escalier

définitions

escalier ​​​ nom masculin

Suite de degrés qui servent à monter et à descendre. Marches, paliers, rampe d'un escalier. Cage d'escalier. Monter, descendre un escalier, les escaliers. —  locution L'esprit de l'escalier : un esprit de répartie qui se manifeste à retardement.
Escalier roulant, mécanique : escalier articulé et mobile, qui transporte l'usager. ➙ escalator.
En escalier : par degrés successifs.

synonymes

escalier nom masculin

degrés, marches

escalier roulant

escalator, escalier mécanique (recommandation officielle)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un page qui le rencontre sur l'escalier et veut faire du bruit est percé d'un coup de pique.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
C'était maintenant le moment du plus grand danger, celui d'une rencontre derrière cette porte ou dans l'escalier : il écouta, aucun bruit ; il sortit : personne.Hector Malot (1830-1907)
Mais il se fit un bruit derrière la porte ; elle abandonna mes mains et, tout apeurée, elle s'enfuit par l'escalier sans terminer sa phrase.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Je fus un peu inquiet, lorsque j'eus franchi l'escalier, d'en voir une troisième sur laquelle je ne comptais pas.George Sand (1804-1876)
Je ne peux m'empêcher de rire en me rappelant quel parfum de pommade nous exhalions tout le long de l'escalier.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Je les repousse... je n'en veux pas... je puis à l'instant vous jeter en bas de l'escalier, savez- vous cela ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Nelly réfléchissait encore à cet étrange incident, quand les dalles de l'escalier vermoulu crièrent sous les pieds des autres voyageurs qui gagnaient leurs chambres.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Prenez la lampe, dit-il, et prenez garde, en passant le grand escalier, que le vent qui entre par le toit ne vous l'éteigne.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Elle regardait en tremblant la porte de l'escalier, et voulut voir si elle était encore fermée, elle s'aperçut qu'elle l'était effectivement.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Ils gravirent ainsi trois étages, lui derrière elle, effleurant de ses mains, lorsqu'il cherchait la rampe, une robe de soie qui frôlait aux deux parois de l'escalier.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En ce moment, un bruit précipité de pas retentit dans l'escalier, la porte s'ouvrit avec fracas, et le malheureux mercier s'élança dans la chambre où se tenait le conseil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tandis que nous montions l'escalier, les portes s'ouvraient sur notre passage ; d'autres personnes nous croisaient à chaque instant.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Au bout de la chambre, il y avait un petit escalier, menant à une chambre obscure.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le garçon redescendit l'escalier quatre à quatre ; je m'habillai aussi vite que je pus, et je m'élançai dans la rue.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Comme la journée s'était avancée dans ces diverses occupations, nous remîmes au lendemain les travaux préparatoires de l'escalier.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Il avait les lèvres entr'ouvertes, les yeux fixes et dirigés sur le rectangle noir que formait l'entrée de l'escalier.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Nous étions venus à bout de l'escalier, et il n'y avait plus que trois ou quatre marches qui nous séparaient du sommet.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Je me tenais sur l'escalier avec ma lampe au dehors de la rampe, et il passa bientôt sous sa lumière.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Pendant qu'elle se disposait à le faire, il lui sembla qu'on montait à son petit escalier.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Je m'élançai hors de la chambre, et je courus au bord de l'escalier pour savoir ce dont il s'agissait.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCALIER » s. m.

Grand degré, ce qui sert à monter aux divers estages d'un bastiment, d'une terrasse de jardin. On fait des escaliers à deux, à quatre noyaux, en limace, & à plusieurs pailliers. Il y a des escaliers ronds & sans noyau, comme la vis St. Gilles, &c. Il y a un escalier desrobé à costé du grand escalier. Les rampes, les pailliers d'un escalier. Du Cange le derive de escalarium, qu'on a dit dans le même sens dans la basse Latinité.
 
On appelle escaliers à vis, ceux des maisons moyennes qui participent de la vis & de l'escalier.