effacement

 

définitions

effacement ​​​ nom masculin

Action d'effacer ; son résultat.
Attitude effacée, modeste. Vivre dans l'effacement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La plus grande difficulté consiste donc à retourner dans le tableau à cet effacement des détails, lesquels pourtant sont la composition, la trame même du tableau.Eugène Delacroix (1798-1863)
Le veuvage, la médiocrité de situation qui a suivi, les ont fait sortir, malgré elles, de ce charitable effacement.Jules Lemaître (1853-1914)
La salle éteinte, éclairée seulement par le demi-jour de la scène, avait un sommeil, un effacement mélancolique et troublant.Émile Zola (1840-1902)
Elles sont presque inconscientes, et il y a au dedans d'elles une sorte d'effacement effrayant.Victor Hugo (1802-1885)
C’est pourquoi le combat mené par les peuples de ces pays ne peut pas se limiter à l’effacement de la dette.Europarl
Mais l'effacement complet de ce dernier nom me paraît un outrage de la part de celle qui l'exige, une lâcheté de la part de celui qui s'y soumet.George Sand (1804-1876)
L'espèce de buée immense dont l'air est rempli continue d'obscurcir le soleil, qu'on ne voit bientôt plus ; elle atténue les choses lointaines dans un effacement étrange.Pierre Loti (1850-1923)
Le groupe de travail des fonctionnaires pour la protection des données ne considère pas que l'effacement des données est essentiel pour une protection adéquate des données.Europarl
Elle avait, sur ses traits fins, une expression distinguée et douce qui, seule, subsistait dans l'effacement absolu, volontaire ou fatal, de sa personne, de sa mise et de son caractère.Berthe de Buxy (1863-1921)
Et cependant, à la même époque, elle montrait quelque velléité de rompre avec ses habitudes d'effacement.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Ses traits avaient subi une sorte d'effacement ; son teint était plus clair et presque transparent.Paul Féval (1816-1887)
En ce temps de calme, de bourgeoisie et d'effacement, où l'amour ne semble plus être qu'une affaire comme les autres dans laquelle chacun cherche son intérêt, j'ai aimé.Hector Malot (1830-1907)
C'était, en dehors de son cabinet de vieux bureaucrate, comme un bain d'effacement et de médiocrité, où il se reposait du souci de gouverner la terre.Émile Zola (1840-1902)
Dans l'effacement de la terre et du ciel, une étoile brillait au-dessus des branches noires d'un chêne.Émile Zola (1840-1902)
Il n'y eut qu'un avis à cet égard, c'est que le système britannique poussait à l'anéantissement des peuplades conquises, à leur effacement des régions où vivaient leurs ancêtres.Jules Verne (1828-1905)
Pour ce qui est de l'effacement des données, il s'agit d'une mesure de bon sens.Europarl
Il comprenait qu'une existence nouvelle, libre et indépendante, lui était réservée en récompense de son effacement.Oscar Méténier (1859-1913)
Un homme en habit noir nous avait ouvert avec un sourire, un léger salut et tout de suite un effacement.Paul Bourget (1852-1935)
Nos jardins, nos places sont encombrés de statues, pour la plupart trop hâtives, accordées à des gloires insuffisantes ou éphémères qui ne résisteront pas à l'effacement des années.Pierre Loti (1850-1923)
Cette foule, de loin, gardait un effacement plâtreux, un ton neutre, où dominaient le bleu déteint et le gris sale.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020