Email catcher

fourrage

Définition

Définition de fourrage ​​​ nom masculin

Plantes servant à la nourriture du bétail. Fourrage vert ; sec.

Synonymes

Synonymes de fourrage nom masculin

foin, ensilage

Exemples

Phrases avec le mot fourrage

Une vache capable de produire 30 litres de lait par jour doit consommer plus de 50 kg de fourrage quotidiennement.Ouest-France, Guillaume LE DU, 02/09/2020
Elles sont à l'étable en hiver où elles sont uniquement nourries avec du fourrage produit sur leurs terres.Capital, 05/07/2019, « Le savoir-faire a un prix : l'exemple du comté »
Ils jonglent entre l'achat de fourrage (dont le prix s'envole) et la vente de têtes supplémentaires.Ouest-France, 11/07/2021
Elles ne comprennent donc pas les fourrages et légumineuses fourragères tels qu'on les identifie ici (qui représentent 1 % du total des surfaces herbagères en 2013).Économie et Prévision, 2019, Gabrielle Gallic, Vincent Marcus (Cairn.info)
Souvent après le passage de ce genre de fête, on retrouve toutes sortes de déchets comme des cannettes qui se retrouvent dans le fourrage.Ouest-France, 29/06/2021
Son fourrage riche en nutriments est également très apprécié des herbivores sauvages ou domestiques.Ça m'intéresse, 12/10/2020, « Khejri, l’arbre qui donne vie au désert »
Cette plante est très présente dans les prairies à fourrage.Ouest-France, 23/06/2015
En effet, ces animaux au développement assez lent, sont de grands consommateurs de fourrages, au détriment du reste du cheptel.Histoire & Sociétés Rurales, 2003, Philippe Grandcoing (Cairn.info)
Un cercle vertueux s'est initié : plus de fourrage, donc plus de bétail et plus de nourriture.Géo, 09/07/2018, « Chine : des milliards d’arbres pour contrer l’avancée du désert »
Comme les poissons prédateurs deviennent rares, les petits poissons fourrages qui constituent leur nourriture sont convoités par les pêcheurs.Responsabilité et environnement, 2013, Philippe Cury (Cairn.info)
Chacune des écuries fut dotée de greniers destinés à recevoir les réserves d'avoine et de fourrage.Histoire urbaine, 2015, Julien Wilmart (Cairn.info)
Il ne néglige rien : l'alimentation, l'environnement des bêtes et la qualité du fourrage.Ouest-France, Marion DUBOIS, 17/06/2017
Il s'approvisionna de blé et de fourrage pour trente jours.Camille Jullian (1859-1933)
Effectivement, les produits de la basse-cour et du jardin fournissent l'essentiel de l'alimentation domestique tandis que les terres souvent céréalières sont destinées au fourrage.Autrepart, 2008, Séverine Lagneaux (Cairn.info)
Il s'agit cependant d'un sens élargi aux zones administrées de manière non communale, aux fourrages et à l'eau et aux infrastructures d'irrigation.Autrepart, 2005, Claire Aubron (Cairn.info)
Ils sont ramenés à la ferme durant l'hiver lorsqu'il est nécessaire de compléter l'herbe des pâtures par du fourrage et que les poulains doivent être mis à l'abri du froid.Ça m'intéresse, 21/03/2021, « Les chevaux connaissent-ils la transhumance ? »
Le fourrage doit dès lors être bon marché.Europarl
Autre manière d'augmenter les quantités de fourrage pour ses 130 vaches laitières : semer de la luzerne dans les pâtures.Ouest-France, Isabelle LABARRE, 12/05/2021
Le feu que nous avions allumé dans les greniers à fourrages de l'auberge gagna bientôt les habitations voisines.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Une fois sèche, la plante perd son pouvoir urticant, et constitue alors un fourrage d'excellente qualité nutritive, très apprécié des animaux.Ça m'intéresse, 17/01/2019, « A quoi servent les poils des orties ? »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de FOURRAGE s. m.

Paille ou herbe seche qui sert à nourrir les bestiaux & les chevaux. Il faut obliger les Fermiers à consommer tous leurs fourrages & pailles dans les metairies, afin d'avoir des engrais. les fourrages sont pailles de bled, cosses de pois & de vesses, & les grains qu'on donne aux chevaux & bestiaux, des faisseaux d'herbes dont on nourrit les vaches. Ce mot vient du Latin far, qui signifioit autrefois toute sorte de bled ou de grain. Menage dit qu'il vient de foderagium, qui a esté fait de foderum ou fodrum : car les Latins ont appellé ainsi ce qu'on donnoit aux soldats tant pour leur nourriture, que pour celle de leurs chevaux, & en general aliment, d'où a esté fait foarre ou feure, fourrage & fourrier. Cujas & Du Cange le derivent de l'Allemand futer, qui signifie ce que mangent les chevaux, soit grain, ou fourrage : Vossius de l'Allemand foden ou voeden, qui signifie, paistre. Nicod le derive de farrago.
 
En termes de Guerre, on dit, Quartier de fourrage, pour dire, Mettre des Cavaliers en un lieu où ils puissent nourrir commodément leurs chevaux. Aller au fourrage, pour dire, Aller chercher du fourrage. En ce sens les foins & les grains y sont compris. Une trousse de fourrage. On appelle, Ration de fourrage, la portion de foin, de paille & d'avoine qu'on distribuë à chaque Cavalier pour faire subsister son cheval chaque jour, c'est douze livres de foin, autant de paille, & trois picotins d'avoine.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture Trois secrets d'écriture de Franck Thilliez Trois secrets d'écriture de Franck Thilliez

Le maître du thriller français nous ouvre la boîte noire de son imaginaire : découvrez trois secrets d'écriture de Franck Thilliez pour composer un...

13/05/2022