déchaîné

définitions

déchaîné ​​​ , déchaînée ​​​ adjectif et nom

Qui s'agite avec violence. Mer déchaînée. ➙ démonté.
Très excité, qu'on ne peut arrêter. Un enfant déchaîné. —  Instincts déchaînés. —  nom Une bande de déchaînés.
var. ro déchainé ​​​ , déchainée ​​​ .

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'avais pour guide un paysan qui marchait à mon côté, par un tout petit chemin, sous une voûte de sapins dont le vent déchaîné tirait des hurlements.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle se fit à l'aide de faux bruits et d'alarmes par un sénat servile et tout-à-coup déchaîné.Joseph Fouché (1759-1820)
Les rois ne remontent pas pour cela sur le trône ; plusieurs de leurs descendants sont juridiquement exécutés ; mais ils ont déchaîné les partis.Eugène Sue (1804-1857)
Moi, telle que vous ne voyez... j'étais un vrai salpêtre déchaîné, nom d'un petit bonhomme !Eugène Sue (1804-1857)
C'était un roulement de tonnerre lointain, comme si un orage invisible se fût déchaîné par delà l'horizon.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Ce tableau reconnu faux, c'était son fiancé désespéré, c'était aussi, c'était surtout son père déchaîné et qui prendrait prétexte de cette erreur pour retirer sa parole.Paul Bourget (1852-1935)
J'ai eu le cauchemar, la fièvre a déchaîné sur moi ses fantômes, elle m'a brisée.George Sand (1804-1876)
Il insista si bien, et l'orage était tellement déchaîné en effet, que force fut au jeune homme d'accepter l'hospitalité.George Sand (1804-1876)
Il a parfaitement retracé, en quatre tableaux, la folie mégalomane qui a déchaîné cette guerre.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Or, ces grondements ne pouvaient appartenir qu'à un orage déchaîné sur les flancs de la montagne, à quelques milles pieds au-dessous de son sommet.Jules Verne (1828-1905)
Leurs cris perçans et variés ressemblaient à ceux d'une troupe d'oies sauvages (si toutefois on peut comparer les nations à des oies), et réalisaient l'expression de l'enfer déchaîné.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Claude, qui percevait nettement ce grondement d'orage, finissait par n'avoir que lui, déchaîné et hurlant, dans les oreilles.Émile Zola (1840-1902)
Il a déchaîné toutes les haines ; les partis, lorsqu'il s'agit de le perdre, d'étouffer sa voix, se donnent la main.Émile Gaboriau (1832-1873)
Jérémie, relevé par lui, ne songe qu'à rejoindre le peuple déchaîné, pour lui crier la parole de paix.Romain Rolland (1866-1944)
Je ne suis point encore partie, c'est le mauvais temps qui m'a arrêtée ; c'eût été une folie de s'exposer, tout était déchaîné.Madame de Sévigné (1626-1696)
On dit même que dans les plaines ils eurent souvent à s'enfuir précipitamment pour éviter l'incendie que l'ennemi avait déchaîné contre eux en allumant les grandes herbes.Élisée Reclus (1830-1905)
À ces causes générales, ajoutez les accidentelles, l'élément capricieux, le désœuvré, le vagabond, le plus malfaisant de tous, peut-être, l'enfant, l'apprenti déchaîné...Jules Michelet (1798-1874)
Ainsi l'urgence des circonstances l'avait ramenée à quelques-unes de ces mesures révolutionnaires contre lesquelles on était si fort déchaîné.Adolphe Thiers (1797-1877)
Fontaine et surtout des circonstances qui l'ont accompagnée, quoiqu'il se fût déchaîné contre moi sans rime ni raison.Joseph Bertrand (1822-1900)
Partie du trône, une grande violation du droit avait réveillé et déchaîné tous les instincts ardents du peuple.François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020