commodément

définitions

commodément ​​​ adverbe

D'une manière commode. S'installer commodément, à son aise.

synonymes

commodément adverbe

confortablement, à son aise

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le front du petit était baigné de sueur ; il portait un paquet sur la tête et s'était passé la corde autour du corps pour marcher plus commodément.Amédée Achard (1814-1875)
L'homme porte, sur sa robuste épaule, un gros garçon aux joues roses, tout fier d'être si commodément perché.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Nos chevaux étoient assez bons pour nous faire espérer de revenir commodément avant la fin du jour.Abbé Prévost (1697-1763)
On disposa dans chaque salle de spectacle, pour la circonstance, une grande loge d'un accès facile, où il pût arriver commodément.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Le sauvage arracha quatre jeunes pins, qu'il dépouilla de leurs branches pour les placer commodément sur son épaule gauche.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Sçavoir si les amans qui se voient commodément en particulier doivent chercher encore à se voir souvent en public.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Ils avaient faim, non pas cette faim heureuse des jours où l'on aime à s'installer commodément à table, mais la faim de la bête qui se sent l'estomac vide.Maurice Level (1875-1926)
Aussitôt qu'il y fut commodément installé, il commença un discours qui, sans aucun doute, eût paru de premier ordre, si seulement on avait pu l'entendre.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Pardaillan se plaça sur ses deux jambes aussi commodément que les chaînes pouvaient le lui permettre.Michel Zévaco (1860-1918)
Il n'y a point de litière où l'on dorme si commodément que dans cette voiture.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
On doit aimer la vertu ; mais il est bon de savoir que c'est un simple expédient imaginé par les hommes pour vivre commodément ensemble.Anatole France (1844-1924)
Cicio, emporté par son désespoir, se sauva en courant comme un fou, et chercha un coin solitaire où il pût se lamenter commodément.Paul de Musset (1804-1880)
Le plus souvent, à la tombée du jour, ces sauriens aiment à s'étendre sur les plages, où ils s'installent plus commodément pour passer la nuit.Jules Verne (1828-1905)
Notre blessé se placera milieu en se soutenant au cuir de la bride, et, comme cela, il passera aussi commodément que dans un canot.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il s'établit commodément dans son fauteuil, prit sa tabatière d'une main, son mouchoir de l'autre, et, me regardant de côté, se prépara à soutenir la discussion qu'il prévoyait.Jean de la Brète (1858-1945)
Sur-le-champ le premier écuyer leur en fît donner une des plus magnifiques où ils logèrent commodément avec tout leur train.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Il est d'ailleurs beaucoup trop riche de substance pour pouvoir être résumé commodément en quelques lignes.Jules Lemaître (1853-1914)
À dix heures, je me couchai ; alors, comme pour passer de son côté la nuit le plus commodément possible, il s'assit dans un fauteuil, en face de mon lit.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Installé commodément entre mes deux meilleurs camarades, je leur rapportai la scène dont j'étais ému encore.Amédée Delorme (1850-1936)
Un sénateur, après avoir croisé ses jambes à la turque, sans doute afin de pouvoir parler plus commodément, prend la parole.Edmon Texier (1815-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMMODEMENT » adv.

D'une maniere commode. On se vest à cette heure plus commodement qu'on n'a jamais fait. cet homme a du revenu, dequoy vivre commodement, à son aise. il est logé commodement. cet homme est doux & facile, on vit fort commodement avec luy.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020