Email catcher

caquet

définitions

caquet ​​​ nom masculin

Gloussement de la poule quand elle pond.
locution Rabattre le caquet de, à (qqn), le faire taire.

synonymes

caquet nom masculin

bavardage, jactance (familier), babil (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Coutume honnête et cordiale qu'on suivait d'autant mieux qu'on y trouvait une occasion de bonnes rencontres et de joyeux caquets.Anatole France (1844-1924)
On pouvait le croire à le voir opposer un pareil détachement aux caquets des plus authentiques médiocrités comme aux discours des plus fiers esprits d'alors.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le malheur est que j'ai des concurrents qui me rabattent le caquet.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Mais, si tu as servi la bonne cause, je te pardonne ton caquet.George Sand (1804-1876)
Le caquet des poissonnières sur le departement du roy et de la cour.Paul Scarron (1610-1660)
Elle s'est amusée pendant trois mois à mettre, par ses caquets, tout mon peuple en combustion.Denis Diderot (1713-1784)
N'y a plus de caquet dans ma maison.Romain Rolland (1866-1944)
La société des émigrés, leurs caquets, leurs petites intrigues, leurs médisances m'en avaient rendu le séjour odieux.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Il y a là du caquet de five o'clock tea à n'en plus finir et bon nombre de personnages ennuyeux.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Un caquet très-bruyant me distrait, et arrête presque malgré moi mon attention.Jacques Cazotte (1719-1792)
Comme je vais te rabattre le caquet et moucher ton esbrouffe !Hugues Rebell (1867-1905)
Voyez, cousine, ce que sont les caquets de la cour de notre grand roi.Paul Lacroix (1806-1884)
Bientôt elle s'absorba dans ces lectures au point de prendre en un dégoût mortel les études de la classe et le caquet des pensionnaires.Marie d'Agoult (1805-1876)
Vous avez bien assez de mon caquet, et moi...George Sand (1804-1876)
Son caquet est étonnant, je ne m'en souvenais plus, elle parle extrêmement vite ;... elle parle comme un ange, c'est ce que j'ai reconnu.Gaston Maugras (1850-1927)
Elle troublait et souillait l'harmonie poétique de notre existence par son caquet puéril et le dévergondage de son étroite imagination.George Sand (1804-1876)
Toujours en l'air, toujours occupée de caquets et de toilettes, elle n'avait qu'une idée : surpasser les autres femmes, être au moins une des plus remarquées.George Sand (1804-1876)
Il n'est pas mal de leur rabattre leur caquet à ces nobles.Marcel Proust (1871-1922)
Les journaux, d'une dimension immense, sont remplis d'expositions d'affaires ou de caquets grossiers.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Les cris et les caquets sont pour les petites circonstances.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAQUET » s. m.

Abondance de paroles inutiles qui n'ont point de solidité. Les femmes parlent beaucoup, mais elles n'ont que du caquet, ne parlent que de bagatelles. cet Advocat plaide solidement, mais sa partie adverse n'a que du caquet.
 
CAQUET, se dit aussi d'une promesse sans effet. Cet homme promet beaucoup, mais il ne tient rien, il n'a que du caquet.
 
CAQUET, se dit aussi des oiseaux qui parlent. Ce perroquet, cette pie, nous étourdissent avec leur caquet.
 
On dit proverbialement & figurément, Rabattre le caquet de quelqu'un, pour dire, Rabattre son orgueil, lui fermer la bouche, le menacer, ou le convaincre. On appelle le caquet de l'accouchée, cet entretien de bagatelles qu'ont plusieurs femmes assemblées, comme il s'en rencontre chez les femmes en couche. On dit aussi, qu'une femme est dans les caquets, quand par sa mauvaise conduitte elle donne occasion aux autres de médire d'elle.
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 09/09/2021