croquant

définitions

croquant ​​​ nom masculin

Histoire Paysan révolté, sous Henri IV et Louis XIII. —  péjoratif Paysan, rustre. « Jacquou le Croquant » (roman d'Eugène Le Roy).

croquant ​​​ , croquante adjectif et nom masculin

adjectif Qui croque sous la dent. Biscuit croquant. ➙ croustillant.
nom masculin Petit gâteau fait de pâte d'amandes et de blanc d'œuf roulés dans la cassonade. ➙ croquet.

synonymes

croquant, croquante adjectif

croustillant, craquant

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Même les dames ne quittaient pas leurs fauteuils, devant le feu, buvant à légères gorgées, croquant les gâteaux du bout des doigts.Émile Zola (1840-1902)
Il se promit de s'expliquer avec ce croquant, frais échappé du séminaire.Henry Gréville (1842-1902)
Tout en croquant mes rôties, je regardais ma jaquette et ma pelisse que j'avais étalées sur le dossier d'un fauteuil.Arnould Galopin (1863-1934)
Beaucoup de gamins, croquant des choses crues, ricanant, se trémoussant, criant, glapissant.Émile Blémont (1839-1927)
Ils s'emboîtaient l'un dans l'autre, et elle les emportait ainsi, les croquant un à un, le long du chemin.Guy Chantepleure (1870-1951)
Eh bien, réussissez avec votre croquant d'imagier... et nous verrons.Octave Féré (1815-1875)
J'ai ouï parler d'incorrections graves dans votre dernière bisque, et d'une fatale négligence à propos du croquant de vos oreilles.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les sbires voyaient qu'ils n'avaient pas affaire à un gentilhomme, et ils le traitaient en véritable croquant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce n'est pas pour vous le reprocher, mais voilà un fier bout de temps que je me fais vieux en croquant le marmot à vous attendre !Paul Mahalin (1838-1899)
Il faudrait être un vilain, un croquant, pour se conduire autrement.Eugène Sue (1804-1857)
Tu ne comprends pas peut-être à demi-mot, croquant !Alfred de Vigny (1797-1863)
Même s'il y avait eu une étiquette sur la pomme précisant qu'en la croquant, on est chassé du paradis, la femme l'aurait croquée !Europarl
Cette fille, aux goûts de perruche, croquant des radis et des pralines, chipotant la viande, avait chaque mois pour sa table des comptes de cinq mille francs.Émile Zola (1840-1902)
On les entendait rire et jacasser entre elles sous leurs masques, en croquant des pâtisseries.Alphonse Daudet (1840-1897)
Puisque ce croquant, au lieu de m'écrire, ne fait pas acte de présence, j'agirai de moi-même.Eugène Chavette (1827-1902)
On redoute comme un espion ce croquant chauve et barbu, qui a dû, semble-t-il, payer de quelque superlative infamie son ruban rouge et dont la perfidie passe pour surprenante.Léon Bloy (1846-1917)
Mais se tromper sur un point aussi grave, avoir l'air d'ignorer ce que doit savoir tout homme comme il faut, voilà le fait d'un croquant ou d'un intrus !Armand de Pontmartin (1811-1890)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROQUANT » s. m.

Gueux, miserable qui n'a aucuns biens, qui en temps de guerre n'a pour toutes armes qu'un croc. Les paysans qui se revoltent ne sont que des pauvres croquants. Il nous a offert pour caution un pauvre croquant, qui n'a pas vaillant un sou.
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020