Email catcher

ciller

Définition

Définition de ciller ​​​ verbe intransitif

Fermer et rouvrir rapidement les yeux. ➙ cligner. locution Ne pas ciller : rester imperturbable. ➙ broncher.

Conjugaison

Conjugaison du verbe ciller

actif

indicatif
présent

je cille

tu cilles

il cille / elle cille

nous cillons

vous cillez

ils cillent / elles cillent

imparfait

je cillais

tu cillais

il cillait / elle cillait

nous cillions

vous cilliez

ils cillaient / elles cillaient

passé simple

je cillai

tu cillas

il cilla / elle cilla

nous cillâmes

vous cillâtes

ils cillèrent / elles cillèrent

futur simple

je cillerai

tu cilleras

il cillera / elle cillera

nous cillerons

vous cillerez

ils cilleront / elles cilleront

Synonymes

Synonymes de ciller verbe intransitif

cligner

Synonymes de sans ciller

sans broncher, sans tiquer (familier)

Exemples

Phrases avec le mot ciller

Appuyée à une table d'orientation, elle décrypte sans ciller les gravures effacées par le temps.Ouest-France, Marie LENGLET, 03/08/2017
Elle se manifeste particulièrement au moment des exécutions que la femme contemple jusqu'au bout sans ciller.Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2008, Sylvain Rappaport (Cairn.info)
Sans ciller, la candidate a expliqué pourquoi cette journée était primordiale pour elle et a détaillé une organisation au cordeau.Capital, 13/05/2013, « Les petits plus qui bluffent 
les recruteurs »
Durant les entretiens, elle se lamente, gémit et insiste sur son incapacité à faire les choses qu'elle faisait sans ciller auparavant.Perspectives Psy, 2015, Claude Cloës, Steve Geyer (Cairn.info)
Ils affrontent alors les situations les plus scabreuses sans ciller.Imaginaire & Inconscient, 2005, Maurice Hurni (Cairn.info)
Là il se contemple, immobile, silencieux et sans ciller, comme fasciné.Champ Psychosomatique, 2004, Catherine Desprats-Péquignot (Cairn.info)
Grâce à la pyramide administrative qu'il tient à sa merci, il a annoncé sans ciller 63,6 % pour son chef, et une participation à 60 %.Esprit, 2012, Marie Mendras (Cairn.info)
Elle peut tenir au garde à vous pendant des heures, sans ciller.Ouest-France, François SIMON, 05/06/2014
Toutefois, les fondus, conjugués au mouvement, enchâssent les photographies, font ciller les cadres.Vertigo, 2002, Fabienne Costa (Cairn.info)
C'est le type même de l'erreur d'analyse dont sont coutumiers les grammairiens anciens, et que les modernes reprennent trop souvent sans ciller.Revue de philologie de littérature et d'histoire anciennes, 2007, Claire Le Feuvre (Cairn.info)
Elle, assise sur le banc des victimes, écoute presque sans ciller.Ouest-France, 05/09/2013
Les mots forts ne font pas ciller l'homme dans le box.Ouest-France, 21/08/2020
Peut-on sincèrement sans ciller écrire cela, et pire : y croire ?Pouvoirs, 2012, Mathieu Touzeil-Divina (Cairn.info)
Laisser les ados asséner d'énormes fake news et contre-vérités sans ciller ?L'école des parents, 2021, Isabelle Gravillon (Cairn.info)
L'apparition d'un morceau de chair fait ciller les paupières.Jules Renard (1864-1910)
On relève la tête, les yeux droits, le torse bombé et on fixe le soleil sans ciller.Ouest-France, 18/12/2013
Un manque d'affection qui ne semble pas faire ciller une brindille du géant.Ouest-France, Paul PÉAN, 22/03/2019
Sous le soleil qui cogne, les caravanes, d'un blanc éclatant, font ciller les yeux.Ouest-France, Isabelle MOREAU, 03/06/2013
L'accusé a écouté le verdict sans ciller avant de repartir en détention.Ouest-France, 19/04/2013
Le réductionnisme économétrique, par exemple, fait ciller certains partenaires issus d'autres disciplines.Actes de la recherche en sciences sociales, 2015, Julien Prud’homme, Yves Gingras (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CILLER v. act.

Remuer les paupieres. On ne peut regarder le Soleil sans ciller la paupiere. ce maistre est si rude, que personne n'oseroit ciller devant luy, c'est à dire, remuer les yeux le moins du monde. Menage aprés Nicod dit que ce mot vient de sigillare, ou plustost de cillare, qui a été dit pour cillere, qui, selon Servius, signifie movere.
 
CILLER, en termes de Fauconnerie, signifie, Coudre les cils ou paupieres d'un oiseau de proye, afin qu'il ne voye goute, & ne se debatte point. Tous les Tendeurs ayant pris des oiseaux passagers, leur cillent les yeux avec une aiguillée de fil.

Définition ancienne de SILLER v. act.

Remuer les paupieres, fermer les yeux pour un peu de temps. On ne sçauroit regarder le Soleil sans siller les yeux. Menage derive ce mot de sigillare oculos. D'autres le derivent à ciliis, qui sont des peaux qui couvrent les yeux.
 
On le dit aussi en parlant d'un regard ferme & asseuré. Cet homme n'a pas seulement sille, quelque peur qu'on luy ait voulu faire.
 
On dit au Manege, qu'un cheval sille, ou est sillé, quand il a les sourcils blancs : c'est une marque de vieillesse, & qu'il a quinze ou seize ans.
 
SILLÉ, ÉE. part. & adj. Les yeux sillez, c'est à dire, les yeux clos.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être libre comme l'air Être libre comme l'air

La gravitation terrestre est l’une des contraintes les plus simples qui s’exercent sur nous : parce qu’elle nous empêche de voler, elle symbolise en...

Maxime Rovere 11/07/2022