forge

 

définitions

forge ​​​ nom féminin

Atelier où l'on travaille les métaux au feu et au marteau. L'enclume, le soufflet, le marteau de la forge.
Installation où l'on façonne par traitement mécanique (à froid ou à chaud) les métaux et alliages.
anciennement Fonderie. —  (au pluriel) Maître de forges : industriel possédant une, des fonderies.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle ne cherchait pas un employé pour sa forge, mais un mari pour sa fille.Edmond About (1828-1885)
Le forgeron forge une barre de fer grosse comme le petit doigt, puis une autre grosse comme le pouce ; elle sont brisées aussi.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Derrière nous s'élève le murmure des âges à venir, le retentissement de la forge, le bruit des pas des agriculteurs rapportant la moisson dans leur demeure future !Charles Gailly de Taurines (1857-1941)
Le maréchal et son ouvrier, l'un soufflant la forge, l'autre battant le fer, jetaient sur le mur de grandes ombres brusques...Alain-Fournier (1886-1914)
Elle se forge avant tout à travers des relations vivantes entre des gens qui coopèrent à la réalisation de projets qui les motivent et qui les rassemblent.Europarl
Oui, il était souffrant, il avait dû rentrer au lieu de se rendre à la forge, et il venait de s'étendre sur son lit pour se reposer.Émile Zola (1840-1902)
Le maréchal marcha vers sa forge suivi par les voyageurs amenant après eux chevaux et voiture.Eugène Chavette (1827-1902)
La forge était encore là, à peu près dans le même état qu'il l'avait vue autrefois.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Parfois ses yeux demeurent longtemps fixés sur l'ardente petite flamme rouge de la forge, qui brûle au milieu d'un trou d'ombre.René Boylesve (1867-1926)
Puis, quand la forge se taisait, tout faisait silence dans mon crâne ; je descendais, et j'avais honte de ma besogne, à voir tout ce métal vaincu et fumant encore.Émile Zola (1840-1902)
La forge flambait, avec des fusées d'étincelles ; d'autant plus que le petit, pour montrer sa poigne à sa mère, déchaînait une haleine énorme d'ouragan.Émile Zola (1840-1902)
Un jour qu'il était seul à la forge, il proposa à une vieille dame de la rajeunir pour cinq cents roubles.Paul Sébillot (1843-1918)
Je l'ai mise là, ce matin, un peu avant le jour, mais mon intention était, la nuit prochaine, de la brûler au feu de ma forge.Eugène Chavette (1827-1902)
Durant toute la journée, mais principalement le soir, les paysans des environs se rendent à la forge du village, sur le toit de laquelle le drapeau flotte.Paul Sébillot (1843-1918)
Sans doute espère-t-il soulever la conscience humaine jusqu'à ses hauteurs avec ce dur levier qu'il forge, à nos yeux, pour l'usage de ses mains.Marc Elder (1884-1933)
Dans les coins on voyait entassés les socs destinés à la forge, les pioches sans pointe, les faux ébréchées et les bêches qui attendaient un manche.Émile Souvestre (1806-1854)
A l'approche du soir, la voiturée tout entière se taisait, recueillie, les yeux à l'horizon embrasé en feu de forge.Michel Corday (1869-1937)
Le régisseur de la forge l'arracha à cette vie intolérable en la rappelant à ses affaires.Edmond About (1828-1885)
C'était à la forge surtout, le lieu de réunion du village, qu'il fallait le voir.Auguste Angellier (1848-1911)
Cependant la forge a bien marché depuis quinze ans, quoique je n'aie jamais siégé au conseil général.Edmond About (1828-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FORGE » s. f.

Grand fourneau où on fond le fer qui sort des mines, & où on le reduit en gueuse. C'est un grand revenu qu'une forge, quand elle est bien entretenuë. Le feu de ces forges ne se fait qu'avec du charbon. Ce mot vient de fabrica, & de fabricare. Menage. Du Cange le derive de forgia, mot de la basse Latinité.
 
FORGE, signifie aussi, le petit fourneau où tous les ouvriers qui travaillent avec le feu font chauffer leur fer, pour le mettre en oeuvre. La forge d'un Serrurier. On le dit aussi des autres metaux. La forge d'un Orfevre, d'un Fondeur. La concession de bastir le Pont au Change de Paris a esté accordée pour six-vints forges d'Orfevres.
 
On dit particulierement des Mareschaux, Il faut mener ce cheval à la forge pour le faire ferrer.
Le mot du jour Vaccin Vaccin

Le « vaccin », remède de cheval ou plutôt… de vache ?

Dr Orodru 04/12/2020