épousailles

définitions

épousailles ​​​ nom féminin pluriel

vieux ou par plaisanterie Célébration d'un mariage. ➙ noce.

synonymes

épousailles nom féminin pluriel

noces, mariage

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il n'y eut que ma mère qui s'en aperçut, et qui, après la messe des épousailles, me prit la main et la serra contre sa poitrine.Alphonse Esquiros (1812-1876)
On n'a jamais vu d'exemple d'un tel choix, ni d'une telle manie d'épousailles.Hector Berlioz (1803-1869)
La vieille coutume lorraine était alors de célébrer les épousailles par une sorte de bal, entouré de tables toujours servies, où chacun, entre les danses, s'asseyait à sa volonté.Paul Mahalin (1838-1899)
Le jour des épousailles lui-même ne passe pas inaperçu.Auguste Angellier (1848-1911)
Ils se séparèrent, l'un emportant des espérances et l'autre manifestant des regrets, qui annonçaient de prochaines épousailles.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Leur seul regret était qu'on ne fût plus au gros de l'hiver, car la froide, la blanche, la chaste neige n'était-elle pas la seule couche possible pour de telles épousailles ?Émile Zola (1840-1902)
Pour toucher la dot, le fiancé n'attend pas que la fiancée ait l'âge des épousailles.Clarisse Bader (1840-1902)
Les premières épousailles avaient, en effet, lieu de cette façon ; hache en main, nos arrière-grands-pères obtenaient la main de nos arrière-grand'mères.Élie Reclus (1827-1904)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESPOUSAILLES » s. f. plur.

Ceremonie qui se fait à l'Eglise pour la celebration d'un mariage. On invite les parents & amis d'assister aux espousailles.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020