efféminé

 

définitions

efféminé ​​​ , efféminée ​​​ adjectif et nom masculin

Qui a les caractères physiques et moraux qu'on prête traditionnellement aux femmes (s'oppose à viril). Des manières efféminées. ➙ féminin. —  nom masculin souvent péjoratif C'est un efféminé.
 

synonymes

efféminé, efféminée adjectif

émasculé, amolli, mou

féminin, délicat

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si on lui pardonnait son goût efféminé pour la galanterie, c'était ce qu'on appelle un homme d'honneur.Denis Diderot (1713-1784)
Son costume est efféminé, sa tête couronnée de fleurs, et sa robe négligemment flottante.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Hercule, après avoir consumé sa vie en d'incroyables travaux, a fini par passer pour un homme voluptueux et efféminé.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il a efféminé le style à force d'analyser la sensation.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Monsieur, en effet, était plus tendre et, si l'on veut, plus efféminé que le roi.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Properce la vit partir dans un char attelé de mules à la longue crinière, conduit par un efféminé au visage rasé, et précédé par des molosses aux riches colliers.Paul Lacroix (1806-1884)
Gonzague était un homme de trente ans, un peu efféminé de visage, mais d'une beauté rare au demeurant.Paul Féval (1816-1887)
Il met au nombre des excès de manger du pain blanc, dont l'usage lui paraît efféminé, et qui change un aliment nécessaire en une volupté scandaleuse.Paul Thiry d'Holbach (1723-1789)
Il était efféminé, je veux bien, en certaines choses, quoiqu'il fût un excellent cavalier et un tireur de première force.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
C'est bien à toi, dit-il, jeune efféminé, à nous disputer la gloire des combats !François de Fénelon (1651-1715)
Il le trouvait, à le voir, plus efféminé qu'il n'eût voulu.Marcel Proust (1871-1922)
L'incertitude peut commencer au simple aspect physique, aux grandes lignes du caractère : l'homme efféminé, délicat, lâche ; la femme masculine, violente, sans tendresse.Émile Zola (1840-1902)
Quoiqu'il ne faille pas facilement mettre de la poudre sur ses cheveux, et que cela ressent un homme efféminé, on doit cependant prendre garde de ne les pas avoir gras.Alfred Franklin (1830-1917)
Septime, au contraire, montrait trop de dispositions, et il se fût efféminé sans l'antidote de promenades avec le docteur, où il recevait des paroles de virilité.René Boylesve (1867-1926)
C'était de sa part une affectation, afin qu'on le prît pour un homme efféminé, et qu'on ne pût découvrir tout d'abord son courage et son esprit.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Au fur et à mesure qu'il est plus frivole, plus efféminé, plus indiscret, elles deviennent comme l'effigie sans charme des vertus que l'époux devrait pratiquer.Marcel Proust (1871-1922)
Le même esprit gagne la nation ; on n'y voit que travail et qu'industrie : où est donc ce peuple efféminé dont tu parles tant ?Montesquieu (1689-1755)
Avant que le jour vienne, je vous trouverai un meilleur mari que cet enfant à visage efféminé ; et si un ne vous suffit pas, vous en aurez vingt.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
J'eus bientôt une colossale renommée de bravoure, et il ne fallait rien moins que cela pour arrêter les plaisanteries qu'eussent immanquablement fait naître ma figure imberbe et mon air efféminé.Théophile Gautier (1811-1872)
Il était alors âgé de trente-cinq ans, avait une très belle figure, mais un air efféminé qui ne me plaisait pas.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020