fontaine

 

définitions

fontaine ​​​ nom féminin

vieilli Source. —  proverbe Il ne faut pas dire « Fontaine, je ne boirai pas de ton eau » : il ne faut pas jurer qu'on ne fera pas telle chose.
Construction d'où sortent des eaux amenées par canalisation. Fontaine publique.
Fontaine à eau : appareil distributeur d'eau potable. Fontaine à bonbonnes.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
De grandes et belles filles, aux reins élégants, aux mains longues, à la taille fine, singulièrement gracieuses, formaient un groupe auprès d'une fontaine.Guy de Maupassant (1850-1893)
De blanches colonnes aux arceaux dentelés forment d'immenses galeries encerclant une cour dallée, dont une fontaine bien modeste orne le centre.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Ses rues sont larges, sa place vaste et plantée d'arbres, avec une fontaine au centre.Ernest Michel (1837-1896)
Depuis le matin, elle se lotionnait avec des linges, à la fontaine, et il lui semblait bien, disait-elle, que sa plaie, si avivée, commençait à sécher et à pâlir.Émile Zola (1840-1902)
Il ne se peut rien voir de plus misérable que la fontaine miraculeuse, aujourd'hui maçonnée.Anatole France (1844-1924)
Au milieu s'élève une fontaine que couvre de son ombre un arbre immense, dont les branches dessinent des ombres mobiles sur le pavement de marbre blanc.Émile de Laveleye (1822-1892)
Nous nous levons avant le jour, pour aller, de la tête aux pieds, nous laver en plein vent, dans l'eau claire d'une fontaine.Pierre Loti (1850-1923)
Nous saluons ces dames et ces demoiselles de la tête seulement, car les kanouns défendent aux hommes tout entretien avec les femmes à la fontaine.Joseph Vilbort (1829-1911)
La femme et l'enfant sortirent pour savoir ce que cela signifiait, et virent toutes les commères réunies autour de la fontaine publique.François Coppée (1842-1908)
Cette grotte, creusée dans le tuf et d'où sortait une fontaine d'eau vive qui existe encore, ressemblait sans doute à toutes les habitations primitives des hommes.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Et, laissant son maigre cheval au grand soleil, il alla rire avec une forte servante, échevelée, dépoitraillée, qui lavait un chien dans le bassin de la fontaine voisine.Émile Zola (1840-1902)
Cette fontaine avait sans doute le don de prolonger la vie et de conserver la beauté.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les ingénues de nos chansons vont « seulettes » à la fontaine ; elles y font des rencontres hasardeuses, et parfois elles en reviennent tout en larmes.Anatole France (1844-1924)
On voit auprès une fontaine, à laquelle on se rend pour la guérison de la goutte et des rhumatismes.Paul Sébillot (1843-1918)
Le chemin qui nous mena du village à la fontaine, est un sentier étroit et pierreux, que la curiosité seule peut rendre praticable.Louis-Balthazar Néel (1695-1754)
Tenez, en voici précisément une, et vous avez pleuré dessus comme une fontaine, ô mon ami infortuné !Henry Murger (1822-1861)
Sur une longue place, où s'élèvent une fontaine et un café turc, débouchent tout un réseau de petites rues avec des échoppes complètement ouvertes, où s'exercent les différents métiers.Émile de Laveleye (1822-1892)
Il faut vous dire qu'il se passe depuis deux ans dans cette fontaine un phénomène bien extraordinaire.George Sand (1804-1876)
La voiture était arrêtée dans une grande cour, sur un gazon touffu et auprès d'une fontaine jaillissante.George Sand (1804-1876)
Une place, ornée d'une vieille fontaine monumentale en marbre blanc, rendez-vous de tout ce qui nous arrive de l'intérieur, tziganes, saltimbanques, montreurs d'ours.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FONTEINE » subst. fem.

Source d'eau vive qui sort de la terre en petite quantité. Il y a plusieurs fonteines qui naissent dans ces prez, dans ces rochers. On appelle eau de fonteine, celle qui vient de source, & qui conserve sa pureté.
 
On voit à la Chine une fonteine dont l'eau est extremement froide au dessus, & si chaude au fond, qu'à peine y peut-on tenir la main. Il y a aussi des fonteines salées, vitriolées, &c.
 
Les Poëtes appellent la fonteine d'Hyppocrene, d'Helicon, des fonteines qui estoient en des lieux consacrez aux Muses, dont ils croyent que l'eau avoit la vertu d'inspirer le genie poëtique.
 
Ce mot vient de fontana, formé de fons, comme de mons on a fait montana. Menage.
 
On appelle aussi fonteine, un bassin, un regard, un bastiment où on a fait amasser & couler des eaux de source, pour les distribuer au public, ou pour les faire jaillir en haut pour l'embellissement des jardins. La fonteine St. Michel est le regard où se distribuent les eaux d'Arcueil. la fonteine St. Benoist, de St. Severin. ce jardin a plusieurs fonteines, des jets d'eau. il y a une fonteine qui vient dans les cuisines de cet Hostel. l'Ordonnance de la ville veut que dans chaque regard de fonteine il y ait une plaque de cuivre qui marque la quantité des eaux tant du public que des particuliers, & que les bassinets soient ouverts par des cuivreaux qui ne contiendront que la jauge de la concession. Le Maistre des Oeuvres est tenu de visiter les aqueducs, pierrées, conduittes, regards & reservoirs, pour les faire tenir nets & en bon estat.
 
FONTEINE, se dit aussi de la cannule par où coule la liqueur d'un muid ou autre vaisseau qu'on a percé. Le robinet de la fonteine.
 
FONTEINE, est aussi le vaisseau où on garde l'eau destinée au service de la maison pendant la journée. Une fonteine d'argent, de cuivre.
 
FONTEINE, se dit aussi des liqueurs qui coulent par les petites ouvertures d'un vaisseau mal bouché, à l'imitation d'une fonteine. Ce muid s'enfuit, voilà une petite fonteine de ce costé-là. j'ay un rhume si violent, que mon nez est une fonteine. on luy a fait une bonne saignée, le sang sortoit par la veine qu'on avoit ouverte comme une petite fonteine.
 
FONTEINE DE LA TESTE, est l'endroit où aboutissent la suture coronale & la suture sagittale. Cet endroit est tres-mol aux enfants, & on y sent battre la partie anterieure du cerveau. Il ne s'ossifie ou ne se durcit que vers la deuxiéme ou troisiéme année. Pour en trouver justement l'endroit, il faut appliquer le poignet sur le bout du nez, & l'extremité du plus grand des doits aboutira à la fonteine de la teste.
 
On dit proverbialement, qu'un homme desja d'âge est allé à la fonteine de Jouvence, lors qu'il se porte bien, & qu'il semble qu'il rajeunit. Il est fait mention de cette fonteine fabuleuse dans les anciens Romans, & entr'autres en celuy de Guon de Bordeaux.
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020