Email catcher

capon

Définition

Définition de capon ​​​ , caponne ​​​ adjectif et nom

vieux Peureux.

Synonymes

Synonymes de capon, caponne

nom

[familier, vieilli] lâche, mauviette, poule mouillée, baltringue (familier), lavette (familier), lope (familier), lopette (familier), trouillard (familier), couille molle (très familier), pleutre (littéraire)

adjectif

[familier, vieilli] lâche, couard, peureux, poltron, veule, trouillard (familier), pleutre (littéraire), pusillanime (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot capon

Donc, il était bien résolu, et il attendait l'occasion de se déclarer, cherchant les mots qu'il dirait, en garçon que même le régiment avait laissé capon avec les femmes.Émile Zola (1840-1902)
Je le poursuis, à la lueur du réverbère, criant toujours : j'ai eu du plaisir, capon !Édouard Corbière (1793-1875)
Autant d'annonciateurs des faces mystérieuses, délicieusement énigmatiques, de mes braves bagaudes campinois, de ces faux apathiques aux félins et inquiétants sourires, aux poses languides aux lents regards capons !Georges Eekhoud (1854-1927)
Je ne suis pas capon, mais, tonnerre !Eugène Sue (1804-1857)
J'ai eu envie de n'être pas bête comme celui-ci, capon comme celui-là !Jules Vallès (1832-1885)
Tu voudrais faire le capon, et redire cela à ton bourgeois.George Sand (1804-1876)
Vous êtes bien capons (il prononça un autre mot plus vif encore) de ne pas oser descendre là dedans !Gérard de Nerval (1808-1855)
Tu ne veux pas couper, capon ?Frédéric Mistral (1830-1914)
On verrait s'il se laisserait dépouiller comme un capon !Émile Zola (1840-1902)
Et les polissonneries entre mauvais capons, manquant de ragoût, il commençait à pincer les petites gaupes du quartier.Georges Eekhoud (1854-1927)
Un capon est un joueur rusé et fin, attentif à prendre toute sorte d'avantages aux jeux d'adresse.Guy-Marie Deplace (1772-1843)
Vous n'avez qu'à me regarder, je crois, pour voir que je ne suis pas un capon, et cependant je refuse la partie que vous m'avez proposée.George Sand (1804-1876)
Oui, oui, fais ton capon, vieux lâche !Honoré de Balzac (1799-1850)
Si je fais le capon, vous me punirez après l'affaire.Édouard Corbière (1793-1875)
On passe pour capon auprès de quelques-uns ou bien pour vaniteux et enfin, on s'embête énormément.Jules Vallès (1832-1885)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CAPON adj.

Terme de College, qui se dit d'un écolier fripon, qui n'a point le coeur à l'estude, qui frippe ses classes, qui escroque ses compagnons, qui les trompe en joüant contre eux.
 
CAPON, est aussi un terme de Marine, & signifie un crochet de fer qui sert à lever l'ancre, quand on a coupé le cable, parce qu'il saisit l'orin ou le cable qui est attaché à une boüée ou tonneau vuide qui marque le lieu où l'ancre a été laissée.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine