console

 

définitions

console ​​​ nom féminin

Moulure saillante en forme de S, qui sert de support. La console d'un balcon.
Table adossée contre un mur et dont les pieds ont la forme d'une console.
Console d'orgue, le meuble qui porte les claviers, etc.
vieilli Élément périphérique (écran et clavier) d'un ordinateur. ➙ terminal. —  moderne Console de jeux (vidéo) : terminal d'ordinateur qui se branche sur un téléviseur et qui est réservé à la pratique des jeux vidéo.
Pupitre d'enregistrement sonore.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aujourd'hui il n'y a plus du tout de personnalité possible ; le devoir accompli, toujours aimé, mais impuissant au delà d'une étroite limite, ne console plus de rien.George Sand (1804-1876)
Souvent, dans ma mélancolie solitaire et sombre, je vais m'asseoir auprès de ta tombe, et je me console en la touchant de mes mains tremblantes.Adélaïde-Gillette Dufrénoy (1765-1825)
Cette divinité s'est réfugiée aujourd'hui dans le cœur ; mais elle y est, elle y parle, elle y pleure, elle y chante, elle s'y réjouit, elle s'y plaint, elle s'y console.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ce qui me console, c'est que, très évidemment, beaucoup de prétendus amateurs sont dans mon cas, qui ne l'avouent point.Jules Lemaître (1853-1914)
Le meilleur moyen de prévenir l'obésité chez les enfants est de ne pas les installer devant la télévision, leur console de jeux vidéo et l'ordinateur, transformés pour l'occasion en baby-sitters.Europarl
Ils ne la tiraient point, se réconfortaient d'un en-cas dressé sur le marbre d'une console légère entre les fenêtres.Paul Adam (1862-1920)
Puis, considérant la mine mélancolique du svelte animal qui bâillait avec lenteur, elle s'attendrissait, et, le comparant à elle-même, lui parlait tout haut, comme à quelqu'un d'affligé que l'on console.Gustave Flaubert (1821-1880)
À vrai dire, nous évitons d'en parler : ce qui les console beaucoup, c'est l'incertitude de mon avenir et la médiocrité de ma situation.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Ce qui me console toutefois, c'est que la population européenne condamne cette guerre et n'est pas disposée à laisser aveuglément et sans esprit critique le gouvernement américain mener la danse.Europarl
Je lui laisse le titre de tout cœur, et je me console en pensant que bien d'autres ont eu le même sort que moi.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Parmi ces actions, les unes seront mauvaises et les autres bonnes ; et l'on se console des mauvaises parce qu'elles doivent être compensées par les bonnes.Montesquieu (1689-1755)
On se console souvent d'être malheureux par un certain plaisir qu'on trouve à le paraître.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
Du reste, l'ami vrai, le seul qui n'abandonne personne, qui console et soutient toujours, était là, cloué au crucifix, les bras et le cœur ouverts !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Une mère qui le console quand il est puni, qui mange peut-être moins de pain pour que son enfant ait plus d'oranges !Jules Vallès (1832-1885)
Je me console en pensant que d'autres maris ont été accablés, si ce n'est par de semblables êtres, tout au moins par la même conduite.Antoine Dumesnil (1805-1891)
Mais, heureusement, une chose nous console, c'est que, puisque nous sommes malheureusement forcés de vous retarder d'un mois, nous allons vous retarder de six semaines...Marie Quinton (1854-1933)
Je perds mes huit cents francs de rente ; mais je m'en console, car me voilà sur la liste des honnêtes gens.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Il s'en console avec les gens qui le comprennent et qui le plaignent sans le sermonner.George Sand (1804-1876)
Ce qui me console, c'est que j'ai fait ce que je devais en te donnant des conseils avec tout le zèle et toute la discrétion qui me sont possibles.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
S'il est des cœurs orgueilleux et forts à qui la louange suffit, et que le triomphe console, le mien n'est pas de ce nombre, je l'ai trop cruellement éprouvé.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONSOLE » s. f.

Piece d'architecture ou de menuiserie qui est en saillie, qui sert à soûtenir quelque buste, quelque vase, ou quelque poutre ou petite voute ou corniche. On les appelle aussi rouleaux ou mutiles, modillons & corbeaux ; & il s'en fait de plusieurs sortes de figures.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020