gober

 

définitions

gober ​​​ verbe transitif

Avaler brusquement en aspirant, et sans mâcher. Gober un œuf cru. —  locution, familier Gober les mouches : rêvasser.
au figuré et familier Croire sans examen. ➙ avaler. Elle gobe tout ce qu'on lui dit.
familier (surtout négatif) Estimer, apprécier. Je ne peux pas le gober.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gobe

tu gobes

il gobe / elle gobe

nous gobons

vous gobez

ils gobent / elles gobent

imparfait

je gobais

tu gobais

il gobait / elle gobait

nous gobions

vous gobiez

ils gobaient / elles gobaient

passé simple

je gobai

tu gobas

il goba / elle goba

nous gobâmes

vous gobâtes

ils gobèrent / elles gobèrent

futur simple

je goberai

tu goberas

il gobera / elle gobera

nous goberons

vous goberez

ils goberont / elles goberont

 

synonymes

gober verbe transitif

manger, avaler

croire, avaler (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et vous croyez que les agriculteurs vont encore gober que nous allons poursuivre ces choses ?Europarl
Pour passer son temps, il s'amuse à gober les poissons rouges.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il demande un œuf très frais, tout ce qu'il y a de plus frais, pour gober avant de se coucher.Alphonse Allais (1854-1905)
Mais je ne pouvais la gober entièrement, elle vous ressemble trop.Marie Bashkirtseff (1858-1884)
On leur donne à gober les légendes, les chimères, l'âme, l'immortalité, le paradis, les étoiles.Victor Hugo (1802-1885)
Est-ce qu'il avait la prétention de les gober toutes deux ?Romain Rolland (1866-1944)
En regardant ses casiers, il remontait les chemins creux où jadis il fuyait la colère de son père pour venir y manger des noix, y gober des mûrons.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ca ne vaut rien de tant remuer, et ce qu'on doit gober, on le gobe.Émile Zola (1840-1902)
La sacro-sainte démocratie peut fabriquer un catéchisme, encore plus riche en bourdes miraculeuses que l'ancien : ces gens sont tout prêts à le gober dévotieusement.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GOBER » v. act.

Terme populaire, qui signifie, Avaller tout d'un coup. Il a gobé ce verre de vin sans le savourer. Ce mot vient de cupare.
 
GOBER, signifie figurément, Croire de leger & sans y faire de reflexion. On luy a conté une histoire faite à plaisir, il a gobé cela comme si elle eust esté vraye.
 
On dit proverbialement, qu'on a laissé un homme gober des mouches, quand on l'a laissé long-temps attendre en quelque lieu où il n'avoit rien à faire.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020