craquement

définitions

craquement ​​​ nom masculin

Bruit sec (d'une chose qui se rompt, éclate, etc.). On entend des craquements sinistres.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le craquement des lichens desséchés sous ses pieds, et le murmure des eaux mystérieuses qui couraient sous les rochers, furent les seuls bruits qui lui répondirent.George Sand (1804-1876)
Alors, toutes deux allèrent la voir, retenant leur souffle, évitant le moindre craquement du parquet, avec des soins infinis.Émile Zola (1840-1902)
D'autres le tirent des mots anglais make, break (faire, briser), unis ensemble pour imiter le bruit du froissement et du craquement des os.Jules Michelet (1798-1874)
Or, comme on était ainsi, voilà qu'un faible craquement se fit entendre ... puis un autre : les vieilles galeries vermoulues commençaient à fléchir sous le poids énorme de la foule !...Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Marcel entendit un craquement, une petite secousse : les roues de derrière avaient écrasé un obstacle fragile.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
A ce moment, un singulier craquement résonna à l'intérieur de la statue comme si quelque chose s'était brisé.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
A 3 h. elle croit entendre une sorte de craquement dans sa hanche ; la souffrance disparaît, elle s'endort.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Alors on entendit un craquement sonore, et il disparut au milieu d'un vaste éclaboussement dans le ruisseau au cours rapide.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Alors j'entendis distinctement les mêmes pas lourds, le même craquement de l'escalier que j'avais entendus avant de m'endormir.Prosper Mérimée (1803-1870)
Un coup de tonnerre venait de foudroyer quelque arbre du voisinage, avec un horrible craquement.Émile Zola (1840-1902)
Les brisants, bien loin sous nos pieds, ne s'entendaient plus ; pas même un léger craquement de branches, pas même un bruissement de feuilles ; l'atmosphère était immobile.Pierre Loti (1850-1923)
Le dernier siècle, monseigneur, vous le savez mieux que moi, a été un siècle de craquement ; il a émietté tout ce qui restait encore debout des temps féodaux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Puis, lorsque le craquement final fendait les marbres, il le saisissait d'une étreinte, il s'anéantissait avec lui, sous l'effondrement des voûtes.Émile Zola (1840-1902)
Pendant quelques minutes, son pesant pas résonna dans la petite maison ; puis un lourd craquement révéla qu'il venait de se mettre au lit.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cette fois, son oreille distingue un froissement léger et un craquement de membres étirés qui se disloquent.Pétrus Borel (1809-1859)
Un craquement épouvantable se rapprochait, mêlé au rythme de voix rauques qui chantaient en cadence.Gustave Flaubert (1821-1880)
Vers onze heures, le craquement d'une branche comme si elle eut été brisée sous les pas d'un homme retentit à mon oreille.Charles Deguise (1827-1884)
Il s'attendait à une attaque, quand un craquement de branches sèches sous un pied lourd se fit entendre.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Heureux d'être sauvé, je m'élançai vers elle et nous allions passer la porte, lorsqu'un craquement épouvantable nous fit reculer.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Mais nous étions deux, et ils n'étaient que trois ; le craquement de nos couteaux, que nous ouvrîmes avec bruit, suffit pour les rendre momentanément à la vertu.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CRAQUEMENT » s. m.

Le bruit que font les corps durs & secs, qui font crac quand on les rompt, quand on les deschire, ou quand ils souffrent quelque autre violence.
So British... ou pas ! Challenge Challenge

Le mot anglais challenge s’est glissé dans la langue française comme synonyme de « défi, compétition » déjà depuis la fin du XIXe siècle.

Dr Orodru 10/03/2021