Email catcher

broncher

définitions

broncher ​​​ verbe intransitif

vieilli Trébucher.
(surtout négatif) Réagir. Il ne bronchait pas.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bronche

tu bronches

il bronche / elle bronche

nous bronchons

vous bronchez

ils bronchent / elles bronchent

imparfait

je bronchais

tu bronchais

il bronchait / elle bronchait

nous bronchions

vous bronchiez

ils bronchaient / elles bronchaient

passé simple

je bronchai

tu bronchas

il broncha / elle broncha

nous bronchâmes

vous bronchâtes

ils bronchèrent / elles bronchèrent

futur simple

je broncherai

tu broncheras

il bronchera / elle bronchera

nous broncherons

vous broncherez

ils broncheront / elles broncheront

synonymes

broncher verbe intransitif

protester, bouger, ciller, manifester, murmurer, réagir, sourciller, moufter (familier)

[cheval] achopper, chopper, trébucher

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En premier lieu, il est nécessaire que le contribuable et le consommateur acceptent les surcoûts correspondants sans broncher.L'Économie Politique, 2004, Robert Boyer (Cairn.info)
Il se laisse faire sans broncher, même si elles le taquinent !Cahiers de psychologie jungienne, 2008, Christiane Fonseca (Cairn.info)
Peut-on regarder ce phénomène sans broncher, l'admettre comme une fatalité ?Capital, 02/05/2017, « Immobilier : une solution pour (enfin) mettre fin à la… »
Ne pas cesser de jouer à la reine du silence, passer muscade, ne pas broncher, pas même respirer.Corps & Psychisme, 2019, Sarah Vajda (Cairn.info)
Pressés par la rentrée universitaire et la pénurie de logements, les étudiants se hâtent de répondre favorablement aux annonces, sans broncher.Ouest-France, 27/08/2021
Contraintes de subir sans broncher, pour un salaire qui ne prévoyait pas ce niveau de pénibilité.Ouest-France, Benoît GUÉRIN, 26/12/2019
Combien de temps encore les masses restées en marge du développement continueront-elles à accepter sans broncher ces écarts croissants ?L'Expansion Management Review, 2014, Dominique Jolly (Cairn.info)
Une bête capable de fournir l'étape sans broncher.Paul Mahalin (1838-1899)
Les établissements qui ont abusé de ce procédé devraient accepter ces règles sans broncher.Capital, 13/01/2009, « Quelles réformes pour sauver le système financier ? »
Si les clients ne se bousculent pas à son portillon, il acceptera sans broncher.Capital, 22/06/2012, « Signature définitive : c'est le moment de passer le contrat… »
Les enfants s'entendent, rigolent, échangent et relèvent ce défi sans broncher.Ouest-France, 24/02/2020
Car il en faut des heures, pour habituer les montures à se jeter en avant contre un autre animal sans broncher.Ouest-France, 08/08/2019
Autrement dit, ils acceptent la fraude sans broncher, ce qui est une faiblesse politique trop importante.Europarl
Il vint résolument se planter à la brèche, croisa ses bras et regarda les apprêts du supplice sans broncher.George Sand (1804-1876)
Mais par peur d'être mal vus de leur hiérarchie, ils acceptent sans broncher d'être dérangés dans leur vie privée.Capital, 12/04/2016, « Peut-on accepter les appels de son patron tard le soir… »
Elle qui a toujours cumulé les deux casquettes sans jamais broncher.Ouest-France, Léo BELNOU, 08/03/2021
Il a rongé son frein en silence, encaissé sans broncher.Ouest-France, Jean-Marcel BOUDARD, 03/09/2021
Dans la nuit des âmes dévotes – prêtes au purgatoire, voire même, sans broncher, à l'enfer –, un brasier fulgurant ?Études, 2011 (Cairn.info)
Il faut aller de l'un à l'autre, à cloche-pied, en poussant un palet, sans broncher.Remy de Gourmont (1858-1915)
Dès lors, celui-ci consomme, la plupart du temps, sans broncher, l'information que délivre en séance le secrétaire général.Flux, 2005, Delphine Chabalier, Jacques Rogissart (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRONCHER » v. n.

Mettre le pied à faux, tomber à demi. Il se dit proprement des chevaux à qui les jambes molissent. On le dit aussi quelquefois des hommes qui font de faux pas.
 
BRONCHER, signifie figurément, Faire une legere faute. Ce pere est si severe, qu'il ne faut pas que ses enfants bronchent le moins du monde devant luy.
 
On dit proverbialement, qu'il n'y a si bon cheval qui ne bronche, ni de si bon Chartier qui ne verse, pour dire, qu'il n'y a personne qui ne soit sujet à faire des fautes.
Vidéos Retenir les grandes dates de l'histoire de France avec la mnémographie Retenir les grandes dates de l'histoire de France avec la mnémographie

100 dates de l'histoire de France illustrées... pour ne plus jamais les oublier !

Sandrine Campese 23/11/2021