dard

 

définitions

dard ​​​ nom masculin

Ancienne arme de jet.
Organe pointu et creux servant à piquer, à inoculer un venin. ➙ aiguillon. Dard d'abeille, de scorpion.
Langue (inoffensive) des serpents.
 

synonymes

dard nom masculin

aiguillon

flèche

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'autre représente la même sainte en oraison : un séraphin lui perce le cœur d'un dard enflammé.Victor Cousin (1792-1867)
Il s'attache à celui qui l'a frappé pour sa condamnation ; il peut être écrasé – mais non vaincu, – car il conserve son dard !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le dard doit atteindre un centre nerveux, probablement dans la région moyenne du chapelet de ganglions.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il atteignit la princesse comme un dard en pleine blessure, mais il lui rappela qu'elle l'avait déjà entendu dans la bouche de sa mère.Octave Féré (1815-1875)
L'homme qui portait la lance ou le dard ne prit point la fuite à leur aspect comme tout le reste.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Ils avoient à la main, au lieu de zagaye, une espece de dard plus court, orné d'or au lieu de fer.Abbé Prévost (1697-1763)
Sa phrase exprimait de la compassion pour des peines qu'il croyait également partagées ; il ne soupçonnait pas le dard envenimé de ses paroles qui m'atteignirent comme une flèche au cœur.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je m'attends à les voir se prendre corps à corps, à faire jouer le dard entre elles.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Sa tête était plus caractérisée que belle, avec ses cheveux rudes, ses yeux animés d'un regard vif et franc, qui jaillissait comme un dard de ses pupilles noires.Jules Verne (1828-1905)
Vous voyez que ma muse est un léger papillon sans dard et sans dessein de nuire : elle voltige dans les airs, et ne se pose que rarement.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle était debout, noire comme la nuit, – farouche comme dix furies, terrible comme l'enfer, – et secouait un dard formidable.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il n'écoutera pas la voix de la sagesse, ni ne cédera aux accens de la mélodie ; mais son dard importune à jamais l'ame livrée à ce cruel ennemi.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Bientôt, au sommet des débris, on vit briller des flammes pareilles au dard d'un serpent enseveli qui tenterait de se tirer d'un monceau de ruines.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ceux dont le dard est destiné au gibier sont au contraire très-pacifiques, comme s'ils avaient conscience de l'importance qu'a, pour leur famille, la gouttelette venimeuse de leur ampoule.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Du moins si j'ai pu assister à trois coups de dard consécutifs sur la même victime, d'autres fois je n'en ai vu donner que deux.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
En frappant l'anguille, les deux branches de cette perche s'ouvrent, le dard jaillit, perce le poisson, les branches se referment et l'empêchent de s'échapper.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Sous leurs jolies mains les aliments subirent quelquefois des métamorphoses singulières : l'anguille eut le dard du serpent, le lièvre les oreilles d'un chat, et autres joyeusetés pareilles.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Quelque chose comme un sourire qui ressemblait à un dard de vipère frétillait au coin de ses lèvres décolorées.Paul Mahalin (1838-1899)
Ce personnage lançait sur la baleine un dard fadé, nous dit-on, puis s'enfermait dans une cabane isolée, où il passait trois fois vingt-quatre heures sans manger ni boire.Élie Reclus (1827-1904)
D'abord, ses coups tombaient sur un corps inerte et presque insensible ; ensuite, la raillerie émoussait son dard en passant au travers de son ivresse.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DARD » s. m.

Javelot, arme de trait, qui est un bois ferré & pointu par le bout qu'on jette avec la main. Ce mot vient de dardus, qui se trouve dans quelques Auteurs Latins. Menage. D'autres croyent qu'il vient du mot arc, auquel on joint l'article de apostrophé. Borel le derive du Grec ardis.
 
DARD, est aussi un petit poisson de riviere qui est blanc, & de la longueur d'un hareng, qui va fort viste dans l'eau, & est fort sain ; car on dit, Sain comme un dard. On l'appelle autrement vendoise. En Latin jaculus ; parce qu'il se lance comme un dard.
 
DARD, se dit aussi de certains filets longs & menus qui sont dans le calice de plusieurs plantes, comme sont ceux qui soûtiennent les estamines d'une tulippe, & qui sont autour du pistile ou tuyau où est la graine.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020