lâche

 

définitions

lâche ​​​ adjectif et nom

Qui n'est pas tendu. ➙ détendu. Fil, ressort lâche. —  Qui n'est pas serré. Vêtement lâche. ➙ flottant, flou, vague.
Qui manque d'énergie et de concision. Un style lâche et inexpressif.
(personnes) Qui manque de vigueur morale, de courage, qui recule devant le danger. ➙ pusillanime ; peureux. —  nom ➙ familier dégonflé.
Qui est cruel sans risque. Son lâche agresseur.
Qui porte la marque de la lâcheté. ➙ bas, méprisable, vil. Un lâche attentat.

lâché ​​​ , lâchée ​​​ adjectif

Arts Qui est fait avec négligence ; qui manque de vigueur. Dessin, ouvrage lâché.
 

synonymes

lâche

adjectif

peureux, poltron, couard (littéraire), pleutre (littéraire), pusillanime (littéraire), dégonflard (familier), dégonflé (familier), froussard (familier), trouillard (familier)

bas, abject, déloyal, honteux, indigne, méprisable, vil

[vieilli ou littéraire] faible, veule (littéraire)

desserré, détendu, flasque, mou

flottant, flou, large, vague

relâché, languissant, mou, traînant

nom

déserteur, fuyard, traître, capitulard (vieux)

lope (familier), couille molle (très familier), baltringue (familier), lavette (familier), lopette (familier), capon (familier, vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « lâche »

Aussi son parti fut-il promptement pris : il décida de jouer l'amour avec une admirable perfection, et son lâche calcul, sa violente passion eurent de fâcheux résultats.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il n'était ni faible ni lâche, il était victime d'une situation qu'il n'avait pas faite, d'un passé qu'il traînait comme un prisonnier sa chaîne.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle se dit qu'elle était lâche de mourir, qu'elle n'avait pas le droit de s'en aller avant d'avoir assisté au dénoûment de la sinistre aventure.Émile Zola (1840-1902)
Ce n'est pas dans ton âme loyale qu'a germé la pensée de cette lâche trahison...Émile Gaboriau (1832-1873)
Séguin le suit, ne le quitte pas de l'œil et ne le lâche pas de la main.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Ils détesteront la lâche politique de ceux qui ne se souviennent de la souveraineté du peuple que lorsqu'il s'agit de ménager l'ombre de la royauté.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Il faut que l'homme paraisse courageux quand souvent il n'est qu'un lâche ; mais que la femme feigne la poltronnerie, quand en réalité elle n'a pas peur.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Raymond tant aimé, quand cette voix retentit dans mon souvenir, et que je pense à toi, je deviens lâche.Daniel Lesueur (1854-1921)
Par quelles odieuses imprécations répondre à ces sanglots, par quel lâche surcroît de duretés aggraver cette détresse ?Fernand Vandérem (1864-1939)
Je saurai bien arracher de mon lâche cœur jusqu'au souvenir d'un amour qui me fait horreur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je lève la tête ; un camarade juste au-dessus de nous, lâche ses bombes sans avoir la précaution de regarder s'il n'a pas un avion dans son champ de tir.Marcel Nadaud (1889-?)
La nuit, lorsqu'on l'avait remis aux fers, et que le gros temps le roulait entre ses deux voisins, il se sentait lâche, il pleurait, heureux de pleurer sans être vu...Émile Zola (1840-1902)
Philomène, qui était rentrée dans sa chambre, revint et fit quelques pas en agrafant sa robe lâche et taillée à la vieille.Paul Féval (1816-1887)
Et une haine grandissait en son esprit confus d'enfant, une haine de paysan rapace, de paysan sournois, féroce, brutal et lâche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Alors l'un d'eux s'est baissé et m'a lié les deux pieds, au moyen d'une corde fine et lâche, qui ne me laissait à faire que de petits pas.Victor Hugo (1802-1885)
En voilà un qui les exécute facilement et qui les lâche sans remords, et qui ne s'en inquiète guère.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais en réalité toute lâche précaution pour éviter les faux arguments est inutile, ils ne sont pas évitables.Marcel Proust (1871-1922)
Il est lâche, il est fille d'avoir la plume banale, élogieuse à tout venant, et la louange d'une bouche qui ne sait pas blâmer n'a aucun prix.Joséphin Péladan (1859-1918)
Et tout son succès d'autrefois lui revenait, il reconquérait sa popularité sans effort, naturellement, comme si les camarades ne l'avaient pas hué et traité de lâche, un mois plus tôt.Émile Zola (1840-1902)
Ce n'est pas qu'un petit nombre de fidèles n'agissent autrement, mais ils sont mal vus et mènent une vie lâche et inutile.Gérard de Nerval (1808-1855)
Afficher toutRéduire

