épars

 

définitions

épars ​​​ , éparse ​​​ adjectif

au pluriel Placé dans des lieux, des positions séparées et au hasard. ➙ dispersé, éparpillé. Maisons éparses autour d'un village.
au figuré Rassembler des idées éparses.
au singulier Dispersé ; dont les éléments sont dispersés. Une végétation éparse.
 

synonymes

épars, éparse adjectif

éparpillé, clairsemé, dispersé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il saisit à la hâte ses papiers épars, et de sa main longue et décharnée les cacha sous les coussins du fauteuil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Faute de ce secours, on n'en peut avoir qu'une idée assez confuse et imparfaite, en ramassant différents traits qu'on trouve épars dans les auteurs.Charles Rollin (1661-1741)
Pendant ce concert, les assistants prenaient au hasard les livres épars çà et là sur les tables.Jules Verne (1828-1905)
Toutefois cette agitation ne pouvait pas donner un corps aux vœux de liberté épars dans les esprits.Auguste Angellier (1848-1911)
Cela est vraiment remarquable, mais, pour le moment, il s’agit d’éléments épars qui ne forment pas un ensemble cohérent.Europarl
Peut-être nous l'avez-vous donné déjà, mais épars, flottant, pas assez grossier, si je puis dire.Jules Lemaître (1853-1914)
Le piéton, pâle et essoufflé, son képi à la main, trouva le maire assis devant une longue table couverte de papiers épars.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais maintenant travaillons à rassembler nos bestiaux épars et à ramener l'ordre dans notre métairie, car je ne pense pas que les singes viennent de longtemps la troubler.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Ils n'avaient pu mourir de faim si vite ; ils n'avaient pu mourir de soif, car la source bouillonnait près de la place que couvraient leurs membres épars et mutilés.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
En 1793, les paysans, reportant sur cette tombe la haine qu'ils avaient pour leur seigneur, brisèrent le mausolée, dont les élégants débris gisent épars aujourd'hui sur le pavé.George Sand (1804-1876)
À peine si on rencontre, épars dans son œuvre à de grandes distances, quelques traits de paysage maritime.Auguste Angellier (1848-1911)
L'histoire est peu riche en documents propres à nous guider en cette question ; et ceux qu'on trouve épars dans les auteurs peuvent rarement supporter un sévère examen.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
S'il en transpirait des traits épars, décousus, ils n'arrivaient guère au fond des provinces qu'altérés ou défigurés par l'ignorance ou la passion.Joseph Fouché (1759-1820)
Bonaparte a donné un corps à ces succès épars ; il les a continués, il a fait rayonner ces victoires : mais, sans ces premières merveilles, eût-il obtenu les dernières ?François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Un pareil désespoir me faisait peur et pitié ; mais on m'assura que ces cheveux épars et ces hurlemens étaient d'usage.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Sa soutane, jetée au travers d'une chaise, ses autres vêtements épars, disaient sa fatigue et son trouble.Émile Zola (1840-1902)
Ténèbres des anciens soirs, ressaisissez vos objets épars ; faites les tous rentrer, s'il se peut, en un même nuage !Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Nous demeurâmes en tout pendant plus de six heures épars dans les prairies qui bordent la route, en attendant notre sort.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
D'autres chants se mêlent encore à ceux des girouettes : ce sont les refrains des paysans épars dans la campagne.George Sand (1804-1876)
Il écrivait obstinément, et ses manuscrits sans forme, illisibles, épars, toujours perdus, se retrouvaient toujours.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPARS, ARSE » adj.

Esparpillé, separé en plusieurs. Il fait dangereux de voyager, les soldats sont espars par la campagne. On voyoit encore des marques de la bataille, des corps & des armes espars aux environs. Son bien consiste en plusieurs morceaux d'heritages espars çà & là, ils ne sont point en un tenant.
 
Ces mots viennent du Latin spargere.
Le mot du jour Vaccin Vaccin

Le « vaccin », remède de cheval ou plutôt… de vache ?

Dr Orodru 04/12/2020