épître

définitions

épître ​​​ nom féminin

Lettre écrite par un auteur ancien. Épître de Cicéron. —  ironique Lettre. ➙ missive.
Les épîtres des Apôtres : lettres des Apôtres insérées dans le Nouveau Testament.
littéraire Lettre en vers. Les épîtres de Boileau.
var. ro épitre ​​​ .

synonymes

épître nom féminin

lettre, missive

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Borrowdale tourna et retourna entre ses doigts l'étrange épître, mais il ne répliqua pas à la servante.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Cela fait un peu plus de deux cents vers, avec une espèce de préface, sous forme d'épître à l'éditeur.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Sedaine a fait autrefois une épître à son habit : que j'aurois bien voulu l'avoir le soir en sortant de la friperie !Louis Ange Pitou (1767-1846)
Or, la première admet des degrés ; mais la seconde n'en admet aucun ; c'est justement le cas suggéré par l'auteur de l'impertinente épître que nous avons citée.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Ici je reprends la parole pour raconter l'effet produit sur nous par cet épître laconique.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Excusez la désolation de cette épître, n'en veuillez pas à la familiarité de mon affection qui vous transforme déjà en sœur de charité.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Après cela, direz-vous, ce n'est pas un sujet qui inspire ; mais j'aime mieux une mauvaise épître qu'une bonne satire.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette épître passa gravement de main en main et fit le tour de la chambre.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
D'ailleurs, en cette remarquable épître, il proteste contre l'imitation servile des anciens, et cherche à exposer de quelle nature est la sienne.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Mais, à propos, as-tu déjà répondu à la formidable épître que tu viens de me lire ?Victor Cherbuliez (1829-1899)
L'épître ici est égale à la tragédie, et les deux écrivains amis sont, dans des ordres de poésie différents, au même niveau de diction poétique.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il avait un énorme bouquet que sans doute il avait chargé d'être le porteur de son épître amoureuse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette épître est de tous mes ouvrages celui que j'ai écrit avec le plus de rapidité.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Latude ne fut peut-être pas très étonné de ne pas recevoir de réponse à cette épître, mais elle devait passer sous les yeux du lieutenant de police.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Il avait adressé quelque temps avant une épître à sa femme, dans laquelle l'on trouvait sa pensée !Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Toutefois la paresse me pèse, et je commence une longue épître, peu soucieux du contenu, écrivant pour écrire.Émile Zola (1840-1902)
D'autre part, par raison d'économie, la même épître servira pour vous deux : économie de temps, économie d'argent.Émile Zola (1840-1902)
Bien certainement, si l'on n'est pas venu, quelqu'un viendra te chercher après la troisième épître.Amédée Achard (1814-1875)
C'est dans les transcriptions ultérieures seulement que l'épître aura été réunie à la relation, & les chapitres de celle-ci pourvus d'intitulés auxquels on n'avait pas d'abord songé.Jacques Cartier (1491-1557)
J'aurais pu montrer à mes parens cette tendre épître, sans qu'ils eussent dû en être choqués.Édouard Corbière (1793-1875)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉPISTRE » s. f.

Lettre, missive. Il ne se dit maintenant que des petites lettres ou vers qu'on écrit à ses familiers amis, ou des Epistres liminaires ou dedicatoires qu'on met au devant des Livres. Mais autrefois il se disoit de toutes sortes de lettres. Les Epistres de St. Augustin, de St. Jerôme. Les Epistres Catholiques de St. Jean, de St. Pierre. Les Epistres de St. Paul aux Corinthiens, &c. Ce mot vient du Grec epistello, mitto.
 
ÉPISTRE, signifie aussi cette partie de la Messe chantée par le Sousdiacre un peu avant l'Evangile, & qui est un texte de l'Escriture Sainte. Chanter sur le ton de l'Epistre. Il y a à l'autel le costé de l'Epistre, qui est le costé droit du celebrant.
 
On dit en proverbe, qu'un homme est familier comme les Epistres de Ciceron.