pique

 

définitions

pique ​​​ nom féminin et nom masculin

nom féminin Arme formée d'un long manche et d'un fer plat et pointu. ➙ hallebarde, lance.
nom masculin (aux Cartes) Une des couleurs, représentée par un fer de pique noir, stylisé. La dame de pique.
locution Comme l'as* de pique.

pique ​​​ nom féminin

Parole, allusion qui blesse.

piqué ​​​ , piquée ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
(personnes) familier Un peu fou. ➙ cinglé, dingue, toqué.
Cousu par un point de piqûre. —  nom masculin Tissu à piqûres formant des motifs. Du piqué de coton.
Marqué de points, de petites taches. Miroir piqué. Un visage piqué de taches de rousseur.
Altéré, aigri, moisi. Vin piqué. ➙ piquette.
Musique Notes piquées, que l'on doit interpréter en les détachant des notes environnantes.
nom masculin
Mouvement d'un avion qui plonge, à la verticale ou selon une forte pente.
Danse Succession de pas, déplacement partant d'une position pieds à plat pour arriver à une position sur pointes ou demi-pointes.
Photographie Netteté d'une image jusque dans les moindres détails.
 

synonymes

pique nom féminin

lance, dard, hallebarde, javelot, pointe, sagaie

pique nom féminin

raillerie, méchanceté, moquerie, pointe, quolibet, rosserie, sarcasme, fion (région., Suisse, Québec), vanne (familier), brocard (littéraire), nasarde (vieux ou littéraire)

piqué, piquée adjectif

[bois] vermoulu, mangé aux vers, pourri, rongé

[vin] acide, aigre, aigrelet, sur, tourné

[Musique] détaché, staccato

[familier] fou

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « pique »

Entrés dans l'appartement qu'elle venait de quitter, les brigands, irrités de ne pas la trouver, bouleversèrent son lit et le lardèrent de coups de pique et de poignard.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Tire ton poignard et pique ce misérable jusqu'à ce qu'il soit revenu complètement à lui.Ernest Capendu (1826-1868)
La politique, qui est la seule chose qui pique encore un peu ma faible curiosité, me persuade plus tous les jours ces vérités affligeantes.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Des gardians à cheval, la pique à l'étrier, trottaient dans le cirque, demandant qu'on leur laissât le champ libre.Jean Aicard (1848-1921)
Ces soi-disant demandeurs d'asile, que je préfère appeler des pique-assiettes, doivent être accueillis dans leur région.Europarl
Pour moi, qui me pique d'assigner leur âge aux femmes à une minute près, je n'ai jamais pu trouver le sien.Théophile Gautier (1811-1872)
Quoi de plus plat qu'une partie de cartes, et de plus rebelle à la poésie que la dame de pique ou le roi de cœur ?Hippolyte Taine (1828-1893)
On n'adore point son amie, on ne l'aime point à la folie, surtout quand on se pique d'attacher aux termes des idées précises.Gaston Maugras (1850-1927)
Quand l'animal fond sur eux, ils le frappent d'un coup de pique entre les deux cornes et se dérobent aussitôt en faisant faire une volte à leur cheval.Gustave Reynier (1859-1937)
Leur usage est de bâtir leurs maisons sur des pieux si hauts, qu'on n'atteindrait pas avec une pique à cette espèce de nid.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Si celui-ci a donné les cartes par deux et qu'il ait gardé son jeu, on écarte : les neuf de pique, de cœur et de carreau et deux dames quelconques.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Cela commença par des dîners fins où ils firent la comparaison entre les diverses maisons où l'on se pique de bien manger.Georges Ohnet (1848-1918)
Aussitôt il pique des deux et va rejoindre ses camarades qui étaient encore plus avant dans la route.Jacques Fricasse (1732-1802)
C'était un pique-assiette, mais non un pique-assiette ordinaire qui déjeune chez l'un et dîne chez l'autre.Eugène Chavette (1827-1902)
Les femmes, c'est tout ce qu'il y a de plus fin et de plus rusé dans la création... quand l'amour les pique, où les brûle si tu veux.Pamphile Le May (1837-1918)
Morok saisit une pique, s'approche de l'échelle, il va descendre, lorsqu'il voit quelqu'un sortir de la trappe.Eugène Sue (1804-1857)
Le long des chemins étroits les sentinelles marchaient pour se réchauffer, ou se tenaient la figure tournée vers l'horizon, avec leur pique sur l'épaule, dans une attitude farouche.Gustave Flaubert (1821-1880)
Hagene emporta loin de lui l'arc et l'épée, puis il revint en hâte saisir la pique.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il ramassa ses habits de pluie et les suspendit à sa pique qu'il posa sur son épaule.Judith Gautier (1845-1917)
Un serrurier déposa la pique et le sabre qui l'embarrassaient et choisit tout de suite la clef.Paul Adam (1862-1920)
Afficher toutRéduire

Exemples de « piqué »

