chaperon

définitions

chaperon ​​​ nom masculin

anciennement Capuchon. « Le Petit Chaperon rouge » (conte de Perrault).
Coiffe de cuir servant à aveugler les oiseaux de fauconnerie.
au figuré, anciennement Personne qui accompagnait une jeune fille ou une jeune femme par souci des convenances. ➙ duègne.
par extension Personne qui en accompagne une autre pour la surveiller.

synonymes

chaperon nom masculin

duègne, protectrice, gouvernante (vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On s'y installait paisiblement, avec une certaine élégance, on y recevait des visites, on en sortait le matin, le soir même, avec un chaperon convenable.George Sand (1804-1876)
Elles pleurèrent ensemble ; car aussitôt qu'elle avait son chaperon de roses, elle était capable de rire et de pleurer tout comme une autre.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Il se roulait par terre, il jetait son chaperon, ses habits, arrachait la soie qui couvrait son lit, et rongeait comme une bête enragée la laine et la paille.Jules Michelet (1798-1874)
Il vit, en gravissant le chaperon du mur, des pieds de cheval et beaucoup de ravage dans l'herbe.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Faites tomber sur eux le chaperon de ce mur, si vous ne pouvez faire mieux.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Le chaperon et les jambes dentées attaquent le sable ; les déblais sont rejetés à reculons par brassées, et l'excavation rapidement avance.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Véritablement on ne mérite pas d'être chaperon quand on va au bal, venant d'avoir la jaunisse.Maurice Fleury (1856-1921)
Le chaperon, c'est-à-dire le bord de la tête, large et plate, est crénelé de six dentelures angulaires rangées en demi-cercle.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Les murs des jardins, garnis à leur chaperon de morceaux de bouteilles, étaient chauds comme le vitrage d'une serre.Gustave Flaubert (1821-1880)
Tous les passants, et surtout les officiers du roi, étaient tenus de tirer leur chaperon aux pierres et de respecter leurs prérogatives.Marcel Schwob (1867-1905)
Le duc ordonna qu'on lui ôtât cette mitre et cette robe brochée de flammes, et qu'on lui rendît son chaperon et son pourpoint.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Une vieille femme, qui avait le nez rouge sous son chaperon, la recueillit et l'éleva.Marcel Schwob (1867-1905)
Le chaperon, fouillis d'étoffes qui resta en honneur jusqu'au quinzième siècle, était difficile à ôter et plus encore à remettre.Alfred Franklin (1830-1917)
En deçà, dans l'intérieur, quatre murs à chaperon d'ardoises enfermaient le potager, où les carrés de terre, labourés nouvellement, formaient des plaques brunes.Gustave Flaubert (1821-1880)
On le reconnaissait au chaperon d'or taillé dans un écu de pierre, sur la porte basse.Anatole France (1844-1924)
Ils répondirent en jurant qu'ils n'avaient pas perdu de vue le chaperon du mur ; qu'ils n'avaient, sacre-bleu !Émile Gaboriau (1832-1873)
Il a la tête enveloppé d'une espèce de chaperon qui, après avoir fait le tour du front, passe sous le col.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'autre individu, qui avait fait plusieurs nœuds à la corde, attacha la pierre à une de ses extrémités et la lança sur le chaperon du mur.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le roi était enterré dans un habit de velours noir, la tête chargée d'un chaperon écarlate, aussi de velours.Jules Michelet (1798-1874)
Enveloppée dans un chaperon de drap bleu, et cachant ses pattes dans un manchon, la guenon ne se sent pas d'aise.Léon Gozlan (1803-1866)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHAPERON » s. m.

Ancien habillement de teste, tant pour les hommes que pour les femmes. Le chaperon à l'égard des hommes étoit une coëffure de drap bordée de fourrures par devant, qui avoit une longue queuë pendante par derriere. C'étoit l'habillement de teste que les Officiers portoient autrefois. Les Magistrats en avoient de rouges fourrez de peaux blanches, & les Advocats de noirs fourrez des mêmes peaux. L'aumusse des Chanoines étoit aussi une espece de chaperon qu'ils portoient en teste, qu'on appelloit capulare. Depuis les gens de robbe l'ont mis sur l'espaule, & les Chanoines sur le bras. Borel remarque que ce fut un nommé Patrouillet qui changea l'usage des chaperons, & qui amena la mode des bonnets quarrez. Menage dit que les gens d'Eglise portoient un chaperon de diverses couleurs. En general les chaperons étoient portez tant par les Grands Seigneurs que par le peuple ; & on saluoit en le reculant un peu, comme font maintenant les Moines. Cette mode a duré en France pendant la I. II. & III. Race jusqu'à Charles V. VI. & VII. sous le regne desquels on portoit encore ces chaperons à longue queuë, que les Docteurs & Licentiez ont retenu pour marque de leurs degrez, & qu'ils ont fait descendre de leur teste sur l'espaule : ce qui se prouve par plusieurs anciennes medailles, monnoyes & figures.
 
A l'égard des femmes, le chaperon étoit une bande de velours qu'elles portoient sur leurs bonnets ; & c'étoit une marque de bourgeoisie. Ce mot vient de capperone, qui a été fait de cappa. Menage.
 
On appelle aussi une vieille, un grand chaperon, sous la conduitte de laquelle on met les jeunes filles. Il n'est pas honneste à des filles de s'aller promener, si elles n'ont quelqu'un qui leur serve de grand chaperon.
 
CHAPERON, est une marque de Docteur ou de Licentié aux Arts, en Theologie, Jurisprudence & Medecine, laquelle se porte sur l'espaule gauche, & qui est de même forme que ce que les Anciens mettoient sur leur teste pour la couvrir. Ceux qui portent le deuil mettent une grande piece d'estoffe quarrée au haut de leur robbe, qui traverse d'une espaule à l'autre, qui s'appelle aussi chaperon, parce qu'elle servoit autrefois à mettre autour de la teste. On disoit alors, Ce sont trois testes en un chaperon, au lieu qu'on dit maintenant, Ce sont trois testes en un bonnet.
 
CHAPERON, est aussi le devant d'une robbe de deuil, dont on ne se sert plus que dans les grandes ceremonies, lequel pend presque sur les genoux, & qui cache entierement le visage.
 
CHAPERON, en termes de Fauconnerie, est le morceau de cuir dont on couvre la teste des oiseaux de leurre. Les chaperons sont marquez par points depuis un jusqu'à quatre. Le premier d'un point est propre au tiercelet de faucon.
 
On appelle aussi chaperon, Cette partie du fourreau des pistolets qui sert à les couvrir quand il pleut.
 
CHAPERON, en termes de Maçonnerie, est un petit rebord de deux ou trois doits qu'on fait aux faistes des murs de closture, & qui fait connoistre à qui appartient le mur. Ainsi quand le chaperon n'est que d'un costé, il appartient à celuy dont il ferme l'heritage. Quand il est des deux costez, c'est une marque que le mur est mitoyen.
 
CHAPERON, en termes d'Esperonnier, est ce qui termine une embouchure à escache, & par où on l'assemble avec la branche.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020