glaise

définitions

glaise ​​​ nom féminin et adjectif

Terre grasse compacte et plastique, imperméable. ➙ argile, marne. L'ébauche en glaise d'une statue. —  adjectif Terre glaise.

synonymes

glaise nom féminin

argile, marne

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle est enduite d'une espèce de glaise sur laquelle ils écrivent avec une encre particulière.Eugène Delacroix (1798-1863)
Les maisons, à hauts toits de chaume, aux murs de bois emplâtres de glaise, abritées sous l'ombrage de beaux arbres, logent une population, sinon aisée, du moins au-dessus de l'indigence.Jules Verne (1828-1905)
Étienne voulait me parler, me retenir, mais j'eus un geste d'horreur pour ses mains pleines de glaise, et je courus chez maman, où j'arrivai à peine vivante.Alphonse Daudet (1840-1897)
Si au lieu de terre à four qui est déjà mêlangée, on n'avoit que de l'argile ou de la glaise pure, il faudroit y ajouter du sable.Antoine Lavoisier (1743-1794)
En moins d'une heure, sur la lisière de la forêt, entre les arbres, une hutte de branchages entremêlés de lianes et empâtés de terre glaise, offrit une retraite suffisante.Jules Verne (1828-1905)
Encore ces obstacles sont-ils atténués pour les écrivains dont la langue est molle, s'étend et se plie comme de la glaise.Auguste Angellier (1848-1911)
Je grogne que je viens, je me secoue, bâille dans l'étroit abri sépulcral ; j'étends les bras et mes mains touchent la glaise molle et froide.Henri Barbusse (1873-1935)
En s'échappant de maisons engluées de glaise contre le froid, la fumée noire des feux de tourbe souillait l'air.Paul Adam (1862-1920)
De la glaise humide et grise, que les fleurs éclosent et que les dentelles se déroulent !Jules Massenet (1842-1912)
Quelques-uns, arrachés de terre, montraient, retournées en l'air, leurs racines et leur chevelu emmêlé de glaise sèche.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Là, gisaient sur le carreau rouge des blocs de glaise séchés, des bas-reliefs non finis, des médaillons commencés : ébauches presque informes, mais pleines de vie et de mouvement.Albert Delpit (1849-1893)
Nous placerons ton bassin aussitôt que nous aurons rencontré de la terre glaise, qui d'ailleurs ne saurait manquer ici.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Ensuite, il répara le bateau avec des épaves de navires, et il se fit une cahute avec de la terre glaise et des troncs d'arbres.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le plancher et les murs étaient revêtus d'une couche de terre glaise luisante et peinte.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il se trouvait embourbé au milieu d'une vaste dépression du sol dans une glaise tenace.Jules Verne (1828-1905)
Il voulut fuir ; mais ses pas alourdis s'attachèrent au sol comme à une glaise implacable, et ses jambes plièrent sous un fardeau énorme.Pamphile Le May (1837-1918)
On grimpe la rue, on gravit le monticule de terre glaise où fume la cuisine roulante.Henri Barbusse (1873-1935)
On m'a aussi parlé de candélabres en terre glaise qu'il fallait appliquer sur une toile pour qu'ils en parussent sortir.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
J'entrai dans un atelier où je vis des ouvriers qui modelaient en glaise un animal énorme de la forme d'un lama, mais qui paraissait devoir être muni de grandes ailes.Gérard de Nerval (1808-1855)
A droite, à gauche, en avant, en arrière, des obus éclatèrent, si proches, que chacun nous bousculait et nous secouait dans notre couche de terre glaise.Henri Barbusse (1873-1935)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLAISE » s. f.

Terre grasse qui estant paistrie & cuitte sert à faire des tuiles, des briques, de la poterie. On la nomme autrement argille, terre à Potier. On s'en sert aussi pour faire des bastardeaux, des bassins de fonteine, des chaussées d'estang, parce que l'eau ne peut passer à travers quand elle est bien foulée.