garrot

 

définitions

garrot ​​​ nom masculin

chez les grands quadrupèdes Partie du corps située au-dessus de l'épaule et qui prolonge l'encolure jusqu'au dos. Le garrot d'un cheval. Hauteur au garrot.

garrot ​​​ nom masculin

Lien servant à comprimer les vaisseaux d'un membre pour arrêter une hémorragie.
Instrument de supplice pour étrangler, sorte de collier de fer serré par une vis.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une fois la ceinture à la hauteur du garrot, il passera la jambe droite par-dessus la croupe sans la toucher et se mettra légèrement en selle.François Baucher (1796-1873)
De l'eau jusqu'au jarret, puis jusqu'au garrot, elle avançait, avançait toujours.Alphonse Daudet (1840-1897)
Soudain, près d'eux, le pelage d'un cheval gris s'écorcha, s'ouvrit et saigna, à la naissance du garrot.Paul Adam (1862-1920)
Pour lui, c'étaient de honteux brigands qui ne méritaient même pas le garrot.Pierre Louÿs (1870-1925)
Après des tentatives longues et patientes, le cowboy parvient enfin à mettre la main sur l'encolure, le garrot et les reins du cheval.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Chacun d'eux porte une charge devant lui, sur le garrot de son cheval.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Pour n'être pas aperçu, il eut soin de se courber sur sa selle, si bien que sa poitrine touchait presque le garrot de sa monture.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il porta même la main à sa gorge comme pour élargir le garrot qui lui rompait le souffle.René Boylesve (1867-1926)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GARROT » subst. masc.

Il signifioit autrefois un trait d'arbaleste, un matras. Ce mot, selon le President Fauchet, vient de quadrelli ou carreaux, d'où par corruption on a dit gareaux. Voyez Menage qui le derive de veru, broche, ou de verutum. Du Cange dit qu'on a appellé en Latin garrotus, ces gros traits qu'on lançoit avec des machines.
 
GARROT, est un gros baston assez court avec quoy on serre les cordes qui lient les fardeaux sur les mulets & sur les charrettes.
 
GARROT d'un cheval, est l'assemblage ou jonction des os des épaules au bas de l'encolure & des crins du cheval. Ce cheval est blessé, foulé au garrot, ou égarroté.
 
On appelle le garrot de l'arçon, cette arcade qui est élevée de deux ou trois doits au dessus du garrot du cheval. Bande de garrot, est la bande de fer qui tient en état les deux pieces de bois qui font l'arçon.
 
On dit en menaçant quelqu'un, qu'on luy donnera cent coups de garrot, pour dire, qu'on luy donnera cent coups de baston ou de cotret.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020