épithète

définitions

épithète ​​​ nom féminin et adjectif

Ce qu'on adjoint à un nom, à un pronom pour le qualifier (adjectif qualificatif, nom, expression en apposition). —  nom féminin et adjectif Grammaire Se dit d'un adjectif qualificatif qui n'est pas relié au nom par un verbe (opposé à attribut). Dans « une grande maison », « grande » est épithète de « maison ».
Qualification (louangeuse ou injurieuse) donnée à qqn.

synonymes

épithète nom féminin

qualificatif

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'auteur se gardera donc bien d'avancer la moindre épithète, qui pourrait induire les pesants contreforts et les cimes altières en une désastreuse non moins qu'affligeante rupture d'équilibre.Fernand Kolney (1868-1930)
Elle se réveille donc, elle, de son côté, un beau matin.... – entre parenthèses, pourquoi cette formule, comme si, sur mille matins, neuf cent quatre-vingt-dix-neuf ne méritaient pas l'épithète contraire ?Paul Bourget (1852-1935)
C'est relativement à cette division, que le vulgaire conserva l'épithète de profane, les nobles ou héros étant les prêtres des cités héroïques.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
C'était à qui baptiserait d'une épithète la montagne, la prairie, l'arbre de droite, le buisson de gauche.Louis Ulbach (1822-1889)
Bien que mon village se glorifie d'être un port de mer, j'ai eu raison de le qualifier de paisible ; jamais épithète ne fut plus méritée.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Au garçon qui le poussait vers la porte, il décocha l'épithète de « suppôt du militarisme ».Adolphe Retté (1863-1930)
Peu faite encore à l'épithète d'auguste qu'on se croyait obligé d'ajouter au nom de sa mère, elle partit d'un grand éclat de rire.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Il n'est jamais arrivé aux soussignés, en parlant des ministres des rois et de leurs cours, de se servir d'aucune épithète qui pût leur être injurieuse.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Il va sans dire que beaucoup de ceux qui lui donnaient cette épithète la répétaient pour l'avoir entendue, et ne savaient pas même ce qu'elle voulait dire.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Lucie me parut avoir sur le cœur l'épithète de légitimiste que je lui avais adressée en riant la veille !George Sand (1804-1876)
Mais aussitôt après il essayera de se reprendre en neutralisant le sens de ce mot par une épithète nouvelle.Albert Farges (1848-1926)
Mais à mesure qu'il avance dans la vie, l'architecture du style se fait plus riche et plus complexe, l'épithète devient plus précise et plus intellectuelle.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Les journaux semblaient chercher, chaque jour, une épithète plus flétrissante à accoler au nom des ministres.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Chaque vers est plein, achevé en lui-même, muni d'une antithèse habile, ou d'une bonne épithète, ou d'une figure abréviative.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il était avant tout un théoriste – mot si sacré aujourd'hui et qui ne fut d'abord qu'une épithète de mépris.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Beaucoup de gens, il est vrai, ajoutent à ce nom l'épithète de fainéant ; mais je ne m'en soucie guère, vu que je m'en crois peu digne.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
On y ajoute, il est vrai, l'épithète de saint ; mais je n'y tiens pas, vu que je ne m'en trouve pas digne.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Les coquins de notre espèce, passez-moi l'épithète, ne raisonnent pas encore assez mal leurs intérêts, pour devenir absurdes aux dépens de leur propre peau.Édouard Corbière (1793-1875)
Cette manière de retrancher l'épithète de madame ou de mademoiselle n'est aucunement de bon goût, et j'avoue que j'en ai été choquée.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Du moment que l'abus d'ogival ressort des faits d'une manière si évidente, il faut bien rendre à l'architecture qu'on a cru caractériser par cette épithète son ancienne dénomination de gothique.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉPITHETE » s. f.

Nom adjectif qui designe quelques qualitez d'un nom substantif qui luy est joint. Les Epithetes de Textor. Le Dictionaire des Epithetes.
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 22/09/2021