Exemples de « lâché »

En supposant que ce soit le premier lâché, il lui a suffi de cinq minutes pour faire le trajet.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il avait lâché le fusain, pour étaler de minces couleurs sur la toile, d'un air appliqué d'écolier.Émile Zola (1840-1902)
Dès que je descends dans la rue, une angoisse m'oppresse, une peur d'aveugle qui a lâché son chien.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tout était lâché, mais la corde restait libre sur le bord : le congre ne tirait plus.Paul Féval (1816-1887)
Le secteur financier écossais a été lâché froidement par les organes régulateurs britanniques et je suis pour une réglementation plus stricte du marché.Europarl
Le roi comprit alors qu'on avait lâché du gibier dans le château, et que c'était sérieusement une chasse au salon.Léon Gozlan (1803-1866)
Il n'eut pas plus tôt lâché le mot, que l'hôte, qui etoit en mesure, lui appliqua un soufflet.Paul Scarron (1610-1660)
Il est juste de dire que ces treize témoins avaient lâché pied au moment critique.Gérard de Nerval (1808-1855)
C'est vrai, tu m'as lâché de nouveau ces huit derniers jours, et tu n'es plus au courant.Paul Bourget (1852-1935)
Elle n'entendait pas la politique, la pauvre, et elle ne comprenait pas comment on pouvait enfermer un si brave homme ; tous les jours elle descendait voir si on l'avait lâché.Eugène Le Roy (1836-1907)
A peine aurait-il lâché son soutien, qu'il irait s'abîmer sur le sol du chemin de ronde.Jules Verne (1828-1905)
L'amour les presse, comme la soif précipite vers la rivière le cerf sur ses fins ; ou tel encore, après un long jeûne, l'épervier soudain lâché fond sur la proie.Joseph Bédier (1864-1938)
Enfin j'ai eu une chance extraordinaire, j'avais flairé la fosse où, depuis la bataille, toute cette marchandise dormait, un vieux fond d'abattoir qu'un imbécile, mal renseigné, m'a lâché pour rien.Émile Zola (1840-1902)
Si elle a lâché l'égyptienne, ce n'est pas sa faute, car elle n'aime pas les égyptiennes.Victor Hugo (1802-1885)
Il obéit, puis sortit toujours menacé par le ridicule petit revolver à parfumerie que je n'avais pas lâché.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Quand elle eût lâché ses offrandes, le lin, les fleurs et les fruits mûrs, elle put soulever l'enfant.Paul Féval (1816-1887)
La panthère s'était jetée sur lui, l'avait mordu, et n'avait lâché prise que parce qu'une branche était tombée sur elle et l'avait effrayée.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
À peine avais-je lâché la parole, que je me mis à marcher à grands pas dans la direction du bois, comme si je devais rencontrer l'homme et le pain.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Il avait été, dans cette première expérience, lâché dans l'air à une hauteur de 300 mètres au-dessus du sol.Gaston Tissandier (1843-1899)
Ses mains, accrochées à la chaîne, ont lâché prise, et il tombe au fond du fossé, comme s'il avait été frappé par une main invisible !Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LASCHE » adj. masc. & fem. & subst.

Qui est mou, qui obeït pour n'estre pas assez bandé ni serré. Les Danseurs de corde voltigent sur une corde lasche, & dansent sur celle qui est tenduë. Une estoffe est lasche, quand elle n'est pas bien frappée avec le peigne. Il faut coudre cette dentelle lasche, la tenir lasche, pour empêcher qu'elle ne fasse des rides, des grimaces.
 
LASCHE, signifie aussi, Foible, ou paresseux, incapable de travail. Les chevaux sont lasches, quand on les a mis aux herbes. Dans les grandes chaleurs, quand le temps est vain & estouffé, les hommes sont lasches, n'ont pas la force de beaucoup agir : ce qui vient aussi d'une plus foible tension de nerfs. On appelle aussi le ventre lasche, quand il ne peut retenir ni laisser cuire les excrements.
 
LASCHE, se dit figurément en Morale de plusieurs qualités, des vices, & des passions. Un lasche est celuy qui n'a point de fermeté de coeur, de generosité, d'honnesteté. Les lasches s'enfuyent dés le premier choc. C'est un homme lasche, qui souffre qu'on luy plante des cornes. C'est une ame lasche, qu'on corrompt, qui est capable de tout faire pour de l'argent. La trahison, l'assassinat sont les plus lasches de toutes les actions.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020