gloussement

définitions

gloussement ​​​ nom masculin

Cri de la poule, de certains gallinacés.
Rire et petits cris étouffés.

synonymes

gloussement nom masculin

caquet

ricanement, rire

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les autres poules avaient l'air de s'intéresser sans vacarme aux événements et se contentaient de lancer de temps à autre un gloussement moqueur.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Peine perdue ; son ramage ne parut qu'un gloussement.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Cette fois, le gloussement d'un merci des plus inarticulés s'éteignit, à force d'émoi, dans la gorge du vagabond : il regardait la pièce d'or d'un air hébété !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il n'en sortait ni serviteur, ni bruit, ni fumée, ni même l'aboiement d'un chien fidèle, ou ce gloussement de poules au soleil, signes ordinaires d'une maison habitée.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
À chaque instant il en choisissait une et tournait autour avec un petit gloussement d'appel.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'était, avec le gloussement régulier des gouttières, tout ce qui emplissait le silence de la nuit.René Bazin (1853-1932)
Le baron en fit autant ; et, dans la calèche, des éternuements convulsifs, une sorte de gloussement continu, disaient que la baronne étouffait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il arriva à son secours une femme maigre, dont la colère bégayante ressemblait à un gloussement de poule.Émile Zola (1840-1902)
Il mangeait beaucoup, avec un gloussement du gosier qui laissait entendre la nourriture tomber dans l'estomac.Émile Zola (1840-1902)
Une sorte de gloussement, qui n'avait rien d'humain, lui répondit.Émile Souvestre (1806-1854)
Le médecin s'approcha... une sorte de gloussement sortait de sa poitrine, tandis qu'une écume rougeâtre souillait ses lèvres.Jules Lermina (1839-1915)
Le marchand eut un geste désespéré, suivi d'un petit rire qui ressemblait à un gloussement de poule.Arnould Galopin (1863-1934)
Près de nous sortait par intervalles égaux une sorte de gloussement étouffé qui ressemblait à un rire.Gustave Flaubert (1821-1880)
A chaque instant il en choisissait une et tournait autour avec un petit gloussement d'appel.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le silence n'était troublé dans le vieux champ du repos que par le gloussement de l'eau dans les rigoles.Alexis Bouvier (1836-1892)
Un terrible gloussement de détresse suivi d'une volée de jurons l'avait arraché à son extase.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il se débattait, disparaissait, reparaissait, et, par intervalles, une sorte de gloussement s'échappait de ses lèvres.Jules Verne (1828-1905)
Une écureuil m'attendait, qui me salua de son gloussement plaintif et disparut bientôt vers les cimes.Remy de Gourmont (1858-1915)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLOUSSEMENT » s. m.

Bruit sourd que font les poules prestes à couver.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 20/05/2021