éparpiller

 

définitions

éparpiller ​​​ verbe transitif

Jeter, laisser tomber çà et là (plusieurs choses légères ou plusieurs parties d'une chose légère). ➙ disperser, disséminer, répandre, semer. —  au participe passé Papiers éparpillés. ➙ épars.
Disposer, distribuer irrégulièrement. ➙ disperser. —  pronominal La foule s'éparpilla en petits groupes.
Éparpiller ses forces, son attention, les disperser inefficacement. —  pronominal Passer d'une idée, d'une occupation à l'autre. Il s'éparpille trop pour réussir.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'éparpille

tu éparpilles

il éparpille / elle éparpille

nous éparpillons

vous éparpillez

ils éparpillent / elles éparpillent

imparfait

j'éparpillais

tu éparpillais

il éparpillait / elle éparpillait

nous éparpillions

vous éparpilliez

ils éparpillaient / elles éparpillaient

passé simple

j'éparpillai

tu éparpillas

il éparpilla / elle éparpilla

nous éparpillâmes

vous éparpillâtes

ils éparpillèrent / elles éparpillèrent

futur simple

j'éparpillerai

tu éparpilleras

il éparpillera / elle éparpillera

nous éparpillerons

vous éparpillerez

ils éparpilleront / elles éparpilleront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Seulement cette fois, au lieu de s'éparpiller dans la campagne, elles étaient massées autour d'un centre commun.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les deux petites, rassurées, vinrent se coucher sous la cascade qui se mit à s'éparpiller plus bruyamment autour d'elles...Pierre Loti (1850-1923)
Nos effets visités, nos passeports timbrés, nous avions le droit de nous éparpiller sur le pavé de la ville.Théophile Gautier (1811-1872)
Aussitôt franchies, le pied heurte des tombes et soulève la poussière crayeuse des ruines de pauvres chaumières achevant de s'éparpiller au souffle du large.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Mais elle n'a pas assez de force, et le lien trop lâche laisse s'éparpiller à chaque mouvement corolles et branches méchantes.Han Ryner (1861-1938)
Il fallut, à la suite du cercueil agile, du prêtre et des enfants de chœur, s'éparpiller, enjamber les pierres couchées et se couler entre les cippes et les stèles.Anatole France (1844-1924)
Voyez avec quel art, dans la commune américaine, on a eu soin, si je puis m'exprimer ainsi, d'éparpiller la puissance, afin d'intéresser plus de monde à la chose publique.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Nos pensées étaient sans doute communes, car je crois que la cécité rend les communications intellectuelles beaucoup plus rapides en défendant à l'attention de s'éparpiller sur les objets extérieurs.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elles ne servent au grand artiste qu'à rendre son génie plus puissant, en concentrant toutes ses forces sur une même voie, en l'unifiant au lieu de l'éparpiller.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Pourquoi donc ne ferions-nous pas la guerre ensemble sur ce terrain, au lieu de disséminer nos forces et d'éparpiller nos attaques ?Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Mais ne doit-on pas redouter aussi d'éparpiller les hommes de talent, de créer dans chaque bourg une académie où les sots ne peuvent manquer d'être en majorité ?.Émile Zola (1840-1902)
Il n'a pas la foi, lui ; il nous laisse nous éparpiller le dimanche, à condition qu'à six heures nous soyons là.Jules Vallès (1832-1885)
Comme il pleuvait, quand les morceaux avaient été lancés par la fenêtre, au lieu de s'éparpiller, ils étaient tombés immédiatement à terre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Avec son concours, la troupe les disperse sans courir risque de s'éparpiller elle-même en les poursuivant.Christophe-Marcel Roguet (1800-1877)
Télégraphe et téléphone ont fonctionné ; leurs obus nous encadrent au point que nous sommes obligés de nous éparpiller à nouveau, pour offrir une cible réduite et plus mouvante.Marcel Nadaud (1889-?)
Comme on voudrait la trouver fautive pour lui rendre en faisceau toutes les petites misères qu'elle passe sa triste vie à éparpiller.Paul Féval (1816-1887)
Il fait avorter tout sentiment sincère par sa façon d'éparpiller le goût, la curiosité, le désir, le peu de flamme qui brûle en nous.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je ne sais combien d'heures les deux amis coururent ainsi au hasard, laissant leurs âmes s'éparpiller à toutes les harmonies de cette forêt silencieuse.Théodore de Banville (1823-1891)
Dans cette mer de créanciers disparus ou insolvables, il fallait faire un choix, pour ne pas trop éparpiller son effort.Émile Zola (1840-1902)
Car on ne permettait pas aux monuments de s'éparpiller partout, sans ordre et sans méthode.Victor Fournel (1829-1894)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPARPILLER » v. act.

Jetter ou laisser tomber quelque corps çà & là. Son chapelet s'est deffilé, tous les grains se sont esparpillez. Il signifie aussi, Estendre, separer. Cette femme estoit decoeffée, & avoit tous les cheveux esparpillez sur les espaules. Il faut esparpiller la braise pour faire cette grillade. Il faut esparpiller le fumier sur les terres qu'on fume, ne les laisser pas tout en un tas.
 
ESPARPILLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Podcasts Parler comme jamais, avec Le Robert Parler comme jamais, avec Le Robert

Les Éditions Le Robert ont le plaisir de s’associer à Binge Audio pour la deuxième saison du podcast Parler comme jamais, un podcast créé par la linguiste, autrice et enseignante-chercheuse Laélia Véron et réalisé avec la collaboration scientifique de la sociolinguiste Maria Candea.

26/11/2020