cannelle

définitions

cannelle ​​​ nom féminin et adjectif invariable de couleur

Écorce aromatique du cannelier utilisée en cuisine. —  adjectif invariable De la couleur brun clair de la cannelle.

cannelle ​​​ nom féminin

Technique Petit tube, robinet que l'on adapte à une cuve, un pressoir, un tonneau.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ne sois donc pas plus dure envers lui que je ne veux l'être envers l'amoureux en pourpoint cannelle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'étaient toujours des salmis épicés, pimentés, où dominait un affreux goût de cannelle et de clou de girofle...Arnould Galopin (1863-1934)
Hildebrand, je vous ai vu autrefois quand vous étiez encore vert ; vous aviez alors une petite redingote couleur cannelle, qui était puissamment laide.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Il avait distingué les yeux de la jeune fille sous l'épais tissu de soie du voile couleur de cannelle.Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
On en distille une liqueur qui réunit les trois parfums de la muscade, du girofle et de la cannelle.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Outre leur mérite particulier, ces petits hommes et ces petites femmes avaient une excellente odeur, attendu qu'ils étaient en bois de cannelle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans le café on avait fait bouillir du clou de girofle, de la cannelle et du safran.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Le laboureur n'est qu'un marchand comme un autre marchand, qui spécule sur le bétail comme l'épicier spécule sur le sucre et la cannelle.Jules Janin (1804-1874)
Sur les feuilles de la viorne s'élèvent des galles desquelles sort un petit scarabée de couleur cannelle.Alphonse Karr (1808-1890)
Je me recommande également à vous pour une petite boîte de bonbons à la cannelle.Prosper Mérimée (1803-1870)
Gemma mit un grand chapeau de paille orné de rubans couleur de cannelle dont l'aile repliée sur le front abritait tout le visage.Ivan Tourgueneff (1818-1883), traduction Michel Delines (1851-1914)
Son écorce est la cannelle, qui paraît blanche sur le tronc, mais qu'on enlève et qu'on fait sécher au soleil.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Comme ils continuaient leur route le long des côtes, ils mirent quelques hommes à terre pour couper du bois de cannelle.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Chez nos poètes du moyen âge on voit souvent les mots de cannelle, de muscade, de girofle et de gingembre.Eugène Muller (1826-1913)
Voyez-vous sous quel costume je vous parle, est-ce que j'ai l'habitude de porter des pourpoints cannelle ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il ne savait plus prendre parti ni pour la cannelle ni pour le cacao, laissait insulter ses propres échantillons et leur abandonnait le soin de se défendre.Louis Reybaud (1799-1879)
Des myrrhes, des aromates, des encens, des baumes, des gommes, des onguents : girofle, garingal, gingembre, zédoaire, cannelle, cumin, poivre ?Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Ils arrivent dans la grand'rue, richement parée, encourtinée de draps magnifiques, où l'on vendait les épices : poivre, cumin, cannelle, encens alexandrin, anis, grenades, figues, dattes, etc.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Mais les marchandises qui sont véritablement propres au pays sont la cannelle et le miel sauvage.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
L'écorce du calinga, qui est une sorte de cannelle, sert à la préparer et l'empêche de s'aigrir.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CANNELLE » s. f.

Drogue aromatique qui vient de l'Isle de Ceylan, & qui se tire de l'écorce d'un arbre qui y croist. C'est une espece de cinamome. Selon Theophraste, c'est un arbre de la grandeur de l'Agnus castus ; & selon Matthiole, il ressemble au poivrier. Il dit qu'il est haut de trois coudées, & de trois couleurs ; car jusqu'à la hauteur d'un pied il est blanc, un demi-pied plus haut il est rouge, & au dessus il est noir. La partie noire est la meilleure, puis la rouge ; mais la blanche est de nulle estime. Il y a aussi une cannelle bastarde qui n'est ni forte, ni odorante, dont l'écorce est fort attachée à la moëlle. Ses branches sortent du tronc fort droites, sont espaisses & bien arrangées, & sans noeuds. On les coupe prés du tronc, lors que l'arbre est en seve ; & on appelle proprement cannelle, la seconde écorce de l'arbre. Cet arbre est de si bonne odeur, qu'estant sur pied on le sent de fort loin devant que de le voir, & même alors il est d'un goust tres-excellent ; & étant au Soleil, il perd quelque chose de sa force. Ses rejettons au bout d'un an ou deux produisent de la plus exquise cannelle. Ses feuilles sont assez grandes, & approchent du laurier cerisier, qui ont trois ou quatre nerfs en long separez par distance égale. Il porte de petites fleurs blanches & odorantes, qui ont un fruit noir de grosseur & de figure approchante de l'olive, d'où decoule une liqueur verde, acre, amere & oleagineuse. Matthiole & Dioscoride en descrivent plusieurs especes, & disent que les Marchands du pays l'appellent achy, & ceux d'Alexandrie daphnite. On l'a appellé aussi casse en Italie ; mais c'estoit une plante ressemblante au cinamome dont Virgile fait mention, parce qu'on en plantoit aux lieux où on nourrissoit des abeilles, à cause qu'elles en sont fort friandes. On a apporté des Indes Occidentales en 1660. un arbre de Cannelle qu'on a élevé à Hambourg, qui est haut de 15. à 16. pieds, & plus gros que le bras. On en a aussi conservé un en Angleterre, en le serrant dans une estuve jusqu'au mois de May, & en versant de temps en temps sur le haut de l'arbre de l'eau nitreuse, & du fumier de pigeon. Ce mot peut venir du Latin canna, parce qu'on nous apporte la cannelle en forme de canne. Mais le plus seur est de tirer ce mot de l'Hebreu cane, qui signifie la même chose que calamus aromaticus parmy les Latins.
 
Il y a une autre sorte de cannelle dans les Indes Occidentales. Laet dit que c'est un arbre de la grandeur de l'olivier, produisant certaines boursettes avec leurs fleurs, qui étant broyées approchent en quelque façon de l'odeur ou du goust de la cannelle d'Orient. Monardes adjoûte qu'on se sert plustost de leur fruit que de leur écorce, & qu'étant mis en poudre il fortifie l'estomac, chasse les vents, fait bonne haleine, oste les douleurs du ventre, aide le coeur, & donne bonne couleur.
 
CANNELLE, est aussi la fonteine ou tuyau qu'on met à un muid qui est en perce pour en tirer le vin.
Les deux font la paire Épices et espèces Épices et espèces

Le mot « espèce » est utilisé depuis le Moyen Âge : attesté au XIIIe siècle, son sens est notamment celui de « catégorie d’êtres vivants » (le « genre...

Dr Orodru 15/09/2021