éternité

définitions

éternité ​​​ nom féminin

sans complément
Durée qui n'a ni commencement ni fin, qui échappe à toute détermination chronologique (surtout dans un contexte religieux).
Durée ayant un commencement, mais pas de fin ; Religion la vie future.
Temps qui semble extrêmement long. Il y a une éternité qu'on ne t'a vu.
De toute éternité : depuis toujours.
(L'éternité de…) Caractère de ce qui est éternel. ➙ pérennité. L'éternité de la matière.

synonymes

éternité nom féminin

immortalité

de toute éternité

depuis toujours, de temps immémorial, de toute antiquité

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est une autre question ; mais toujours est-il que l'éternité de l'esprit me semble aussi probable que celle du corps l'est peu.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Quant à lui, il vivait dans l'éternité, puisqu'il était aux prises avec les lois naturelles.George Sand (1804-1876)
Soyons heureux sur la terre ; le bonheur d'être à toi sera-t-il trop payé par une éternité de tourments ?George Sand (1804-1876)
Nous restâmes ainsi je ne sais combien de temps ; peut-être une heure, peut-être une éternité, je ne sais pas du tout...Alphonse Daudet (1840-1897)
Tout doit être entrepris pour stopper le plus vite possible et pour toute éternité ce réacteur de malheur.Europarl
Eh bien, ce n'est pas d'un incendie qui ne brûle que le corps que vous devez les arracher... c'est d'un incendie où leur âme brûlerait pour l'éternité.Eugène Sue (1804-1857)
Rien de ce qui est ne peut être réduit à ne plus être ; l'éternité se meut en tout.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Pour une petite entreprise, trois, voire six mois d'attente pour un renseignement ou pour l'application d'un programme sont une éternité.Europarl
L'accord d'association doit être mis sur la table et des sanctions doivent être envisagées, faute de quoi nous traiterons les symptômes d'un désastre humanitaire pour l'éternité.Europarl
Si les anges de là-haut chantent comme toi, j'aspire à quitter la terre pour aller goûter une éternité des délices que tu viens de me faire connaître.George Sand (1804-1876)
Et cette vie est moins qu'une heure pour celui qui sait la valeur de ce qu'on lui a pris en lui volant l'éternité.Remy de Gourmont (1858-1915)
Au nombre des relais préparés pour l'éternité, on compte la mise en ordre de ses papiers.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans leurs brumeuses visions, ils attrapent des échappées de l'éternité et frissonnent, en se réveillant, de voir qu'ils ont été un instant sur le bord du grand secret.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
A chaque regard qu'elles jettent vers l'éternité, à chaque pas qu'elles font vers la tombe, elles éprouvent moins d'attraits pour les jouissances de ce monde.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Il y a que je suis en train de me préparer une belle éternité de flammes et de coups de fourche...Alphonse Daudet (1840-1897)
Il se baisse encore davantage : tout semble aboli sauf eux-mêmes et la minute présente qui contient l'éternité.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Quelles étaient ces deux créatures, un instant rapprochées par un mirage trompeur, mais qui semblaient séparées pour l'éternité ?Eugène Sue (1804-1857)
Il y a des moments, vous arrivez à des moments où le temps s'arrête tout d'un coup pour faire place à l'éternité.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
La deuxième observation, pour dire que ce budget est un budget de rigueur, qu'il devait l'être, mais qu'il ne doit pas l'être pour l'éternité.Europarl
C'est le tems qui décidera, et l'éternité n'en sera ni moins agréable ni plus horrible, parce qu'on ne l'attendait pas.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ETERNITÉ » s. f.

Durée que le temps ne peut mesurer, qui n'a ni commencement ni fin. Gloire soit à Dieu dans toute l'eternité. Les justes sont predestinez de toute eternité. On ne sçauroit trop mediter sur l'eternité.
 
ETERNITÉ, se dit hyperboliquement d'une longue durée. Voilà une estoffe de bon user, elle durera une eternité. Les Rois bastissent pour l'eternité, c'est à dire, ils font des bastiments bien solides. Nous avons jouï de ce privilege de toute eternité, de temps immemorial. Ce valet est musard, il est une eternité à revenir.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021