambres. On le tient pour un grand cordial, & les Chinois s'en servent dans l'épuisement d'esprits, & dans la paralysie. On le broye, & on le boit avec du vin. Plusieurs croyent que le lignum aloës, le lignum Paradisi, & le Calemba sont synonymes. On l'apporte des pays de Cambodia & de Siam. Il se trouve flottant au bord de la mer, ou du Gange. Les Indiens s'imaginent que ce bois vient du Paradis Terrestre, d'où ils croyent que le Gange sort, n'ayant pû trouver sa source, quoy que plusieurs Rois ayent été curieux de la faire chercher. Il s'en trouve aussi aux Maldives. Pyrard.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.