laver

définitions

laver ​​​ verbe transitif

Nettoyer avec de l'eau, avec un liquide. ➙ décrasser, nettoyer. Laver du linge. —  Machine à laver : appareil ménager qui brasse le linge dans un détersif. ➙ lave-linge. —  Machine à laver la vaisselle. ➙ lave-vaisselle. —  locution Il faut laver son linge sale en famille, régler les conflits intimes entre soi, sans témoins.
(corps, partie du corps) Laver la figure d'un enfant. ➙ débarbouiller. —  Laver une plaie. —  au figuré Laver la tête à qqn, le réprimander vertement.
Se laver (et complément d'objet). Se laver les mains, les dents. —  locution, au figuré Se laver les mains de qqch. : décliner toute responsabilité dans une affaire (allusion à l'attitude de Ponce Pilate, dans l'Évangile).
Se laver verbe pronominal (passif) La soie se lave à l'eau froide. —  (réfléchi) Faire sa toilette. Se laver à grande eau.
au figuré Laver qqn, se laver d'un soupçon, d'une accusation. ➙ disculper.
Enlever, faire disparaître au moyen d'un liquide. Laver une tache.
au figuré Laver un affront, une injure, s'en venger.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je lave

tu laves

il lave / elle lave

nous lavons

vous lavez

ils lavent / elles lavent

imparfait

je lavais

tu lavais

il lavait / elle lavait

nous lavions

vous laviez

ils lavaient / elles lavaient

passé simple

je lavai

tu lavas

il lava / elle lava

nous lavâmes

vous lavâtes

ils lavèrent / elles lavèrent

futur simple

je laverai

tu laveras

il lavera / elle lavera

nous laverons

vous laverez

ils laveront / elles laveront

synonymes

laver verbe transitif

nettoyer, décrasser, décrotter, dégraisser, lessiver, lotionner, savonner, [sans complément] faire la plonge (familier)

baigner, débarbouiller (familier), ablutionner (littéraire)

enlever, effacer, ôter

venger

innocenter, blanchir, décharger, disculper, justifier

se laver verbe pronominal

se nettoyer, se débarbouiller, faire sa toilette, se décrasser (familier), [les dents] (se) brosser

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En arrivant, il trouva sa fille aînée occupée à laver du linge à la porte de la maison.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Mais j'aurai soin de me donner un témoin qui restera après moi, s'il en est besoin, pour laver ma mémoire...Oscar Méténier (1859-1913)
Et chacun gagna sa chambre afin de se laver les mains avant de se mettre à table.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il est propre assurément, et n'a nul besoin de se laver ; et, si notre usage ne lui convient pas, il a son âme dans sa main.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Mais je ne comprends que trop bien le souhait de ces femmes et de leurs familles de laver leur honneur.Europarl
Ce « bon ami » était le seul avec lequel il pût à l'aise laver le linge sale de ses cinq années de présidence.Émile Zola (1840-1902)
Je passais une grande heure à le laver et à le peigner, car la malpropreté qu'il apportait du collége était fabuleuse.George Sand (1804-1876)
Puis elle courut hors de la maison pour se laver les yeux, avant d'aller se rasseoir près de lui, pour qu'il la trouvât tranquillement à l'ouvrage en se réveillant.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Les femmes se proposaient de laver à fond les cheveux pour en faire partir le rouge.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
En attendant son transfert, le docteur approuva que nous prenions des précautions sérieuses, comme celle de laver son linge à part.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
J'estime qu'il est tout à fait normal de laver son linge sale en privé et non en public.Europarl
Il court aux enfants ; ils sont barbouillés jusqu'aux yeux ; il veut aller laver ses draps, le ruisseau les emporte.Auguste Angellier (1848-1911)
Il ne reste plus qu'à les laver à grande eau pour les débarrasser de toute réaction alcaline.Alphonse Allais (1854-1905)
Déjà ils atteignaient le ruisseau qui avait servi, les jours précédents, à laver leur linge.Paul Adam (1862-1920)
Quoi de plus commode en effet que de m'attribuer des torts dont je ne pouvois me laver ?Jean-François Marmontel (1723-1799)
Elle avait encore une fois ruiné ses mains à laver ses nippes et celles de sa fille.Arsène Houssaye (1815-1896)
De bonne heure, le 21 avril, chacun fut debout et alla se laver à la rivière.Charles Roger Daoust (1865-1924)
L'avoué courut chercher de l'eau, et nous nous mîmes à laver la plaie avec nos mouchoirs.Émile Souvestre (1806-1854)
Sur la mer, que j'aimais comme si elle eût dû me laver d'une souillure, je voyais se lever la croix consolatrice.Arthur Rimbaud (1854-1891)
Ils se baignent sans cesse et jamais ils ne mangent ni ne boivent sans se laver avant et après.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LAVER » v. act.

