Email catcher

crève-cœur

Définition

Définition de crève-cœur ​​​ nom masculin

Peine profonde mêlée de regret. Des crève-cœurs. « Le Crève-Cœur » (recueil de poèmes d'Aragon).

Synonymes

Synonymes de crève-cœur nom masculin

désappointement, peine, supplice

Exemples

Phrases avec le mot crève-cœur

Cependant soyez sûr que le plus grand crève-cœur que vous puissiez faire à vos ennemis, c'est de vivre en dépit d'eux.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Abandonner ce cher petit appartement où tant d'heures heureuses s'étaient écoulées, où tout lui rappelait quelque doux souvenir, certes, c'était un horrible crève-cœur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les nouveaux bus sont un crève-cœur pour les personnels de la maintenance, encadrement compris.Travailler, 2003, Pascale Molinier (Cairn.info)
Ce fut un crève-cœur pour son affection fraternelle.André Theuriet (1833-1907)
Le premier crève-cœur a été le licenciement de leurs collaborateurs.Ouest-France, 05/05/2021
C'était une défaite crève-cœur que certains voulurent présenter comme une victoire morale.Commentaire, 2014, Mathieu Bock-Côté (Cairn.info)
Véritable crève-cœur pour ceux que l'on force à l'arrêt alors qu'ils voulaient rester présents dans leur domaine.Le débat, 2018, Pascal Bruckner (Cairn.info)
C'est un crève-cœur de moins.Eugène Sue (1804-1857)
Quel crève-cœur pour hobby, quand il va arriver ce matin et qu'il ne trouvera ni maison ni fiancée !Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Rien ne lui coûtoit trop cher quand il s'agissoit de mon avancement ; mais elle ne vouloit toujours pas voir ma mère, ce qui étoit un crève-cœur pour moi.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Le général, qui le considérait comme un ami, ressentait un véritable crève-cœur à l'idée de devoir lui annoncer cette mauvaise nouvelle.Marie Quinton (1854-1933)
Nous avons dû, pour cette raison, refuser beaucoup de demandes d'inscriptions les derniers jours, ce qui constitue toujours un crève-cœur pour un organisateur.Pratiques en santé mentale, 2018, Dominique Launat (Cairn.info)
Un véritable crève-cœur pour le gamin du coin, le supporter de toujours, qui doit mettre les voiles vers un autre port.Ouest-France, Chloé LEBOUCHARD, 14/02/2021
Se séparer de son animal pendant les vacances d'été peut s'avérer être un véritable crève-cœur pour les familles.Ouest-France, Garance FEITAMA, 28/07/2021
Même si c'est un crève-cœur, la majorité des familles l'accepte.Ouest-France, 14/04/2021
Secundo, la fonte des glaciers n'est pas qu'un crève-cœur pour les alpinistes suisses.Revue d'économie du développement, 2015, Gaël Giraud (Cairn.info)
Pour lui, c'est un crève-cœur de ne pas pouvoir travailler.Ouest-France, Marie-Axelle RICHARD, 28/04/2020
On comprend quel crève-cœur a pu être pour l'auteur l'impossibilité de publier des clichés en couleur des copies.Le français aujourd'hui, 2002, Anne-Marie Chartier (Cairn.info)
Aujourd'hui, il peut s'autoriser quelques écarts, mais la période de la galette des rois a toujours été un crève-cœur.Ouest-France, Sarah BOUCAULT, 03/01/2018
C'est pour eux un crève-cœur, une menace de disparition pure et simple.Ouest-France, Christophe VIOLETTE, 22/07/2020
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CREVECOEUR s. m.

Depit qu'on a d'une chose qu'on voit, qu'on souffre à regret. C'est un grand crevecoeur à une aisnée, de voir marier sa cadette devant elle.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.