Email catcher

efféminé

définitions

efféminé ​​​ , efféminée ​​​ adjectif et nom masculin

Qui a les caractères physiques et moraux qu'on prête traditionnellement aux femmes (s'oppose à viril). Des manières efféminées. ➙ féminin. —  nom masculin souvent péjoratif C'est un efféminé.

synonymes

efféminé, efféminée adjectif

émasculé, amolli, mou

féminin, délicat

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son costume est efféminé, sa tête couronnée de fleurs, et sa robe négligemment flottante.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il était efféminé, je veux bien, en certaines choses, quoiqu'il fût un excellent cavalier et un tireur de première force.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Au collège, il était harcelé car trop efféminé et en même temps il était un acteur leader, un peu la star du collège.Ouest-France, Florence PITARD, 11/02/2021
Il était alors âgé de trente-cinq ans, avait une très belle figure, mais un air efféminé qui ne me plaisait pas.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
D'ailleurs il hait l'automate efféminé qui gouverne, à cause de la reine sa sœur.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Gonzague était un homme de trente ans, un peu efféminé de visage, mais d'une beauté rare au demeurant.Paul Féval (1816-1887)
L'incertitude peut commencer au simple aspect physique, aux grandes lignes du caractère : l'homme efféminé, délicat, lâche ; la femme masculine, violente, sans tendresse.Émile Zola (1840-1902)
Cet efféminé travaille dix ou douze heures par jour.Jules Lemaître (1853-1914)
Au fur et à mesure qu'il est plus frivole, plus efféminé, plus indiscret, elles deviennent comme l'effigie sans charme des vertus que l'époux devrait pratiquer.Marcel Proust (1871-1922)
Il était gentil, efféminé, gracieux, robuste, mou, féroce.Victor Hugo (1802-1885)
Surtout chez des garçons qui vont vite s'éloigner d'un copain qu'ils jugent efféminé dans ses gestes, ses vêtements.Ouest-France, Valérie Parlan, 19/09/2018
C'est bien à toi, dit-il, jeune efféminé, à nous disputer la gloire des combats !François de Fénelon (1651-1715)
Monsieur, en effet, était plus tendre et, si l'on veut, plus efféminé que le roi.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Pourquoi était-elle si froide avec le petit garçon qu'il était, mal à l'aise car trop efféminé, rejeté par les mâles de sa famille d'ouvriers, les caïds du collège ?Ouest-France, Florence PITARD, 18/04/2021
Le même esprit gagne la nation ; on n'y voit que travail et qu'industrie : où est donc ce peuple efféminé dont tu parles tant ?Montesquieu (1689-1755)
Il a efféminé le style à force d'analyser la sensation.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il avait cet air efféminé qui dans la bataille est formidable.Victor Hugo (1802-1885)
Il avait l'air efféminé, rusé, impérieux et insolent.Eugène Fromentin (1820-1876)
Il le trouvait, à le voir, plus efféminé qu'il n'eût voulu.Marcel Proust (1871-1922)
Si on lui pardonnait son goût efféminé pour la galanterie, c'était ce qu'on appelle un homme d'honneur.Denis Diderot (1713-1784)
Afficher toutRéduire
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 09/09/2021