étrenne

 

définitions

étrenne ​​​ nom féminin

vieilli Premier usage qu'on fait d'une chose. Avoir l'étrenne de qqch., être le premier, la première à l'utiliser. ➙ primeur.
(Présent, cadeau) surtout au pluriel
Présent à l'occasion du premier jour de l'année.
Gratification de fin d'année. Les éboueurs sont venus chercher leurs étrennes.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dès que nous arrivions à l'étape, je le quittais, je donnais bien l'étrenne à son domestique pour soigner mon cheval ; je pouvais donc aller rêver en paix.Stendhal (1783-1842)
Vulcain m'a fait un ciseau neuf, je veux l'essayer : voyons qui en aura l'étrenne.Alain-René Le Sage (1668-1747)
J'étrenne mon costume par une pluie torrentielle, sans parapluie, bien entendu (y a qu'à moi que ça arrive, ces machines-là !).Alphonse Allais (1854-1905)
Il n'est pas si pauvre demoiselle qui, ces jours-là, n'étrenne quelque indienne.Émile Zola (1840-1902)
Pas de sommier élastique, sans doute, mais un matelas de coton, et nous en aurons l'étrenne !Jules Verne (1828-1905)
Tu ne veux pas me donner l'étrenne de ton retour ?André Lemoyne (1822-1907)
Je redoutais le moment de donner l'étrenne à un portier, de peur de ne pas lui donner assez, et d'offenser sa délicatesse.Stendhal (1783-1842)
Ne voulant pas, de mon côté, être en reste de générosité avec mes hôtes, je donnai cinq piastres d'étrenne au garçon qui me les sella.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
On crut ensuite qu'ils seraient remis par le nouveau roi, comme joyeuse étrenne du sacre.Jules Michelet (1798-1874)
Le vêtement est marqué dès son premier jour d'étrenne.Paul Féval (1816-1887)
Tournez-le : vu de face, il montre les taches d'une veste qu'il étrenne aujourd'hui, et vu de dos son pantalon déchiré.Jules Renard (1864-1910)
Je sais bien pour qui je voudrais l'étrenne de cette maison, après que le locataire du second sera parti....Eugène Sue (1804-1857)
Il m'est arrivé souvent de ne pas oser donner l'étrenne à un homme trop bien vêtu, de peur de l'offenser, et j'ai dû passer pour avare.Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTRENE » s. f.

Present qui est souvent reciproque, qu'on se donne le premier jour de l'an par honneur, ou par amitié. La coûtume de se donner des estrenes est fort vieille. Les Poëtes donnent des estrenes en vers. Marot a fait un Livre d'estrenes. Les escoliers donnent des estrenes à leurs parents, à leurs Maistres en du papier d'estrenes, qui est une image où il y a un cartouche au milieu. Les enfants & les valets se réjouïssent fort le jour des estrenes. Les Jurisconsultes tirent l'étymologie de ce mot de ce que ces presents viris strenuis dabantur, comme dit Symmaque, lequel adjouste que cette coûtume a été introduite par le Roy Tatius compagnon de Romulus, lors qu'il alla le premier cueillir dans le sacré bocage de la Deesse Strenia les heureux rameaux qui estoient le presage de l'an nouveau. D'autres le derivent du Latin strenae, strenarum, dont on s'est servi dés le temps d'Auguste. On donnoit autrefois en estrene aux Empereurs le premier jour de l'année une livre d'or qui estoit de 72. sols d'or, comme l'explique Gronovius. Du Cange dit que le mot de strina ou strinna estoit une espece de tribut que les peuples de Dalmatie & de Croatie ont payé aux Venitiens ou aux Rois de Hongrie, auxquels ils ont obeï volontairement, strenarum nomine.
 
ESTRENE, chez les Marchands, se dit de la premiere marchandise qu'ils vendent chaque jour ; & chez les gueux, de la premiere aumosne qu'ils reçoivent. Un Marchand fait accroire qu'il fait bon marché, à cause que c'est son estrene. Il prend pretexte de ne faire point credit, parce que c'est son estrene.
 
ESTRENE, se dit aussi des choses neuves dont on commence à se servir. Vous aurez l'estrene de ces meubles, de cette chambre. Il a bien pleu sur cet habit neuf, c'est son estrene ; il a esté tout gasté pour son estrene.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020