épieu

définitions

épieu ​​​ nom masculin

Gros et long bâton terminé par un fer plat, large et pointu. Des épieux.

synonymes

épieu nom masculin

lance, pique

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nab, son épieu ferré à la main, voulut se jeter au secours du chien, décidé à s'attaquer au formidable animal jusque dans son élément.Jules Verne (1828-1905)
Non... non... pour exterminer les bêtes féroces, tout est bon : l'épieu comme le piége...Eugène Sue (1804-1857)
Quand le daim passa, je lui plantai mon épieu sous l'épaule ; il tomba sur ses genoux, et je l'achevai d'un coup de couteau dans la gorge.Paul Féval (1816-1887)
Il leva son épieu, un fort épieu de chasse au sanglier.Michel Zévaco (1860-1918)
Le reporter ne pouvait se lasser d'admirer le jeune garçon, qui avait acquis une adresse remarquable dans le maniement de l'arc ou de l'épieu.Jules Verne (1828-1905)
L'épieu, du premier coup, troua profondément la gorge.Michel Zévaco (1860-1918)
Et, mettant son épieu en arrêt, il fondit sur le sanglier, qui, tenu par les deux chiens, ne put éviter le coup.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Bême sourit : sa rapière était deux fois plus longue que l'épieu ; il était sûr d'embrocher ce jeune fou et après, il ferait son affaire au vieux.Michel Zévaco (1860-1918)
Dans les violens exercices, qui sait comme lui manier l'épieu, attendre le sanglier mortellement blessé et frappant à droite et à gauche la meute des chiens ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Frappés de terreur, ils couraient comme un troupeau d'élans sous l'épieu du chasseur.Anatole France (1844-1924)
Si on les frappe avec l'épieu, l'épieu se brise dans la main.Paul Féval (1816-1887)
Et, se reculant comme faisaient les chevaliers lorsqu'ils prenaient du champ, il jeta à dix pas de lui son épieu hors de service.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dunois, prêtez-moi votre épieu et prenez le mien, car il est trop pesant pour moi ; mais vous, quand vous êtes-vous plaint d'un tel défaut dans votre lance ?Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Cela la rassura, et quand elle se fut recouchée dans son lit de copeaux, en tenant son épieu à deux mains, elle, ne tarda pas à s'endormir.Hector Malot (1830-1907)
Et, après chacun de ses coups, à chacun de ses arrêts, il voyait la pointe de l'épieu sur sa poitrine.Michel Zévaco (1860-1918)
Benito allait, regardait, sondait les moindres cavités avec son épieu.Jules Verne (1828-1905)
Bême, coup sur coup, lui porta deux ou trois bottes : elles furent parées par l'épieu qui, soudain, se trouva à un pouce de sa poitrine.Michel Zévaco (1860-1918)
Cela ressemblait à une barre de fer courte, aiguisée comme un épieu à l'une de ses extrémités.Victor Hugo (1802-1885)
Le duc fit de même avec son épieu, et la duchesse les aurait devancés tous, si le duc ne l'en eût empêchée.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPIEU » s. m.

Arme faite en forme de hallebarde, qui est garnie par un bout d'un fer large & pointu, qui sert particulierement à la chasse du sanglier. Ce mot vient de l'Alleman spies, qui signifie la même chose. Menage.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

15/07/2021