commentateur

 

définitions

commentateur ​​​ , commentatrice ​​​ nom

Personne qui commente (un texte, des évènements). Les commentateurs de la Bible. ➙ critique, exégète. —  Commentateur sportif (à la radio, la télévision). ➙ présentateur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'amour du beau pouvait seul révéler à un tel commentateur désintéressé la plus noble des passions, la passion d'admirer, qui fait tout comprendre !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et voilà que notre bonheur idéal avait un confident, un commentateur, une sorte de témoin !George Sand (1804-1876)
Cette pensée ne fut ni d'un héros de vertu ni d'un monstre de vices ; elle fut tout simplement la pensée d'un commentateur.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il y aurait là, peut-être, une gloire de commentateur à saisir encore ; on ferait son œuvre et son nom, à bord d'un autre, à bord d'un charmant navire d'ivoire.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
D'un autre côté, la liberté, laissée à qui la voulait prendre, de s'instituer lecteur et commentateur du texte sacré donnait des facilités merveilleuses pour la propagation des nouveautés.Ernest Renan (1823-1892)
Je n'invente rien, c'est le commentateur qui le dit, et cela sans le moindre scrupule.Europarl
Avec sa forte intelligence, sa compréhension parfaite, sa sympathie fervente et enthousiaste, elle en est le juge et le commentateur le plus clairvoyant.Ossip Lourié (1868-1955)
Chacun fournissait sa quote-part d'instruction, d'observation et d'intelligence ; chacun était à son tour orateur, commentateur ou critique.Paul Lacroix (1806-1884)
Les enfants ont pu vous comprendre, et les sages ont eu la certitude d'être compris par leur commentateur.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On perfectionna ce mode de transport : l'intérieur devint une véritable chambre à coucher, et, suivant l'expression d'un commentateur, ce furent des lupanars ambulants.Paul Lacroix (1806-1884)
Un commentateur déclare que, en réalité, le chiffre d'affaires de la contrefaçon est d'environ 500 milliards d'euros.Europarl
Il avait été commentateur du prince des péripatéticiens avant d'écrire sur la théologie, et ses doctrines s'en ressentent, aussi bien que l'hérésie des trithéistes, qu'on peut rattacher à son nom.Charles de Rémusat (1797-1875)
Aurez-vous la bonté d'adopter l'une des deux versions et d'effacer l'autre, sans quoi notre lecteur se trouvera embarrassé comme un commentateur, et pourrait par hasard nous les débiter toutes deux.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Racine avait (nous l'avons déjà vu) une conversation charmante, et était en outre un lecteur étonnant et un commentateur enflammé de ses lectures.Jules Lemaître (1853-1914)
Il cultiva la poésie, et fut le premier commentateur du poëme de son père : son commentaire, écrit en latin, n'existe qu'en manuscrit dans quelques bibliothèques.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Grammairien, rhéteur, orateur, historien, philosophe, poëte tragique, comique, épique, lyrique, satyrique, éditeur, traducteur, commentateur infatigable, il s'essaya dans tous les genres, mais il n'excella dans aucun.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Comme le disait un commentateur, la pétition « laissait ainsi place à toutes les adhésions et à toutes les espérances ».Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Mais ces portraits sont doux auprès des dissertations ; le commentateur est plus amer encore que l'artiste ; il blesse mieux en parlant qu'en faisant parler.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ce n'est pas sans quelque déplaisir que je me suis retranché l'occasion de vider mon carton de notes et de remplir mon rôle de consciencieux commentateur.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Il a déjà quelque peine à soutenir le dialogue et ne le quittera que trop volontiers pour le commentateur qui lui conte de piquantes historiettes.Charles Dejob (1847-1916)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMMENTATEUR » s. m.

Celuy qui écrit pour expliquer un livre ancien ou obscur, ou pour y faire quelques additions ou supplements de ce qui y manque. Presque tous les Commentateurs expliquent les legeres difficultez de leur texte, & passent par dessus les grandes. Tostat a été un grand Commentateur de la Bible. Accurse, Balde, Bartole, Cujas, sont des Commentateurs du Droit Romain ; Averroes, St. Thomas, d'Aristote ; Servius, Lacerda, de Virgile, &c.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020