Nettoyer quelque chose avec de l'eau. La Police oblige les Bouchers à bien laver leurs eschaudoirs, pour les tenir propres & nets. Il y a plusieurs villes où on lave les ruës avec de l'eau qu'on esleve par des machines. On lave la salade avec de l'eau, les trippes à la riviere. Dans les bonnes cuisines on a soin de mettre une grande pierre à laver.
 
LAVER LA LESCIVE, se dit de la derniere fois qu'on met & qu'on trempe le linge dans l'eau pour en oster les sels qui y sont demeurez pendant qu'elle a coulé. Aujourd'huy la blanchisseuse essange son linge, demain elle coule sa lescive, aprés-demain elle la lave.
 
LAVER, se dit aussi de ce qu'on nettoye avec d'autres liqueurs. On lave une playe, on la bassine avec du vin & de l'huile. On lave le visage avec de l'eau de vie, avec de l'eau de savon quand on fait sa barbe. On se lave les mains avec de la paste, les pieds avec des herbes fines. On lave le papier avec de l'eau d'alun pour empêcher qu'il ne boive.
 
LAVER, se dit absolument du lavement des mains qu'on fait en entrant à table. Voulez-vous venir laver ? Les Electeurs ne veulent laver qu'avec les Princes.
 
LAVER, se dit aussi des mers & des rivieres qui joignent une ville, une Province, qui l'arrousent de leurs eaux. La mer lave les murs de Constantinople. Le Penée lave les campagnes de la Thessalie.
 
LAVER, en termes de Peinture, se dit en parlant des couleurs qu'on estend, & qu'on Couche sur un dessein avec le pinceau, à la difference de celles qu'on applique en pointillant, comme on fait en miniature. On dit aussi, que des couleurs sont bien lavees, quand les nuances qui font les ombres sont douces, & passent insensiblement d'une couleur à l'autre. On dit aussi, qu'on lave un tableau, quand on le décrasse pour luy rendre sa premiere couleur, par un secret qu'ont quelques Artistes.
 
LAVER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Une vraye penitente doit laver son sein de ses pleurs. La Magdelaine lava les pieds du Seigneur de ses larmes. Rodrigue dit dans le Cid,
 
Ce n'est que dans le Sang qu'on lave un tel outrage.
 
On dit aussi, qu'un homme s'est bien lavé d'un crime, d'une accusation, d'un reproche, pour dire qu'il a fait connoistre qu'il en estoit innocent. On dit aussi, qu'on a bien lavé la teste à quelqu'un, pour dire, qu'on luy a fait souffrir quelque confusion, quelque correction, par des reproches ou des reprimendes.
 
LAVER, en termes de Charpenterie, signifie, Oster une dosse de chaque costé d'une poutre, pour la mettre à vive arreste,
 
LAVER, se dit proverbialement en ces phrases. A laver la teste d'un asne on n'y perd que sa lescive, pour dire, qu'il est inutile de faire des leçons à celuy qui n'est pas capable d'en profiter. On dit aussi, qu'on se lave les mains d'une affaire, quand on tasche de se mettre à couvert des reproches que son mauvais succés pourroit attirer, par allusion à la même ceremonie que fit Pilate, quand on le pressa de condamner Nostre Seigneur.
 
LAVÉ, ÉE. part. p. & adj. On dit proverbialement d'une maison dont la cuisine est en desordre, Il n'y a ni pot au feu, ni escuelles lavées. Une barbe bien lavée est à demi faite.