délabrement

définitions

délabrement ​​​ nom masculin

État de ce qui est délabré. ➙ ruine.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bien que les murailles extérieures n'eussent point de lézarde, je prévoyais un délabrement de logis abandonné.Pierre Loti (1850-1923)
Çà et là, l'absence de quelqu'une des dents de pierre de ces créneaux accusait la négligence et le délabrement.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Et l'antiquité, la désolation, le délabrement de ma maison, m'apparaissaient plus extrêmes encore, sous cette lueur à la fois terne et claire, impitoyable, qui descendait d'en haut avec la pluie.Pierre Loti (1850-1923)
C'était un fantastique château, très-abîmé, et qui, à en juger par son air de vétusté et de délabrement, devait être à peine habitable.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Nous devons nous assurer que le droit des contrats ne provoque pas un délabrement de nos propositions, ce donnerait naissance à une législation rapiécée.Europarl
Nous les cherchions des yeux, quand un forgeron sortant d'une chaumière dont une vigne luxuriante dissimulait le délabrement, s'avança à notre rencontre.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Et il est, par un autre côté, préservé d'autres causes de ruine ou de délabrement.Auguste Angellier (1848-1911)
Malgré l’état de délabrement de l’infrastructure du pays, le nombre d’électeurs enregistrés à ce jour a dépassé le chiffre de 21 millions.Europarl
Malgré le délabrement de ses forces, ses passions extraordinaires le soutenaient, et lui communiquaient une activité qui se portait sur tous les objets à la fois.Adolphe Thiers (1797-1877)
C'était lui qui l'avait poussé jusque-là ; et le délabrement de leur domicile avivait leur chagrin par des irritations quotidiennes.Gustave Flaubert (1821-1880)
Après quelques instants d'attente, durant lesquels je donnai un dernier coup d'œil au délabrement des lieux, la porte s'ouvrit.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Ainsi, dans certaines régions, l'aspect vigoureux et net est de règle ; ailleurs, ce sont le délabrement et la vétusté qui dominent.Pierre Puiseux (1855-1928)
Le cardinal, malgré le délabrement de sa santé, ne voulut pas le quitter dans de pareilles conjonctures.Hyacinthe Corne (1802-1887)
Ainsi le grand parterre entouré de balustres avec sa fontaine monumentale au centre est dans un lamentable état de délabrement.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Le trésor royal était dans un état de délabrement effrayant, et nul moyen d'avoir de l'argent !...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
A coup sûr, pour un homme dans mon état d'épuisement de cœur, de délabrement sentimental, le mariage offrait de grands avantages.Fernand Vandérem (1864-1939)
Cour de marbre, fontaine au milieu ; chapiteaux d'un mauvais composite ; l'attique des pierres toute simple : délabrement complet.Eugène Delacroix (1798-1863)
Sa rage ne peut se concevoir ; du même coup il perdoit l'espoir si long-temps caressé de réparer sa fortune, dont il cachoit le délabrement au public.Joseph Fiévée (1767-1839)
Enfin, les finances étaient toujours dans le même délabrement, par la mauvaise organisation de la perception.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais le plus réel résultat de ces excès se traduisait par un délabrement de la santé du malheureux, qui changeait à vue d'œil.Georges Ohnet (1848-1918)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020