golfe

définitions

golfe ​​​ nom masculin

Vaste échancrure d'une côte où avance la mer. Le golfe du Mexique. Petit golfe. ➙ baie.

synonymes

golfe nom masculin

baie, anse

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La brise du golfe m'apportait alors des bruits de clairons et des roulements de tambours.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
C'est ce golfe que l'on désigne par le nom de lagune, et qui reçoit une multitude de rivières.Pierre Daru (1767-1829)
De nos jours, c'est une plaine fluviale, mais elle était certainement encore à l'époque pliocène un golfe de la mer.Élisée Reclus (1830-1905)
Ce golfe profond se creuse au milieu de collines charmantes, couvertes de bois d'oliviers que traversent parfois comme des ossements de granit d'énormes rochers gris, plus hauts que les arbres.Guy de Maupassant (1850-1893)
Deux jeunes gens, sortis de l'une des maisons situées sur le quai, se dirigeaient vers le golfe, suivis du facchino porteur de leurs sacs de voyage.Gustave Toudouze (1847-1904)
Le golfe était si calme, qu'au lever du soleil on ne distinguait pas les objets du rivage de la ligne marine où ils prenaient leur réverbération.George Sand (1804-1876)
De là une trouée habilement ménagée dans le sommet des arbres du jardin permettait de découvrir une partie du golfe.Jean de la Brète (1858-1945)
Avril vint enfin et, avec lui, la perspective riante d'un des sports les plus émouvants de la région du golfe : la chasse aux loups-marins.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
La mer formait une nappe tranquille et bleue comme celle d'un golfe méditerranéen, quand le ciel est pur.Jules Verne (1828-1905)
D'autre part, il ne fallait pas que la tabatière tombât en quelque mer, golfe, lac ou tout autre cours d'eau.Jules Verne (1828-1905)
Une nuit, il se jeta dans le golfe, et, pendant trois heures, il nagea tout d'une haleine.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je vois la ville toute petite et toute blanche, ses jetées comme des doigts blancs, mais son golfe reste grand dans l'enveloppe agrandie des montagnes.René Bazin (1853-1932)
Ce n'est que le maquis : mais il couvre les deux pentes de la route, celle qui tombe jusqu'au golfe, celle qui remonte jusqu'aux sommets de la montagne.René Bazin (1853-1932)
Maurice s'élança au devant de lui, et s'excusa de sa longue absence, en lui montrant le curieux tableau que la rive du golfe encadrait.Joseph Méry (1797-1866)
Des carcasses de bâtiments brisés attestent les périls de la navigation dans ce golfe redoutable.Élisée Reclus (1830-1905)
Pas d'arbres nulle part ; mais une mer de fleurs blanches, qui, dirait-on, s'est avancée comme pour former un golfe, entre des rives de montagnes énormes et chaotiques.Pierre Loti (1850-1923)
Les oiseaux couchés sur les arbustes voisins s'envolèrent d'épouvante, et le parfum, cette âme de la fleur, embauma longtemps tout le golfe.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ils ont dédaigné les autres points du golfe dont la position topographique, pour être tout aussi pittoresque, est bien moins défendue par la nature.Ernest Capendu (1826-1868)
Et la ville apparut soudain, toute blanche, au fond du golfe, au bord des flots, au pied des montagnes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cependant le jour était venu et avait rendu le golfe à sa vie accoutumée ; chacun avait repris ses travaux habituels.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GOLFE » s. m.

Estenduë de mer qui entre dans les terres. Le Golfe de Mexique. le Golfe de Venise, ou Adriatique. la mer est plus dangereuse vers les golfes, à cause des courans qui sont serrez par les rivages. Le Golfe de Lyon est appellé mare leonis, à cause qu'en ce Golfe-là, la mer est furieuse comme un lion par les frequentes tempestes qui surviennent. Ce mot vient de l'Italien golfo, derivé du Grec colpos, ou colsos, qui est aussi l'origine du mot gouffre. Menage. Du Cange dit qu'on a dit dans la basse Latinité culfum ou Gulphus en la même signification.