cocher

 

définitions

cocher ​​​ verbe transitif

Marquer d'un trait, d'un signe. Cochez la bonne réponse. —  locution, au figuré Cocher toutes les cases : avoir toutes les qualités requises ; effectuer un parcours sans faute.

cocher ​​​ nom masculin

Personne qui conduit une voiture à cheval. ➙ conducteur ; postillon.

côcher ​​​ verbe transitif

Couvrir la femelle, en parlant des oiseaux.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je coche

tu coches

il coche / elle coche

nous cochons

vous cochez

ils cochent / elles cochent

imparfait

je cochais

tu cochais

il cochait / elle cochait

nous cochions

vous cochiez

ils cochaient / elles cochaient

passé simple

je cochai

tu cochas

il cocha / elle cocha

nous cochâmes

vous cochâtes

ils cochèrent / elles cochèrent

futur simple

je cocherai

tu cocheras

il cochera / elle cochera

nous cocherons

vous cocherez

ils cocheront / elles cocheront

actif

indicatif

présent

je côche

tu côches

il côche / elle côche

nous côchons

vous côchez

ils côchent / elles côchent

imparfait

je côchais

tu côchais

il côchait / elle côchait

nous côchions

vous côchiez

ils côchaient / elles côchaient

passé simple

je côchai

tu côchas

il côcha / elle côcha

nous côchâmes

vous côchâtes

ils côchèrent / elles côchèrent

futur simple

je côcherai

tu côcheras

il côchera / elle côchera

nous côcherons

vous côcherez

ils côcheront / elles côcheront

 

synonymes

cocher nom masculin

conducteur, postillon, colignon (familier, péjoratif), automédon (plaisant), phaéton (plaisant)

cocher verbe transitif

marquer, mettre une croix devant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur le siège un cocher tenait les rênes, et par derrière, un valet de pied et un page occupaient leurs places ordinaires.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Dérigny répéta avec force les paroles russes du général ; le cocher le regarda avec surprise, leva son chapeau, et fouetta ses chevaux, qui partirent au grand galop.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Alors je suis sortie ; dans la rue j'ai appelé un cocher qui passait et je lui ai dit de m'amener ici.Hector Malot (1830-1907)
Sylvain, notre cocher berrichon, croit qu'on se sert de mots latins et ouvre de grands yeux.George Sand (1804-1876)
Elle est un élément incontournable, horizontal et transversal, qui ne se réduit pas uniquement à un exercice consistant à cocher des cases dans le cadre d’une évaluation d’impact.Europarl
À une vingtaine de pas au-delà de la petite porte, la voiture s'arrêta de nouveau, le cocher descendit de son siège pour exécuter les ordres qu'il avait reçus.Eugène Sue (1804-1857)
Ce mot de bottines, qui me rappelait l'expression de gouaille polissonne du cocher, m'avait interdite.Octave Mirbeau (1848-1917)
Une bonne compréhension des modèles et des hypothèses sous-jacentes constituerait un contrôle plus intensif que de cocher des cases.Europarl
Effrayée de ces menaces, la dame, toute tremblante, fit signe au cocher de s'éloigner, puis, arrivée à quelque distance, elle s'arrêta pour regarder le combat.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le propriétaire qui la conduisait, malgré son empressement à servir de cocher à notre ennemi, avait l'air d'un brave homme.Amédée Achard (1814-1875)
Mais les pauvresses n'aperçoivent que les feux des lanternes, le miroitement des harnais, l'éclair d'une gourmette, un galon d'or au chapeau d'un cocher.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il est vrai que cette voiture n'était pas la sienne et qu'elle pouvait avoir peur de se trouver à minuit dans un remise dont le cocher lui était inconnu.George Sand (1804-1876)
On est derrière le cocher, tout près de son oreille, et je causais avec le cocher.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Deux heures après, elle rentrait avec une petite femme mince, un peu voûtée et parfaitement voilée, dont le cocher même ne vit pas la figure.George Sand (1804-1876)
Il devait être fatigué et avoir renoncé à l'idée d'aller voir le clair de lune car il me demanda de dire au cocher de rentrer.Marcel Proust (1871-1922)
Puis le coupé, glaces relevées, s'éloigne ; et s'efface sous la pluie le cocher, rapide et dédaigneux.Maurice Barrès (1862-1923)
L'homme gris souleva la trappe qui était au-dessus de sa tête et le cocher se baissa.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Le cocher, qui avait déjà le fouet levé pour faire partir sa bête, arrêta son geste.Eugène Chavette (1827-1902)
Nous descendîmes au coin du square qu'elle avait indiqué ; je dis au cocher d'attendre, pensant que peut-être nous aurions encore besoin de lui.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
En plus de moi, il n'y a que deux domestiques, une cuisinière qui grinche tout le temps, un jardinier-cocher qui ne dit jamais un mot.Octave Mirbeau (1848-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COCHER » subst. masc.

Valet qui mene un coche, un carrosse. Un Cocher domestique. un Cocher de loüage. un Maistre Cocher, & son postillon. C'est une charge à la Cour que celle de Cocher du Corps, de celuy qui mene le carrosse du Roy, ou des Princes.

Définition de « COCHER » verb. act.

se dit de l'action du coq qui se joint avec la poule pour rendre ses oeufs feconds.
Vidéos Luciférien, par Alain Rey Luciférien, par Alain Rey

Pourquoi le mot préféré d'Alain Rey est-il le mot "luciférien(ne)" ? Un mot plus "lumineux" qu'il n'y paraît ! 

02/10/2020