étincelle

 

définitions

étincelle ​​​ nom féminin

Parcelle incandescente qui se détache d'un corps qui brûle, ou qui jaillit au contact ou sous le choc de deux corps. Jeter des étincelles. —  locution C'est l'étincelle qui a mis le feu aux poudres, le petit incident qui a déclenché la catastrophe (→ c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase).
Point brillant ; reflet. —  familier Elle a fait des étincelles : elle a réussi brillamment.
au figuré Petite lueur.
 

synonymes

étincelle nom féminin

flammèche

éclair, éclat, lueur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne manquait plus que l'étincelle, ou plutôt le choc de deux intérêts pour la produire.Jules Verne (1828-1905)
Malheureusement ce qu'il n'a pu transmettre à ses successeurs, c'est l'étincelle qui animait et rendait sympathiques ces foudroyants prodiges de mécanisme.Hector Berlioz (1803-1869)
Cette maison, dans laquelle nous comptions rentrer paisiblement, où, une heure auparavant, il n'y avait pas l'apparence d'une étincelle, était en feu.Louise Fusil (1771?-1848)
Rien n'est plus réel que ces grandes secousses que deux âmes se donnent en échangeant cette étincelle.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quand on frotte le tube vuide d'air, la lumière est plus vive, mais toute dans son intérieur, & l'on n'en peut tirer d'étincelle.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Thomas-François d'Alibard (1703-1799)
Vers 1728, des querelles insignifiantes sur la légalité d'une taxe légère qui se payait sans difficulté depuis quinze ans, s'envenimèrent tout à coup ; ce fut l'étincelle qui alluma un incendie.Émile Vincens (1764-1850)
Au bout de cinq minutes, ce ne fut plus qu'une étincelle fuyant dans les ténèbres.Amédée Achard (1814-1875)
Si l'on regarde sous la table on y voit luire vingt yeux ardents appartenant à quatre chaufferettes ; la cinquième n'étincelle pas, elle est en pierre.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Dans les drames, pas un monologue ou une tirade qui n'étincelle de brusques collisions de mots.Émile Hennequin (1858-1888)
L'humoriste renferme un poëte ; tout d'un coup, dans la brume monotone de la prose, au bout d'un raisonnement, un paysage étincelle : beau ou laid, il n'importe ; il suffit qu'il frappe.Hippolyte Taine (1828-1893)
L'expérience les lie et nous fait prévoir que l'effort suivra la résolution, comme elle nous fait prévoir que l'explosion de la poudre suivra le contact de l'étincelle.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ils montèrent, sa femme et lui ; et quelqu'un, faisant jaillir une étincelle par le frottement de deux silex, mit le feu à l'épaisse masse de bois.René Boylesve (1867-1926)
La matière cède à l'intelligence car la beauté sans esprit, c'est une fleur sans parfum, c'est la statue superbe à laquelle manque l'étincelle de vie.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Il avait en outre de ces mots qui sont tout à fait l'étincelle de la vieille roche.Victor Hugo (1802-1885)
L'insurrection est l'accès de fureur de la vérité ; les pavés que l'insurrection remue jettent l'étincelle du droit.Victor Hugo (1802-1885)
Elle étincelle comme le fer chaud sous le marteau de forge, et chaque étincelle brûle le nom d'un de ses ennemis ; mais elle est sans pitié et souvent sans justice.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'idylle délicate de la moisson avait jeté l'étincelle dans un cœur étrange qui se mit à flamber follement, et à tout propos, et pour toujours.Auguste Angellier (1848-1911)
Quand l'heure marquée sonnera, il faudra restituer l'étincelle de mon âme au foyer qui me l'a départie.George Sand (1804-1876)
Elle joue avec ce sentiment comme les enfants avec les artifices dont une étincelle embraserait un palais.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Est-ce que la poudre attend pour faire explosion, après que l'étincelle a été mise en contact avec elle ?Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTINCELLE » s. f.

Particule de feu qui se detache de quelque corps où il est enfermé. Il sort des estincelles du feu, de la flamme, qui s'élevent avec la fumée : ce qui fait la suye. Dans l'obscurité il sort des estincelles du bois pourri, du poisson corrompu, des chats qu'on flatte à contrepoil. Les vagues, les feuilles du laurier agitées jettent des estincelles. Avec une estincelle de feu on pourroit embraser tout le monde. Ce mot vient du Latin scintilla, qui signifie estincelle.
 
ESTINCELLE, se dit figurément en choses spirituelles. En tout cet Ouvrage il n'y a pas une estincelle d'esprit, il n'y a rien de brillant. Il est si stupide, qu'il n'a pas une estincelle de bon sens, de raison.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020