goupillon

 

définitions

goupillon ​​​ nom masculin

Instrument liturgique pour asperger d'eau bénite. —  locution Le sabre et le goupillon : l'armée et l'Église.
Longue brosse cylindrique pour nettoyer les objets creux. Nettoyer une bouteille avec un goupillon. ➙ écouvillon.
 

synonymes

goupillon nom masculin

aspersoir

écouvillon

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Faites vos affaires ; & laissez les nonnains se donner du goupillon à l'opposite des reins, parce que chacun veut vivre à sa poste.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Le vieillard tendit la main au bedeau pour recevoir de lui le goupillon.Eugène Sue (1804-1857)
Les hommes restaient découverts ; le prêtre secouait son goupillon et marmottait des oraisons, et les bœufs accouplés, remuant lentement la tête, faisaient crier leur gros joug de cuir.Gustave Flaubert (1821-1880)
Quelques pelletées de terre, le goupillon d'un prêtre, et tout a été dit.Victor Hugo (1802-1885)
L'émotion du vieillard était profonde, sa faiblesse extrême ; il resta un moment immobile, tenant le goupillon serré dans sa main tremblante.Eugène Sue (1804-1857)
Ils brandissaient le goupillon, les encensoirs, les cierges bénits.Eugène Demolder (1862-1919)
Et son marteau s'abaissait et se relevait comme un goupillon entre les doigts d'un bedeau de paroisse.Jules Verne (1828-1905)
Dès que la gouvernante les aperçut, elle sortit de la chambre en grande hâte, et revint bientôt, apportant une écuelle d'eau bénite avec un goupillon.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Les assistants défilèrent près de la fosse et agitèrent tour à tour le goupillon humide, puis la foule se dispersa.André Theuriet (1833-1907)
Le goupillon peut être laïque ; ça m'est égal, du moment qu'il est obligatoire.Georges Darien (1862-1921)
On dit enfin que lors de l'absoute sa main laissa échapper le goupillon bénit...Paul Féval (1816-1887)
Et partout, sur sa tête, l'égouttement froid, les petites notes salées des cloches de paroisse, projetées comme d'un goupillon pour quelque absoute.Georges Rodenbach (1855-1898)
Regardez-moi vos partisans, les défenseurs du sabre et du goupillon, sont-ils assez mous, sont-ils assez gélatineux !Anatole France (1844-1924)
La lumière de la résine n'éclairait guère que le grabat et un billot de bois sur lequel reposait un pot d'eau bénite avec son goupillon.Paul Féval (1816-1887)
Ma pauvre grand'mère tomba sur les genoux, au bord de la fosse, quand on lui mit le goupillon à la main ; et elle ne s'en allait plus.René Boylesve (1867-1926)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GOUPILLON » s. m.

Instrument qui accompagne un Benistier, qui sert à jetter de l'eau benite au peuple, & qu'il nomme aspergés. Ce mot vient de goupil, renard, à cause de quelque ressemblance qu'il a avec sa queuë, ou plustost parce qu'on se servoit autrefois d'une vraye queuë de renard pour un goupillon. On en trouve la preuve dans les vieux tiltres du Chapitre de Nostre Dame de Paris. Du Cange le derive de Vespilio, eo quòd ex caudis Vulpium fierent.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020