coucou

définitions

coucou ​​​ nom masculin et interjection

Oiseau grimpeur insectivore, de la taille d'un pigeon, au plumage gris cendré barré de noir, dont la femelle pond ses œufs dans le nid d'autres oiseaux. Un nid de coucous.
Pendule qui imite le cri du coucou (en guise de sonnerie).
Primevère sauvage, à fleurs jaunes.
Histoire Avion (guerre de 1914-1918).
familier Vieil avion.
interjection Cri émis pour annoncer son arrivée.
Le coucou gris Le coucou gris - Crédits : iStockphoto/Andy Gehrig Crédits : iStockphoto/Andy Gehrig

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son regard, qui exprimait à la fois une résolution très arrêtée et une amère souffrance, se dirigea vers le coucou suspendu à la muraille.Paul Féval (1816-1887)
Après chaque étreinte amoureuse, son cœur faisait toc toc, comme un coucou d'auberge de village : un bruit funèbre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
La carrière à laquelle ma famille me destine m'épargnera, j'espère, le désagrément de voyager en coucou, quand j'aurai votre âge.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les chevaux étaient attelés, et les voyageurs, appelés par le cocher, escaladaient en hâte le haut escalier de fer du coucou.Victor Hugo (1802-1885)
Et, même dans la nature, on voit malheureusement ces choses-là ; car le coucou annexe le nid du voisin.Georges Darien (1862-1921)
En fin de compte, le règlement sur la politique de développement rural est devenu le coucou dans le nid.Europarl
Tu comprends, c'est pas avec moi que les mécanos affectés à notre coucou le feront à l'influence.Marcel Nadaud (1889-?)
Dans les futaies, assez loin, un coucou faisait entendre, à intervalles réguliers, sa double note paisible et invariable...Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Et, comme cinq heures sonnaient au coucou, il se jeta sur son reste de pain, il le dévora.Émile Zola (1840-1902)
Vous voyez, monsieur, que j'arrive fort exactement à l'heure juste, et que mon coucou est en règle.Théodore de Banville (1823-1891)
La solitude était charmante, le merle malin sifflait le coucou, le rossignol jaloux étouffait la voix de la fauvette à tête noire.Arsène Houssaye (1815-1896)
La restauration fit des progrès, il faut l'avouer ; mais, en 1820, les voitures publiques avaient encore cette physionomie de coucou qui révolte et fait honte.Paul Féval (1816-1887)
Ce silence fut tout à coup interrompu par le coucou d'une pendule en bois, placée dans un coin de la pièce.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Dans la salle, le coucou battait lentement, une fraîcheur d'humidité montait des dalles sablées, malgré l'étouffement de l'air.Émile Zola (1840-1902)
Caché sous la feuillée, le coucou poussait son cri prolongé ; dans les clairières, des moucherons bourdonnaient en tournoyant leurs ailes.Gustave Flaubert (1821-1880)
Les cinq oiseaux qui l'annoncent, l'hirondelle, le loriot, le coucou, la caille et le rossignol, arrivent avec des brises qui hébergent dans les golfes de la péninsule armoricaine.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
C'est à peine si elle avait accepté une jardinière, un livre d'heures, un dé d'or et un coucou de cinquante francs.Arsène Houssaye (1815-1896)
Il ne décidait point à le suivre quelques artisans blêmes, blottis derrière deux fiacres et un coucou jaune renversés.Paul Adam (1862-1920)
Un homme était là qui les toisait, les étudiant avec moins de soin qu'on ne ferait un cheval de coucou !Jules Janin (1804-1874)
Enfin ils entendirent chanter le coucou folâtre, dont la note proclamait la fête du printemps.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUCOU » s. m.

Oiseau dont le nom est exprimé par son cri, qui chante au printemps, & qu'on a creu aller pondre au nid des autres. Il est de la grosseur d'un ramier, & il a le palais d'un orenger tres-vif. Quelques-uns mettent le coucou au nombre des oiseaux de rapine. Albert reconnoit deux sortes de coucou, sçavoir le grand & le petit, qui ne different que par la grandeur. Le grand coucou fait ses oeufs dans le nid des pigeons ramiers, & le petit dans celuy du hochequeuë. En Latin cuculus, coccyx.
 
On dit figurément qu'un homme est coucou, ou cocu, quand sa femme luy fait quelque infidelité conjugale.
So British... ou pas ! Spoil Spoil

Emblématique de la culture populaire contemporaine (séries, littérature…), ce terme issu du verbe anglais to spoil « gâcher » s’est imposé en...

Dr Orodru 15/09/2021