Email catcher

feuillée

Définition

Définition de feuillée ​​​ nom féminin

littéraire Abri que forme le feuillage des arbres. ➙ ramée.
au pluriel Les feuillées : tranchée destinée à servir de latrines aux troupes en campagne, aux campeurs.

Synonymes

Synonymes de feuillée nom féminin

[vieux, région. ou littéraire] ombrage, feuillage, frondaison, ramée, ramure

Synonymes de feuillées nom féminin pluriel

latrines, fosse d'aisances

Exemples

Phrases avec le mot feuillée

Parlons de nos aïeux sous la verte feuillée.Ernest Dupuy (1849-1918)
Les voix mélodieuses de la feuillée, que la brise nocturne éventa, les glorifièrent.Paul Adam (1862-1920)
Chacun des coups qui fait saigner une des branches retentit dans ma feuillée.Romain Rolland (1866-1944)
La feuillée des grands arbres assombrissait encore le jour pâle et gris.Paul Féval (1816-1887)
Faut que j'aille faire un tour aux feuillées, y a pas d'erreur.Henri Barbusse (1873-1935)
Je penchai la tête, anxieux, et ne vis pas voltiger une linotte dans la feuillée toute neuve.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Un instant après, les fanfares sonnèrent et la chasse se perdit sous la feuillée.Amédée Achard (1814-1875)
N'y a-t-il pas dans cet arbre les teintes chaudes que vont prendre les feuillées à l'automne ?Paul Féval (1816-1887)
Une fosse est destinée à recevoir les déchets organiques et des feuillées sont creusées dans le sol, en retrait.Annales de démographie historique, 2002, Christine Debue-Barazer (Cairn.info)
Les oiseaux familiers d'alentour, – fidèles aux branchages et aux dernières feuillées, commençaient, gonflant leur plume, à piauler quelques notes de leurs chansons d'hiver.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Les maisons, cachées sous la feuillée des grands zapotes, des pacaniers et des grenadiers couverts de fruits, respiraient le bien-être et le mystère.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Caché sous la feuillée, le coucou poussait son cri prolongé ; dans les clairières, des moucherons bourdonnaient en tournoyant leurs ailes.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il me semblait humer la brise d'antan, et j'avais plaisir à me repaître de tant de souvenirs historiques enfouis sous les feuillées.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Dans le milieu de ce rond on avoit eu soin d'élever une feuillée, dont la forme suivoit le mesme plan.Léon Gozlan (1803-1866)
Partout des fleurs, des eaux vives, des oiseaux sous la feuillée, une verdure exubérante, de frais ombrages, de tièdes rayons, de splendides étoiles.Edmond Biré (1829-1907)
Dehors, à une certaine distance, on en avait installé d'autres qui consistaient en planches en bois montées au-dessus d'une feuillée sans portes avec quelques séparations.Le monde juif, 1990, Madeleine Steinberg (Cairn.info)
Là où il n'y a pas de latrines, des cabinets chimiques seront parfois installés mais pas toujours : il faut alors creuser des feuillées, comme les anciens.Inflexions, 2009, André Thiéblemont (Cairn.info)
Cacambo, qui fesait sentinelle à la porte de la feuillée, accourut.Voltaire (1694-1778)
Je m'échappe et gagne un des bouts de la feuillée, cherchant un endroit où je pusse m'asseoir et rêver.Jacques Cazotte (1719-1792)
Au même instant, un autre hennissement lui répondit du fond de la feuillée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de FEUILLÉE subst. fem.

Un couvert d'arbres, soit qu'ils soient sur pied, soit qu'on les ait fraischement coupez, pour orner ou couvrir quelque lieu de feuilles, & y servir de tapisserie ou d'ombrage. Ils dansoient sous la verte feuillée.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine