Email catcher

enfantement

Définition

Définition de enfantement ​​​ nom masculin

Fait d'enfanter. ➙ accouchement.

Synonymes

Synonymes de enfantement nom masculin

accouchement, couches, parturition

[littéraire] création, élaboration, gestation, production

Exemples

Phrases avec le mot enfantement

Cette puissance créée par nos grands enfantements révolutionnaires, il l'a brisée, broyée, écrasée, déchirée à la pointe des bayonnettes, foulée aux pieds des chevaux.Victor Hugo (1802-1885)
Chez la jeune femme, elle réédite les craintes morbides de l'enfant malade d'autrefois en infligeant l'actualité de l'impossible enfantement.Le Carnet PSY, 2002 (Cairn.info)
Ici, ce fut bien pis : il passa dans la génération, et la pauvre sibylle continua son malheur par l'enfantement.Jules Michelet (1798-1874)
Elle nous transporte dans un monde où se mêlent la quête d'amour, d'enfantement, de transmission et de deuil mais aussi le rêve et les cérémonies rituelles.Ouest-France, 18/11/2020
Elle aurait eu, sans doute, les agitations inséparables de l'enfantement d'un ordre nouveau.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Concevoir l'enfantement comme une dette de vie semble avoir quelque chose de traditionnel.TOPIQUE, 2002, Radu Clit (Cairn.info)
Deux femmes, deux générations différentes, toujours cette même difficulté par rapport à la maternité et à la place des hommes dans l'enfantement.Adolescence, 2007, Sophie Turcat (Cairn.info)
L'enfantement s'est fait dans la douleur mais les élus ont trouvé un accord sur la fiscalité.Ouest-France, 02/05/2017
Cocooning des familles (l'enfantement paraissant la dernière grande aventure humaine, si l'on se réfère aux désirs exprimés par nos contemporains) ?Le débat, 2007, Monique Dagnaud (Cairn.info)
Il est appelé à sentir confusément la vie, à ne pas trop la comprendre ; c'est la condition même de l'enfantement des œuvres.Remy de Gourmont (1858-1915)
Les deux autrices sont allées à la rencontre de parents et de professionnelles de l'obstétrique pour qu'ils leur parlent de leur expérience de l'enfantement : certains seront présents pour l'occasion.Ouest-France, 06/03/2020
Les femelles, dans la mêlée, lâchaient de leurs entrailles un enfantement continu de nouveaux combattants.Émile Zola (1840-1902)
Comme tout enfantement, la création ne va pas sans douleur.Imaginaire & Inconscient, 2003, Nicole Fabre (Cairn.info)
Nous le savons, notre monde est dans les douleurs d'un enfantement dont nous faisons tous l'expérience.Ouest-France, 15/04/2017
De l'autre, ces couples restent dépendants des normes sociales de maternité et de paternité attachées au mariage (obligation à l'enfantement, refus d'une naissance illégitime).Cahiers du Genre, 2014, Doris Bonnet, Véronique Duchesne (Cairn.info)
Il n'y a au monde qu'une œuvre digne d'un homme, l'enfantement d'une vérité à laquelle on se livre et à laquelle on croit.Hippolyte Taine (1828-1893)
De plus, et par nature, la femme est du côté de l'enfantement.Revue d'éthique et de théologie morale, 2005, Jean-Michel Poirier (Cairn.info)
Elle n'a pas un enfant, c'est plutôt que l'enfantement est organisé en sorte que la femme reste vecteur de la reproduction humaine, etc.Le philosophoire, 2009, Frédéric Dupin (Cairn.info)
Dès le lendemain de sa proclamation, ils avaient redouté le fruit de leur enfantement, comme une mère qui serait accouchée d'un monstre.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ceci passe par la redécouverte du pouvoir d'enfantement des commencements de l'unité européenne et surtout les flèches du futur que ce passé recèle et qui n'ont pas encore été tirées.Ouest-France, 05/04/2018
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENFANTEMENT s. m.

C'est la production & la sortie d'un foetus parfait & entierement accompli hors du ventre de la mere, soit qu'il sorte mort, ou vif. L'enfantement naturel, selon les Medecins, doit avoir trois conditions : la premiere, que l'enfant & la mere s'efforcent autant l'un que l'autre à sortir, ou à le faire sortir : la seconde, qu'il vienne au monde la teste la premiere, qui est la posture naturelle : la troisiéme, qu'il soit prompt & aisé, & sans accidents. Car quand un enfant se presente les pieds devant, ou en travers, ou en double, ce n'est plus un enfantement naturel, & les Latins appellent ces enfants, agrippae, comme qui diroit aegrè parti. On appelle enfantement legitime, celuy qui vient justement à son terme ; & illegitime, celuy qui vient ou plustost, ou plus tard, comme celuy de huit mois. L'enfantement des femmes se fait à 7. à 8. à 9. à 10. & à 11. mois, & non plus tard.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.