Je l'ai un peu raillé le jour de son départ, et il en est très piqué.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ou êtes-vous si ennuyé des mouches qui nous impatientent ici l'été, que vous fassiez deux mille lieues pour être piqué par des moustiques ?Alphonse Karr (1808-1890)
Il lui demanda d'échanger son tas contre le bouquet de violettes d'uniforme, qu'elle portait piqué dans ses cheveux.Émile Zola (1840-1902)
Dames et demoiselles en fraîches et claires toilettes de villégiature ; cavaliers en négligé élégant : chapeau de paille et pantalon de piqué.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mon père a été piqué par un serpent à sonnettes il y a plus d'une heure.Olga de Pitray (1835-1909)
Elle était tout en piqué blanc, avec une souple voilette crème pleurant autour de son chapeau rose.Fernand Vandérem (1864-1939)
Le baron, qui n'avait rien dit, voyant le colonel piqué, leva la main, et tout le monde garda le silence.Hector Malot (1830-1907)
Je n'ai pas de goût pour les bains forcés, repartit le jeune homme, piqué de ce dédain.Henry Gréville (1842-1902)
Leur querelle se termina encore par un raccommodement piqué de quelques épingles, mais où elle semblait se rendre.George Sand (1804-1876)
Ce livre qui, dans tous les temps, eût piqué la curiosité, doit en ce moment la réveiller encore davantage, et intéresser sous plus d'un aspect.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
On se sent alors tout le corps piqué comme par un million d'aiguilles, et, quoi qu'on en ait, on tremble de peur de mourir gelé presque autant que de froid.Hector Berlioz (1803-1869)
Il y aurait quelque mauvais goût à laisser voir que je suis piqué de leurs dédains obstinés.Anatole France (1844-1924)
Il portait l'habit bleu barbeau ; la culotte claire, le gilet de piqué blanc avec des effilés ; il avait la démarche lente et assurée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et souvent le fruit que l'insecte a piqué, ou que le bec de l'oiseau a entamé, est le plus vermeil et le plus savoureux.George Sand (1804-1876)
Il savait calculer le nombre des séries, et juger si la main s'épuisait, comme si pendant dix ans il eût piqué le carton dans une maison de jeu.Jules Claretie (1840-1913)
Il y avait là une énigme, et toute énigme qui se pose porte avec soi son aiguillon ; mais l'aiguillon ne m'avait pas encore piqué.Paul Féval (1816-1887)
Une vague s'épaula, frémit, et lui vint crever sur la tête : il roula, piqué par les mille pointes de corail vivant qui craquaient dans sa peau.Victor Segalen (1878-1919)
Le mot nouveau de république avait piqué les esprits déjà un peu blasés sur ceux de monarchie et de constitution.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il fit, contre son ordinaire, une visite courte et silencieuse, et se retira avec toutes les apparences d'un homme piqué.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Un matelot qui cherchait des « marteaux », molusque bivalve très rare, fut piqué par une espèce de serpent.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PIQUE » s. f.

Brouillerie, mesintelligence, petite noise ou division qui est entre parens & amis. Ces beaufreres ne se parlent pas, ils sont en pique, en froideur.
 
PIQUE. s. f. Arme d'hast offensive faite d'un long bois de quatorze pieds, ferré par un bout d'un fer plat & pointu, dont on arme le tiers d'une Compagnie d'Infanterie pour soûtenir l'effort de la Cavalerie. Les piques de Bresil, les piques de Biscaye, sont les plus estimées. L'arme des Officiers à pied est la pique, ils combattent la pique à la main, ils saluent avec la pique. Les Maistres des hautes armes enseignent l'exercice de la pique. Un tronçon de pique. Ce Bataillon marcha tout herissé de piques, les piques baissées. Ce mot est derivé de pic, oiseau dont le bec est si pointu, qu'il perce les arbres comme une tarriere. Aldroandus. Du Cange dit qu'il vient de pica, ou picca, qu'on a dit dans la basse Latinité, & que Turnebe croit avoir été dit quasi spica, qui spicarum speciem refert. Octavius Ferrariensis le derive à spiculo. Le President Fauchet dit que ce mot a donné le nom aux Picards, & à la Picardie, qu'il pretend être moderne, à cause qu'ils ont renouvellé l'usage de la pique, dont le nom est derivé de piquer. Mais d'autres derivent ce mot de Picards du Chasteau de Pequigny. D'autres croyent qu'il vient de leur naturel, qui est prompt à faire des querelles qu'on appelle piques. D'autres disent enfin que ce mot vient de certains Heretiques Vaudois & Bohemiens qui furent surnommés Begards & Picards, à cause qu'ils se vinrent habituer en cette Province, estant venus de Flandres qu'on nommoit Belgium. Du Cange. Pline dit que les Lacedemoniens ont été les inventeurs de la pique.
 
PIQUE, se dit aussi pour signifier quelque hauteur. Il y a une pique d'eau dans cet endroit de la riviere. On dit d'un homme grand & menu, que c'est une pique. On dit aussi au figuré, Il est de cent piques plus savant que vous. Il est noyé de dettes, il en a cent piques pardessus la teste. Vous croyez avoir trouvé le sens de cette énigme, vous en estes loin de cent piques.
 
PIQUE. s. m. est une marque du jeu des cartes qui a la figure d'un fer de pique. Le coeur, le quarreau, le pique & le trefle. La Dame de pique est hoc.
 
On dit proverbialement, qu'un homme a passé par les piques, lors qu'il s'est trouvé en plusieurs occasions, qu'il a essuyé plusieurs dangers ; & figurément, lors qu'il a souffert quelque perte ou dommage en des affaires qu'il a euës. On dit aussi, Voilà bien rentré de piques noires, à celuy qui interrompt mal-à-propos un autre. On dit aussi par injure à un homme stupide, que c'est un bon as de pique.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020