entorse

 

définitions

entorse ​​​ nom féminin

Lésion douloureuse d'une articulation, provenant d'une distension violente. ➙ foulure, luxation. Se faire une entorse au poignet.
au figuré Faire une entorse à… : ne pas respecter. Une sérieuse entorse au règlement. ➙ infraction.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette assurance me donna une telle joie, qu'en revenant chez moi, tout préoccupé, et sans regarder où je marchais, je me donnai une entorse.Hector Berlioz (1803-1869)
Il n'a pas fait de chute, mais son genou a ployé, le pied déjà malade a tourné et il s'est donné une entorse du gros orteil.Dorothée de Dino (1793-1862)
Je ne pense pas qu'il s'agisse là d'une entorse au principe de subsidiarité, mais si quelqu'un a des doutes à ce sujet, qu'il demande un réexamen.Europarl
Aussi vous pensez bien que je ne me suis point donné d'entorse pour arriver de bonne heure en cet historique séjour.Gabriel Montoya (1868-1914)
Nous devons aller plus loin et exiger la suspension de l'accord en cas d'entorse aux principes énoncés.Europarl
Elle n'a jamais été malade, elle n'a jamais eu d'entorse ; on a inventé ça pour vous empêcher de vous exposer.George Sand (1804-1876)
Dans ce cadre de l’aviation européenne, toute entorse à la concurrence est presque éliminée.Europarl
Ligouy préfère risquer une entorse plutôt que d'affronter des coups de fourche promis par les gars du village.Eugène Demolder (1862-1919)
L’on ne saurait trop insister sur l’importance de cette dernière entorse dans la guerre contre la terreur.Europarl
À peine sentait-elle cette faiblesse qui, de temps en temps, lui rappelait, en la forçant de boiter légèrement, cette entorse qu'elle s'était donnée dans sa jeunesse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Lisette en montant sur une chaise pour étendre le linge du trousseau, qu'on venait de laver, tomba de son haut et se donna une entorse à la cheville du pied.Joseph Marmette (1844-1895)
Il y a ici, une sérieuse entorse au processus démocratique, contre laquelle nous devons lutter.Europarl
Deux grands pays ont, de façon éhontée, fait une entorse aux règles du pacte de stabilité.Europarl
Il sera uniquement fait entorse à ce principe dans le cas d'intérêts sécuritaires justifiant la confidentialité.Europarl
De plus, cela pourrait également constituer une entorse aux dispositions nationales, au monopole des pharmacies dans certains pays, etc.Europarl
Elle-même l'avait essayé, mais son pied s'était trouvé engagé, et elle s'était donné une telle entorse, qu'il lui fût impossible de rester debout.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
L'entorse qu'elle s'était faite dans sa chute, et qu'elle avait oubliée en causant avec un jeune inconnu, se rappelait douloureusement à son souvenir.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Nous nous retrouverons à souper : là les jambes sont un meuble de luxe, et une entorse est une chimère, pourvu qu'elle respecte le gosier et l'estomac.Charles de Bernard (1804-1850)
La protectrice est absente ; elle court après, gagne une entorse, et elle n'en court pas moins.Jules Michelet (1798-1874)
Les amendements sur l'approvisionnement et l'accès aux marchés – amendements 13 et 14 – constitueraient une entorse aux formulations normalisées soigneusement convenues.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENTORSE » s. f.

Action violente par laquelle on fait sortir quelque partie d'un membre hors de la place qu'il devoit avoir naturellement. Un faux pas luy a fait faire une entorse qui l'empesche de marcher. Il se dit aussi au Manege, d'un effort violent que le cheval s'est fait au boulet, qu'on appelle autrement mesmarchure. Menage derive ce mot du Latin intortus.
 
ENTORSE, se dit figurément en Morale, de quelque violence, obstacle ou empêchement qu'on apporte à la fortune, ou aux affaires de quelqu'un. Cet homme estoit prest d'obtenir une telle dignité, mais ses ennemis luy ont donné une entorse qui l'en a fort éloigné.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020