expier

définitions

expier ​​​ verbe transitif

Réparer, en subissant une expiation. Expier ses torts. —  (Religion chrétienne) Expier ses péchés par la pénitence.
Expier une erreur, ses imprudences, en être puni (par une conséquence pénible ou un sentiment de culpabilité). ➙ payer (au figuré).

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'expie

tu expies

il expie / elle expie

nous expions

vous expiez

ils expient / elles expient

imparfait

j'expiais

tu expiais

il expiait / elle expiait

nous expiions

vous expiiez

ils expiaient / elles expiaient

passé simple

j'expiai

tu expias

il expia / elle expia

nous expiâmes

vous expiâtes

ils expièrent / elles expièrent

futur simple

j'expierai

tu expieras

il expiera / elle expiera

nous expierons

vous expierez

ils expieront / elles expieront

synonymes

expier verbe transitif

se laver de, payer

racheter, compenser, réparer

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En demander un était le moyen d'expier une offense, de faire oublier une querelle ; nous y avions toujours recours, et ce ne fut jamais inutilement.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Le procès avançant, il est évident que les conclusions, plus que lacunaires et totalement prévisibles, allaient servir à masquer et à faire expier les vrais coupables.Europarl
Mais cette alliance ne pouvait être vraiment sainte, à moins d'expier, de rendre le bien mal acquis.Jules Michelet (1798-1874)
Il m'apprit qu'il était devenu un ermite, et qu'il avait fait vœu d'expier des péchés dont il confessait l'énormité.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Je dois expier un tort de jeunesse dont j'ai été bien puni par les tourmens qu'il m'a donnés.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Après une jeunesse orageuse, il s'était retiré dans un couvent pour y expier au moins pendant quelque temps les folies de l'adolescence.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Celle-ci ne se contraignit plus ; elle fit bientôt expier à ma mère par des chagrins de chaque jour la fatale union qu'elle avait contractée.Eugène Sue (1804-1857)
Après tout, c'est la fortune de la guerre et je dois expier mon défaut de prudence militaire.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il le laissait souffrir, il le laissait expier par ce tourment passager les heures d'ineffables délices qu'il venait de lui reprocher.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle parla peu ; mais ce qu'elle dit respirait une douce gaieté, et si quelquefois un soupir s'échappait, elle souriait en même temps pour l'expier.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
C'était sa destinée de faire éclater à la fois les plus nobles ambitions et les plus mauvaises passions de l'humanité, et d'expier son orgueil dans les démentis et les mécomptes.François Guizot (1787-1874)
C'est pour expier cette tiédeur qu'avant d'arriver au cercle d'où nous sortons, je fus retenu plus de quatre siècles dans celui des paresseux.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Je n'ai qu'à me louer des soins de mes hôtes ; ils semblaient vouloir expier les douze heures de ma première réclusion.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il avait trop de lumières et trop de grands hommes ; il fallait expier tout cela.Alphonse Karr (1808-1890)
Ils allaient expier leur politique insensée, d'abord par une série d'humiliations, et, en second lieu, par la perte de leur indépendance.Paul Gaffarel (1843-1920)
Condamnez votre veuve à vivre dans un couvent, j'obéirai ; je ferai pour expier mes fautes envers vous tout ce qu'il vous plaira de m'ordonner ; mais que les enfants soient heureux !Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle commençait maintenant à comprendre que le jeune homme, cruellement blessé par elle, avait résolu, soit par fierté, soit par rancune, de lui faire expier l'affront qu'elle lui avait infligé.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Il était facile de lui faire expier ses trames, mais la partie était perdue ; une exécution n'eût servi à rien : je le laissai aller.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Elle m'avertissait que je ne devais me prévaloir d'aucun droit, et qu'il fallait expier les témérités de notre promenade.Louis Ulbach (1822-1889)
Et, s'il est criminel, n'est-ce point assez, pour s'expier soi-même, que ses propres feux le consument, et qu'il se nourrisse de sa propre chair ?Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXPIER » v. act.

Effacer les pechez, ou souffrir la peine qu'ils ont meritée. La mort a expié tous ses crimes. Le Sauveur en mourant a expié tous les pechez des hommes.