ombrage

 

définitions

ombrage ​​​ nom masculin

littéraire Ensemble de branches et de feuilles qui donnent de l'ombre. Se reposer sous l'ombrage.
L'ombre que donnent les feuillages.
locution Prendre ombrage de qqch., en concevoir du dépit, de la jalousie.
Porter, faire ombrage à qqn, l'éclipser, lui donner du dépit.
 

synonymes

ombrage nom masculin

feuillage, ramure, frondaison (littéraire), feuillée (vieux, région. ou littéraire), ramée (vieux ou littéraire)

[vieilli] défiance, inquiétude, jalousie, soupçon

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si je veux écrire ce voyage, je dois m'attendre à inspirer de l'ombrage au gouvernement le plus fin et le mieux servi du monde par ses espions.Astolphe de Custine (1790-1857)
Sur les côtés de la pelouse, des chênes séculaires apportaient leur frais ombrage à cette salle de spectacle improvisée.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Elle ne doutait point que le marquis ne l'eût aperçue ; elle courut avec toute la rapidité possible sous l'ombrage d'un bosquet à sa gauche.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Le soleil dardait ses plus brûlants rayons sur nos têtes, et nous ne trouvions sur notre chemin aucun ombrage pour nous en garantir.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Alors ses voies deviendront de plus en plus tortueuses, au moindre ombrage qu'il pourra prendre.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
La plante pousse de grandes feuilles dont on forme des berceaux qui donnent un très-bel ombrage.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
On ne leur avait pas promis de voir leur usurpation sans en prendre de l'ombrage ; et il était utile, instant, de les obliger à se renfermer dans leurs limites.Pierre Daru (1767-1829)
J'y gagnais encore d'être, par la suite, aussi longtemps et aussi secrètement que je voudrais avec la jeune personne, sans que la mère en prît jamais d'ombrage.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Ça doit être défendu de s'asseoir sous un arbre dont l'ombrage donne un tel frisson.Émile Zola (1840-1902)
Ils ne font plus ombrage à personne ; et si le présent n'est pas brillant pour eux, du moins n'ont-ils rien à craindre de l'avenir.George Sand (1804-1876)
Les oiseaux joyeux abrités dans le riant ombrage, – accordaient leurs notes suaves avec le chœur des voix.Hippolyte Taine (1828-1893)
La terre fromentale est trop bonne par là pour qu'on y ait jamais souffert d'ombrage.George Sand (1804-1876)
Dans le parc ou chez toi, s'ils l'aperçoivent un instant, cela ne peut pas leur porter ombrage.Daniel Lesueur (1854-1921)
Mais la retraite préférée, celle où ils finissaient toujours par aller se perdre, ce fut le quinconce de platanes, l'épais ombrage, alors d'un vert tendre, pareil à une dentelle.Émile Zola (1840-1902)
Au moment où j'analysais les rares perfections de la jeune fille, elle se tenait debout sous l'ombrage d'un arbre dont les languissantes branches tombaient en grappes autour d'elle.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Le premier motif est qu'une chaire de littérature donne toujours moins d'ombrage qu'une chaire d'histoire ou de philosophie.Charles Dejob (1847-1916)
Cette entreprise, si admirée naguère, on commençait à dire maintenant que c'était le directoire qui l'avait imaginée pour se défaire d'un guerrier célèbre qui lui faisait ombrage.Adolphe Thiers (1797-1877)
On y voit de beaux palais avec des jardins souvent sans ombrage, n'ayant autour d'eux que de misérables domaines.Émile Vincens (1764-1850)
Plusieurs membres de la chambre présens à ces débats, en prirent ombrage et communiquèrent leurs sentimens aux autres.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Le gouverneur, cependant, n'en prend point ombrage, bien que cette persistance eût pu paraître suspecte.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OMBRAGE » subst. masc.

Lieu qui est à l'ombre. Il y a des ombrages dans ce bois ; de l'ombrage dans ce jardin. Les maronniers d'Inde font un bel ombrage.
 
OMBRAGE, signifie figurément, deffiance, soupçon. Les troupes qui sont sur la frontiere donnent de l'ombrage aux Princes voisins. Les frequentes visites d'un Cavalier donnent de l'ombrage aux jaloux.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020