eau-forte

 

définitions

eau-forte ​​​ nom féminin

Acide nitrique dont les graveurs se servent pour attaquer le cuivre, là où le vernis a été enlevé par la pointe. Graveur à l'eau-forte. ➙ aquafortiste.
Gravure utilisant ce procédé. Des eaux-fortes.
 

synonymes

eau-forte nom féminin

gravure

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'en ai fait une eau-forte pas trop mauvaise.Émile Zola (1840-1902)
Il y a, dans sa manière, quelque chose d'égratigné, d'incisif, les hachures de l'eau-forte, les coups de crayon saccadés, où se continue la nervosité de la main.Georges Rodenbach (1855-1898)
Il apportait dans l'eau-forte cette coutume de ne point se répéter, qui était le fondement de son art.Théodore Duret (1838-1927)
Moi, j'étais couché sur un matelas de liége, et toute ma chambre était remplie d'eau-forte...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Elle tente une eau-forte qu'elle se plaît à distribuer aux personnes de sa société intime.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ensuite on met trois livres d'eau de rivière par chaque livre d'eau-forte apprêtée, et on en frotte ladite peau.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Charbonnel n'en voulut pas moins graver à l'eau-forte ce portrait, le réduisant à peu près au quart, et me donna le cuivre.Maurice Clouard (1857-1902)
Or, cette eau-forte vengeresse, en en examinant de plus près les figures, il m'a semblé que le séminariste me ressemblait ; il a ma maigreur et mes yeux fixes et tristes.Jean Lorrain (1855-1906)
Il composa, pour être mise en tête de cette pièce, une eau-forte, reproduisant à sa manière le sujet de la pièce.Antoine Dumesnil (1805-1891)
L'eau-forte « de chez l'épicier » n'est qu'une ironie : l'eau-forte s'appelant, en réalité, de l'acide nitrique – ou azotique.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Comme il est beaucoup plus long, on est dispensé de le passer au sécrétage du mercure et de l'eau-forte ; opération pernicieuse pour les ouvriers.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Particularité étrange, rien ne nous a pris dans la vie comme ces choses : autrefois le dessin, aujourd'hui l'eau-forte.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
En revenant, tu te muniras, chez un épicier, d'un litre d'eau-forte du commerce « pour nettoyer » et, chez un autre, d'un litre de pétrole léger « pour ta lampe ».Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Le second, au contraire, affirma que cette liqueur était tellement corrosive, que l'eau-forte ne serait pas plus mordante.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
On prépare l'eau-forte en distillant dans de grandes cornues le nitrate de potasse (sel de nitre), avec l'acide sulfurique.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Elle avait sur la rive gauche une petite notoriété à laquelle elle n'était pas insensible ; plusieurs chroniqueurs parlèrent d'elle, et son portrait fut gravé à l'eau-forte.Paul Sébillot (1843-1918)
Son moyen principal était la peinture à l'huile, mais il usait aussi de l'aquarelle, du crayon, de la plume, du pastel et, comme graveur, de l'eau-forte et de la lithographie.Théodore Duret (1838-1927)
Son lavis est l'antithèse de leur eau-forte, au moins théorique.Gustave Kahn (1859-1936)
Manet aimait beaucoup cette figure, il l'a reproduite à part dans une eau-forte.Théodore Duret (1838-1927)
Mais l'acide n'en joue-t-il pas un très grand aussi dans la préparation d'une eau-forte ?Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019