capitulation

définitions

capitulation ​​​ nom féminin

Action de capituler (➙ reddition); convention réglant cette reddition. Capitulation sans conditions.
au pluriel, Histoire Conventions qui réglaient les droits des sujets chrétiens en pays musulman.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'inhabileté et la lâcheté d'un général avaient mis en vos mains des troupes qui avaient capitulé sur le champ de bataille, et la capitulation a été violée.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
L'ennemi, qui occupait cette ville, sembla d'abord disposé à s'y défendre mais il la céda bientôt, et en sortit à la suite d'une capitulation.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Tous les arsenaux, ateliers, édifices militaires et magasins resteront dans l'état où ils se trouvaient avant la présente capitulation.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Puis, après la capitulation, est venu le grand traître, le monstre qui ayant pu vaincre, ne l'a pas voulu.Théodore Duret (1838-1927)
Nous rejetons également les amendements de compromis destinés à enrober l'hypocrisie, la capitulation devant les intérêts privés.Europarl
Ils se prêtèrent donc volontiers à des pourparlers, et consentirent à une capitulation, en vertu de laquelle ils pouvaient se retirer sains et saufs.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les passeports accordés aux officiers qui doivent retourner chez eux sur parole, en vertu d'un des articles de la capitulation, se sont montés à six cents.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
L'ouest atlantique paie une fois encore le prix fort de leur incapacité à réagir, de leur capitulation devant les multinationales.Europarl
Néanmoins, je tiens à relever que cette « gestion » était en fait une nouvelle capitulation devant le « principe de précaution », qui demande de l'action avant toute réflexion sérieuse.Europarl
Du moment où l'on a pris le parti de la capitulation, au moins faudrait-il tâcher d'en recueillir les bénéfices.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Étaient-ce la capitulation, le désarmement, la certitude d'être bientôt prisonniers à discrétion, qui leur rendraient beaucoup d'énergie ?Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Je m'opposai à ce qu'on donnât le nom de capitulation à ce traité ; j'y fis substituer celui de convention qui me parut moins dur et plus acceptable.Joseph Fouché (1759-1820)
Je l'accordai, et nous signâmes la capitulation, d'après laquelle la place avec ses forts devait m'être remise le surlendemain à midi.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Après la capitulation de cette ville, les troupes anglaises restèrent campées dans les environs en attendant qu'on eût pourvu à leur logement dans l'intérieur.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Cette demande ayant été refusée, il retourna offrir la capitulation dont l'on vient de parler et qui se composait de 55 articles.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Il ne s'opposait point à une capitulation, si l'on jugeait à propos de la demander : il mourrait avec ceux qui aimeraient mieux défendre la ville.Émile Vincens (1764-1850)
Il aurait cette excuse de dire que la lettre était arrivée quand la capitulation était déjà signée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mon peuple tout entier s'est levé, indigné de la honteuse capitulation que les ministres prussiens, dans leur délire, nous ont proposée.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Je tiens avant tout à signaler que la proposition relative au seuil de 1 % constitue, selon moi, l'expression d'une véritable capitulation.Europarl
Je ne veux pas de ces autres serments, je n'en ai pas besoin ; ils ont l'air d'un traité, d'une capitulation entre nous.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAPITULATION » s. f.

Traitté fait avec la garnison, ou les bourgeois d'une place assiegée, par lequel ils se rendent moyennant certaines conditions & articles qu'on leur accorde. On le dit aussi des procés, ou des autres mauvaises affaires où on est engagé. Vous avez bien fait de sortir de cet embarras par capitulation, ce chicaneur vous eust ruiné.