Email catcher

curer

Définition

Définition de curer ​​​ verbe transitif

Nettoyer (qqch.) en raclant. ➙ racler. Curer une citerne. Se curer les oreilles.

Conjugaison

Conjugaison du verbe curer

actif

indicatif
présent

je cure

tu cures

il cure / elle cure

nous curons

vous curez

ils curent / elles curent

imparfait

je curais

tu curais

il curait / elle curait

nous curions

vous curiez

ils curaient / elles curaient

passé simple

je curai

tu curas

il cura / elle cura

nous curâmes

vous curâtes

ils curèrent / elles curèrent

futur simple

je curerai

tu cureras

il curera / elle curera

nous curerons

vous curerez

ils cureront / elles cureront

Synonymes

Synonymes de curer verbe transitif

nettoyer, récurer, écurer (vieilli ou région.)

Exemples

Phrases avec le mot curer

Puis ceux-ci, lorsqu'on veut curer les canaux souterrains, ne se nettoient pas facilement.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
En revanche, le fait de se curer le nez avec les doigts est risqué.Ça m'intéresse, 11/01/2022, « Risque-t-on de s’enrhumer en mangeant ses crottes de nez ? »
Depuis plusieurs jours, pelleteuses, tracteurs et bennes de transports sont à pied d'œuvre pour curer le plan d'eau communal.Ouest-France, 31/10/2020
Eux-mêmes, on les envoyait travailler aux fortifications, curer les fossés, chacun tous les cinq jours.Jules Michelet (1798-1874)
Pour 4 frètes pour les roes qui sont pour curer le puys, dont cy-dessus est faicte mencion, 2 s.Lucien Merlet (1827-1898)
La mairie a d'ailleurs profité à cette occasion de curer deux des trois étangs.Ouest-France, 02/03/2021
En second lieu, les propriétaires riverains, en compensation de cette perte de propriété, sont dispensés de curer les cours d'eau.Courrier hebdomadaire, 2001, David Aubin, Frédéric Varone (Cairn.info)
Ils visent à curer le plan d'eau, destiné à la consommation, pour lui redonner sa capacité initiale de 30 000 m3.Ouest-France, Léo LIMON, 27/08/2019
Je suis fait pour curer leurs âmes et non leurs champs.Romain Rolland (1866-1944)
La loi de 1877 contraint les propriétaires riverains à curer régulièrement le lit des cours d'eau qui bordent leur propriété.Courrier hebdomadaire, 2001, David Aubin, Frédéric Varone (Cairn.info)
Les plus enthousiastes pouvaient même leur curer ou leur huiler les pieds !Ouest-France, 15/12/2019
Le monsieur du palais va faire curer les puits.Pierre Louÿs (1870-1925)
Mais il faut régulièrement faucarder les roseaux et curer les bassins (par roulement).Ouest-France, 01/11/2014
Charroselles (en badinant) s'en voulut curer une dent creuse ; mais comme il avoit la dent maligne, l'aiguille se rompit dés qu'elle y eut touché.Antoine Furetière (1619-1688)
On va curer là où il y en a le plus, plutôt à l'est du barrage.Ouest-France, 17/03/2021
Les palefreniers profitent de leur absence pour curer les moindres recoins.Ouest-France, Garance FEITAMA, 26/06/2020
Pour la freiner il faut veiller à ne pas curer les fossés, conserver ou rétablir les talus et bien sûr ne pas construire sur des zones humides.Ouest-France, 29/04/2013
Et notamment, ne pas sous-estimer ou surestimer l'état de la tumeur pour curer plus ou moins la partie du corps concernée.Ouest-France, Victoria GEFFARD, 02/03/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CURER v. act.

Nettoyer quelque lieu profond des ordures qui s'y sont amassées, ou qu'on y a jettées. Curer un puits, des canaux de jardin, des fosses à privez. Curer une escurie, en oster le fumier.
 
CURER, se dit aussi des dents & des oreilles, qu'on nettoye de l'ordure qui s'y attache avec des plumes ou autres petits instruments propres à cela, qu'on appelle curedent, ou cureoreille.
 
CURER, en termes de Chasse, se dit des oiseaux qu'on purge en leur donnant une cure. Il ne faut point paistre un oiseau qu'il n'ait curé ou rendu ses cures.
 
CURER, en ce sens signifie, Rendre gorge ; & les Veneurs ont abusé du terme de curée, qu'ils ont emprunté des Fauconniers pour l'appliquer aux repas qu'ils donnent à leurs chiens.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Le Décodeur Le Décodeur

Saurez-vous trouver le mot secret ? Retrouvez chaque jour un nouveau défi... et invitez vos amis à se mesurer à vous !

28/07/2022